Accueil / Focus / KMVS+Nexter=KNDS. Ou s’allier pour durer ! Face à qui, au juste ?

KMVS+Nexter=KNDS. Ou s’allier pour durer ! Face à qui, au juste ?

| Eurosatory 2018 | KNDS | Questions à Jacques Borde |

Les extérieurs d’Eurosatory nous auront permis de découvrir la nouvelle vitrine choisi par le Français Nexter & l’Allemand Krauss-Maffei Wegmann (KMW) – KMW+Nexter Defense Systems (KNDS) – pour y présenter une partie de leurs produits. Petit retour sur le projet KANT (un dérivé des initiales de KMW & Nexter Together) qui a accouché de la joint-venture KNDS entre l’armurier allemand Krauss-Maffei Wegmann & le groupe industriel français de l’armement Nexter Systems.

| Q. Pourquoi l’Allemagne accepte-t-elle de se lier aussi profondément à la France en matière d’industrie d’armements. Et tout particulièrement de blindés lourds, leur point fort ?

Jacques Borde. Parce que, quelque part, leur point fort est devenu leur point faible, tout simplement !

| Q. Comment cela ?

Jacques Borde. C’est une véritable claque qu’a pris l’industrie allemande avec les performances catastrophiques des Leopard 2A4 de la Türk Kara Kuvvetleri1 engagés dans l’Opération Fırat Kalkanı2. Leur première vraie guerre. Des blindés supposés être le must de son arme blindée, et qui, en Syrie, ont subi des pertes qui en disent long sur les qualités intrinsèques du Leopard 2A4. En clair, pas aussi bien que l’a toujours vanté son constructeur…

| Q. Sait-on ce qui s’est passé en Syrie ?

Jacques Borde. Plus au moins. Sur son arme blindée, dont 354 Leopard 2A4, le tableau de pertes (engins entièrement détruits, ou irréparables et bons pour la casse) serait plus élevé. Soit, compte tenu au plus fort des combats :

– 10 Leopard 2A4 détruits et/ou endommagés.

– 2 M60 Patton. Les images à disposition montrent clairement un blindé touché différent du premier. Certains, comme celui examiné sur photo par BforBORDE, portés au standard (israélien) Sabra. Tir d’antichar, sévèrement endommagé.
– 2 ZMA (APC). Type non précisé. Dont un probablement aux mains de DA’ECH.
– 1 GZP (IPC). Type non précisé.
– 1 Kobra. Tir d’antichar. Par ailleurs, un autre Kobra a été capturé. Son état opérationnel semble à confirmer.

Il semble bien que les Turcs aient sensiblement revu les règles d’engagement de leurs blindés, depuis, limitant drastiquement le rôle de leurs Leopard 2A4 en première ligne. Les matériels roulants détruits l’ont été, pour partie, à l’aide d’engins fournis par ses sponsors occidentaux de DA’ECH, au rang desquels figure la… Turquie.

Possiblement des BGM-71 TOW3, 9K111 Fagot (code OTAN, AT-4 Spigot) ou 9M113 Konkurs (code OTAN, AT-5 Spandrel). Tous répandus en nombre au Levant et dans le Golfe.

Les Engins Explosifs Improvisés (EEI) restent bien la cause secondaire de ces pertes.

| Q. De gros légats ?

Jacques Borde. Oui. Énormes même. L’étude des Leopard 2A4 touchés montrent des machines complètement détruites et détourellées. Ce qui signifie que les Leopard 2A4 made in Germany offrent des capacités de résistance au tirs directs nettement inférieurs aux Leclerc émiratis déployés au Yémen.

Terrains où les armes antichars sont peu prou de même nature et de génération que celle mises en œuvre pas les milices Houthis pro-iraniennes.

| Q. Quel rapport avec la France ?

Jacques Borde. En un mot comme en cent, le meilleur char de combat au monde est effectivement le Leclerc français. Hors de prix, mais inégalé !

Concernant, le Yémen, il ne nous a pas été permis de confirmer, la présence d’antichar iranien de type Martyr Famideh et/ou Toofan 1 & 2, qui sont les extrapolations made in Iran du BGM-71 TOW.

| Q. Mais pourquoi une telle contre-performance du Leopard 2A4 ?

Jacques Borde. Parce que si les Allemands sont de bons manufacturiers de la chose blindée, ils n’ont, pour ainsi dire, aucune expérience de terrain.

Les Leopard 2A4 ont toujours été de magnifiques machines. Mais rien d’autre que des machines.

La France, elle, a, des lustres durant, engagé et conduit au feu ses blindés (ERC, VAB, AMX, etc.) partout dans le monde. Que ce soit au Levant ou en Afrique, ce face à de vrais ennemis. Désolé de le dire à nos amis allemands, le RETEX n’est pas fait que pour les chiens. De facto, le Leopard 2A4 n’a jamais connu l’expérience du feu à une telle échelle. De plus, côté turc, les Leopard 2A4 turcs s’étaient surtout frottés à des militants du Partiya Karkerên Kurdistan (PKK)4 certes teigneux et accrocheurs, mais à une échelle moindre que la puissance de feu qu’ont pu leur opposer cette fois les Yekîneyên Parastina Gel (YPG)5 surarmés par les Occidentaux.

Par ailleurs, les Turcs ont, possiblement, mal engagés leurs Leopard 2A4. Sans compter les choses que les administrations allemandes ne voulaient pas voir…

| Q. De quoi parlez-vous ?

Jacques Borde. La longue guerre d’Ankara contre le PKK et ses milices n’a jamais été une guerre en dentelles. On parle jusqu’à des militants kurdes entravés sur lesquels roulaient des engins chenillés made in Germany. Vrai, faux ? Qu’importe ! À se tenir si hypocritement à distance de l’usage que faisait la Türk Kara Kuvvetleri de leurs beaux Leopard 2A4, les Allemands n’ont jamais pu en faire un RETour d’EXpérience (RETEX) digne de ce nom, dormant sur de bien théoriques lauriers.

Tout se paye un jour !

| Q. C’est grave ?

Jacques Borde. Oui et non. Quelque part, les Allemands sont en train de payer les approximations géostratégiques de la Bundeskanzlerin6 Angela D. Merkel. N’est pas Sainte Jeanne ou Boudica7 qui veut. L’industrie n’a que peu à voir en cet aléa syro-turc et les clients le savent.

Mais, à force de se cacher derrière le gros index de Frau. Merkel, qui a toujours refusé de se tenir résolument et réellement aux côtés de la France dans la Bande Sahélo-Saharienne (BSS) se contentant de postures symboliques, les Allemands ont fini par en avoir pour leur argent. C’est-à-dire pas grand-chose.

Tout ceci éclairant les rapprochement en cours. Notamment celui entre KMW et Nexter qui faisaient stand commun sur Eurosatory 2018, sous leur nouvelle marque KNDS. KMW y faisant la promotion de son Leopard 2A7. Un engin à l’arc frontal passablement renforcé. RETEX inspiré des enjeux syriens ? Qui sait…

| Q. Comment voyez-vous l’avenir ?

Jacques Borde. Celui de KNS ? Avec une totale sérénité.

Certes, la fusion entre KMW (pdg Frank Haun) et Nexter (pdg Philippe Burtin), a suscité, ça et là, des critiques, visant la privatisation du groupe de Défense Nexter. Et en Allemagne, le ministre de l’Économie, Sigmar Gabriel, avait fait état de son choix pour un regroupement de KMW avec l’entreprise Rheinmetall. Mais, cette page est tournée

Ensuite, ne faisons pas dire aux aléas du Leopard 2A4 en Syrie8 plus qu’il n’en faut.

La lutte entre le projectile et le bouclier est la base même de l’engagement blindé. Si, assurément, lors de l’Opération Fırat Kalkanı, l’industrie blindée allemande a perdu une bataille, la guerre est loin d’être terminée.

Notes

1 Ou Forces terrestres turques. Branche de le TSK.
2 Bouclier de l’Euphrate.
3 Pour Tube-launched, Optically-tracked, Wire-guided.
4 Parti des travailleurs du Kurdistan.
5 Unités de protection du peuple.
6 Chancelière fédérale.
7 Ou Boadicée (ou Boadicea en anglais, Boudicca, Boudica en latin, Βουδουικα, Βουνδουικα, ou Βοδουικα en grec), reine du peuple brittonique des Iceni née vers 30 et morte en 61. Au Ier siècle apr. J.-C., elle fut une adversaire résolue et cruelle de Rome.
8 Au Yémen, chacun son tour, ce sont les Abrams sous livrée séoudienne qui ont fait piètre figure.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Hexadrone (ré)invente le Drone à tout faire

| Eurosatory 2018 | Hexadrone | Jacques Borde | Hexadrone présente le TUNDRA®, le drone …