Accueil / Verbatim / Nantes : Des Proxies takfirî prêts à en découdre, en tout cas & ailleurs ? [2]

Nantes : Des Proxies takfirî prêts à en découdre, en tout cas & ailleurs ? [2]

| Guerre Vs DA’ECH | Questions à Jacques Borde |

Nantes : Nouvel Idlib ou nouveau Beyrouth ? Des voix de plus en plus tenaces en sont à comparer les affrontements qui se produisent, à un rythme de plus en plus soutenu, à nos périphéries urbaines avec les violences ethnico-communautaristes qui visaient à l’épuration des vrais Syriens pour les remplacer, à terme, par des suppôts du Takfir. S’ajoutent à ces violences, où résonnent inexorablement les « Allah U’Akbar » & les « Morts au Juifs » des émeutiers – Remenber l’Après-midi de Cristal de Sarcelles – des formes d’action de plus en plus brutales d’une militance sectaire &… végane (sic). Quid des liens (probables?) entre les milices takfirî & ces nouveaux idiots utiles nés des couches encore fécondes de la bête immonde de l’ultra-gauche antisémite ? Épisode 2.

« Il faut que force revienne à la loi. Dans ce pays il y a des voyous qui n’ont pas peur. Il faut inverser la peur, que la peur du gendarme, ça redevienne quelque chose ».
Natacha Polony.

| Q. Autre forme d’affrontements urbains : les violences véganes contre les boucheries, cela vous parle ?

Jacques Borde. Oui, hélas. Ce nouveau (enfin pas tant que ça) type de violence doit être pris très au sérieux, en fait.

| Q. Pourquoi ?

Jacques Borde. Parce qu’il s’agit de manière indiscutable d’un nouvel avatar de la violence, ou plutôt du terrorisme urbain, d’extrême gauche. Initialement, la doxa autour du spécisme, et son antithèse l’antispécisme, a été théorisé dans les années 1970 par le philosophe utilitariste australien Peter Albert David Singer dit Peter Singer1, pour qui l’antispécisme (sic) est la suite de la lutte contre les « discriminations ». Mais, pour Singer, appliquée au domaine du vivant tout entier.

Concrètement, bénéficiant d’une étonnante impunité2 depuis la mi-avril 2018, seize enseignes, principalement des boucheries artisanales, ont été la cible de ces individus se définissant eux-mêmes comme des activistes antispécistes. Aux côtés de trois McDo et d’un… fourreur, deux Kebabs figurent aussi parmi les commerces caillassés.

| Q. Ils ratissent large, ces végans de choc ?

Jacques Borde. Pas autant qu’on pourrait croire. Est à souligner qu’est systématiquement épargné l’abattage rituel halal, qui, pourtant, implique l’égorgement sans étourdissement.

Or, ce choix n’est pas les fait du hasard, mais celui d’un positionnement délibéré qui en dit long sur le tropisme géostratégique de nos végans. Nul besoin de se plonger dans des supputations sans fin à ce sujet, il suffit d’écouter les tenants de ce terrorisme antispéciste :

Ainsi, Virginia Markus3, Elisa Keller, déléguée suisse de 269 Libération animale et Pia Shazar, porte-parole et présidente de l’association Pour l’Égalité Animale (PEA), nous expliquent, le sourire aux lèvres, qu’« Au vu du contexte d’islamophobie inacceptable dans lequel nous vivons, taper sur une population déjà stigmatisée ne serait vraiment pas anodin. De plus, tenir un discours critiquant l’abattage rituel en particulier risquerait d’être relayé par des mouvements xénophobes, ce que nous voulons éviter à tout prix ».

Elisa Keller, précisant que « Notre but est de rendre véganes les populations qui ont la possibilité de le devenir. C’est complètement envisageable pour un Suisse de classe moyenne supérieure d’arrêter de consommer des produits animaux, ça l’est moins pour une personne noire, qui doit déjà s’intégrer, qui parle une autre langue. Il est compréhensible pour ces personnes qu’elles aient d’autres priorités ».

Bla, bla, bla, on aura compris le message, Mesdames ! Nos Miss ne doivent pas souvent remplir un caddie ! Les produits à base de viandes ne sont pas particulièrement donnés. Merci, au passage, pour la souffrance des animaux tués dans les abattoirs halal !

Largement financés par les fonds de l’Arabie Séoudite, on comprend mieux le double standard de ces pitres4. À parler d’animaux, l’adage latin Asinus asinum fricat leur colle assurément à la peau.

Mais, il semble qu’il existe une autre spécificité à nos antispécistes

| Q. Laquelle ?

Jacques Borde. À ce jour, il semble bien que nos islamo-véganistes aient fait le choix de ne s’en prendre qu’à des artisans. Et seulement à des artisans ! À se demander s’ils ne jouent pas, aussi, le rôle d’idiots utiles de la grande distribution.

| Q. Une nouveauté ?

Jacques Borde. Même pas ! Au Chili, souvenons-nous du président Salvador Allende Gossens qui, rejeté par les Européens (y compris les Espagnols), s’il paiera de sa vie cet abandon sous les roquettes des Hawker Hunter de la Fuerza Aérea de Chile (FACh)5, assiégé au Palais de la Moneda, eût aussi face à lui, dans le peu de temps qu’il passa au pouvoir, l’essentiel de l’appareil et des miliciens du Movimiento de Izquierda Revolucionaria (MIR)6, autrement dit les gauchistes locaux, vendus en cette affaire à cette bonne vieille CIA.

| Q. Mais que devrait faire le gouvernement, face à la violence ?

