Accueil / Focus / Affaire Finkelkraut & le Nouvel antisémitisme !… [1]

Affaire Finkelkraut & le Nouvel antisémitisme !… [1]

| France | Kulturkampf | Ils ont dit | BforBORDE |

Dans le Kulturkampf qui oppose les Français entre eux. Ou, plutôt les Patriotes aux Munichois, si l’on tient à être précis, le nouvel antisémitisme – celui propagé par des pans entiers de cette gauche financiarisée & ses proxys infâmes qui nous donnent tant de leçons – tient une part importante. Longtemps glissé sous le tapis du salon par des media aux ordres, il vient de repasser brutalement sur le devant de la scène médiatique. Une occasion de se pencher sur les positions des uns & des autres. Dernier détail qui fait froid dans le dos : Chiolio, le terroriste takfirî qui fait actuellement la une des media a un passé de néo-nazi affirmé. Épisode 1.

| Rubicon à franchir.
« … les mêmes causes provoquent les mêmes effets. Pour protéger les juifs, il faut annihiler ceux qui les tuent. Certes, il existe un antisémitisme ancien et traditionnel d’extrême droite qui nous vient de deux mille ans d’anti-judaïsme de l’Église. Mais celui-ci est largement circonscrit, culpabilisé et surtout….il ne tue plus. Non, l’antisémitisme qui a tué 11 juifs français est strictement et uniquement islamique. Mais il ne feront rien, car mécaniquement, dénoncer cet antisémitisme c’est obligatoirement dénoncer les coupables. Et dénoncer les coupables, c’est pour la gauche surtout, mais pour tous les élus, stigmatiser une population qui grandit a vitesse grand V. Et constituent selon les villes, de 10 a 50% de l’électorat. Le dilemme est donc la : Soit protéger les juifs en dénonçant les fautifs. Dénoncer également les violences contre les chrétiens et les koufars bien blancs. Mais perdre les élections… ».
Alain Attal, sur sa page Facebook.

| Munichois, comme en 1940.
« En tant que juive je suis consternée par la naïveté de certains des miens qui réagissent à l’antisémitisme non pas en fonction de la gravité de l’acte mais en fonction de la nature de l’agresseur… Si il est de l’extrême droite ils sont indignés si il est islamiste, ils préfèrent minimiser. Demain nous allons voir tous les pompiers pyromanes des 40 dernières années protester contre les incendies qu’ils ont allumés. Tous les partis politiques ont laissé prospérer l’antisémitisme. Lorsque celui-ci a muté sous la forme de l’islamo-fascisme Ils ont préféré fermer les yeux et ont fait mine de croire que tout irait mieux. Les démocraties ont fait la même chose il y a 80 ans avec Hitler en considérant qu’il finirait bien par mettre un terme à tes exigences à force de lui donner ce qu’il voulait. On a vu comment ça s’est terminé ».
Nathalie Jorge Laick, sur sa page Facebook.

| Non aux Gilets jaunes dans la rue.
« Le mouvement s’est radicalisé et a été infiltré, par les mouvements complotistes, l’extrême droite, l’extrême gauche, les islamo-gauchistes et les salafistes. Il leur donne l’occasion de venir exprimer leur haine des juifs, d’Israël, à ces manifestations du samedi (…). Le droit de manifester est constitutionnel, mais il faut trouver le moyen de les faire cesser, en tout cas de les canaliser. Il ne faut laisser défiler que les manifestations déclarées au préalable, empêcher les autres. Fixer des cortèges qui ne passent plus par les centres-villes. On ne peut plus continuer comme ça, de samedi en samedi ».
Francis Kalifa, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).

| De la Res publica.
Alain Finkielkraut a estimé que le fait que le Rassemblement National (RN) ne soit pas invité à la marche contre l’antisémitisme posait problème car « C’est un parti républicain » qui représente « un nombre très considérable d’électeurs ».

| Mauvais film.
« Tout ça c’est du cinéma. Ce combat mérite autre chose que des manifestations. Depuis qu’on manifeste Youssef Fofana a tué Ilan Halimi. Mohammed Merah : Ozar Hatorah. Coulibaly : l’Hyper Cacher. Mehdi Nemmouche : le musée juif [de Bruxelles]. Traoré : Sarah Halimi et Yacine Mihoub : Mireille Knoll ».
Gilbert Collard sur Europe-1, à propos de la marche contre l’antisémitisme.

| Ligne Fachinot.
« Rejouer sans cesse la guerre d’avant plutôt que préparer celle d’après est une erreur récurrente dans l’Histoire. A-t-on assez reproché à ces pauvres stratèges militaires de l’entre-deux-guerres d’avoir gardé les yeux sur la ligne Maginot dont ils étaient si fiers sans anticiper le Blietzkrieg. Que dira-t-on, plus tard, de nos stratèges politiques d’aujourd’hui, arc-boutés sur leur ‘ligne Fachinot’, et qui ne pourront même pas arguer, comme les généraux d’hier, que rien ne laissait prévoir une telle situation ? ».
Bouleverd Voltaire.

| Haine du juif.
« La haine d’Israël est une nouvelle façon de haïr les juifs (…). On peut critiquer le gouvernement d’Israël, mais pas remettre en cause l’existence même de cet État. Personne ne remet en question l’existence de l’État français ou de l’État allemand ». Sylvain Maillard, député LREM de Paris, vice-président du Groupe d’amitié France-Israël.

| Ver dans le fruit.
« A La France insoumise, il y a quelque chose qui pose problème. Ce ne sont pas les convictions individuelles de Jean-Luc Mélenchon ou celles de dirigeants comme Manuel Bompard, François Ruffin, mais ce refus idéologique de considérer que certaines formes d’antisionisme mènent à l’antisémitisme (…). Il ne s’agit pas de dire que toutes les formes d’antisionisme mènent à l’antisémitisme mais c’est par là que le ver entre dans le fruit ».
Jean-Yves Camus, directeur de l’Observatoire des radicalités.

| La peur doit changer de camp.
« C’est terrifiant. Il incarne l’esprit Français. J’espère que la justice sanctionnera cette horde haineuse très durement. Ces individus osent dire cela à visage découvert, ils ont l’air d’en être fiers, la peur doit changer de camp ! ».
Jean Philippe Tanguy.

| Mauvaise manière faite aux juifs désemparés.
« Au-delà de la médiocre manœuvre du pouvoir de vouloir faire porter le chapeau et la rouelle à l’ensemble des gilets pour les faire passer de mode, la mauvaise manière est aussi faite aux juifs désemparés. Rien n’est plus vide d’effets et creux de sens que d’incriminer le Mal sans dire qui le commet. À ce petit jeu de dupes, on se fait plaisir pour pas cher. Pour redire ce que j’ai écrit dans le Nouveau Bréviaire de la Haine : lorsque le juif est vécu comme faible mais riche et apatride, c’est l’ultra droite qui le méprise ; lorsqu’il est peint en nationaliste fort, c’est la gauche extrême qui lui prend le relais de la main. Ainsi donc, c’est l’antisémite mutant