Jacques Borde. S’inspirer, notamment, de ce qui se fait ailleurs. Ainsi, si vous prenez l’Affaire de Nantes, aux États-Unis, foncer sur des policiers avec une voiture c’est un « attempting murder on police officer with a lethal weapon ». Soit en français, une « tentative d’assassinat sur un officier de police avec un objet meurtrier ».

Pénalement, c’est 25 ans ferme minimum. Mais, le plus souvent, une (ou deux) dizaines de balles font le travail beaucoup plus efficacement et de manière plus définitive…

Quant aux attaques terroristes visant des commerces de détails, commises dans le cadre du kulturkampf des nazislamistes et de leurs alliés objectifs (dans le sens marxiste du terme) antispécistes, car c’est de cela qu’il s’agit, je ne peux que partager ce qu’en a dit Louis Aliot, député RN des Pyrénées-Orientales. Cf. « Des devantures de boucheries ont été recouvertes d’inscriptions semblables à celles qu’on pouvait trouver sur les magasins appartenant aux juifs allemands lors de la Nuit de Cristal, visant à effrayer les artisans pour qu’ils cessent leurs activités professionnelles ».

Effectivement, tout ce ceci me fait penser à cette Après-midi de cristal 7 qu’ont connu nos compatriotes juifs, en 2014, à Sarcelles.

Depuis, rien de sérieux, évidemment, n’a été fait. Et nous ne cessons de compter nos compatriotes de confession mosaïque tombés sous les coup des tueurs antisémites proxies d’Al-Dawla al-Islāmiyya fi al-Irāq wa al-Chām (ISIS/DA’ECH)8 et consorts.

Ce genre de menace doit être enrayé dès le début. Après, c’est souvent trop tard. Clairement, l’administration Macron, devraient traiter ces gens-là pour qu’ils sont :

1- des idiots utiles de DA’ECH.
2- les terroristes armés d’une doxa anti-étatique. On se souvient aussi de cette militante végane qui s’était réjouie de la mort d’un boucher lors de l’attentat nazislamiste de Trèbes.

Ce avant qu’un drame se produise sur un marché ou dans une rue commerçante.

| Q. Tout ceci n’est-il pas vu par le petit bout de la lorgnette ?

Jacques Borde. J’aimerai mieux. Mais, notez que dans leur défausse en vue, disent-elles, d’épargner « une population [musulmane, NdlR] déjà stigmatisée », Mme. Markus, Keller, et Shazar, n’ont pas un mot pour les juifs qui, eux, appliquent les règles de la casherout en matière d’abattage rituel. Apparemment, juives et juifs, ratonnés, criblés de balles, défenestrés et égorgés, c’est pas trop leur truc à nos Miss !…

| Q. À propos de Nantes, vous êtes vraiment sûr que les choses s’enchaînent de manière aussi implacable ?

Jacques Borde. En géopolitique, surtout lorsque s’exerce en coulisses la doxa wahhabî – eh, oui, les Qataris sont aussi wahhabî, comme leurs rivaux séoudiens – je ne crois jamais aux coïncidences.

Tenez, un petit exemple encore : interrogé par la télévision du Qatar, l’imam de la Grande Mosquée de Poitiers, y révèle le nom choisi pour l’édifice : Balat al-Chouhada9 !

Ça ne vous dit rien ? Dommage, c’est le nom arabe de la Bataille de Poitiers en 732 !… Sympa comme nom pour stimuler l’entente entre les communautés ! Mais, surtout, savoir nommer son ennemi est toujours un des éléments précurseurs à toute guerre…

Notes

1 Auteur de, notamment, Animal Liberation, La Libération animale, traduit de l’anglais par Louise Rousselle et David Olivier, Paris, Payot, coll. Petite Bibliothèque Payot, 2012 (ISBN 9782228908146) (1ère éd. Grasset, 1993).
2 Mais ce sont loin d’être les seuls…
3 Militante antispéciste.
4 Ou devrais-je dire pitresses ?
5 Armée de l’air chilienne.
6 Mouvement de la gauche révolutionnaire.
7 Les émeutes du 20 juillet 2014 qui avaient fait dire à Manuel Valls, alors Premier ministre, que « ce qui s’est passé à Sarcelles est intolérable, s’attaquer à une synagogue à une épicerie casher, c’est tout simplement de l’antisémitisme, du racisme ».
8 Ou ÉIIL pour Émirat islamique en Irak & au Levant.
9 En français : Pavé des Martyrs. Ou Bataille du Pavé des Martyrs, ou Bataille de Tours pour les Anglo-Saxons. La Bataille de Poitiers a lieu entre, d’une part, les Francs et les Burgondes, dirigés par Charles Martel, alliés aux Vascons (Gascons) eux-mêmes dirigés par Eudes, et d’autre part une armée omeyyade menée par Abd al-Rahman al-Ghafiqi, Wali (gouverneur général) d’Al-Andalus.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Aquarius & LifeLine, ou l’Éternelle doxa des idiots utiles immigrationnistes [1]

| É-U / Europe | Tolérance zéro | Questions à Jacques Borde | Derrière les …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer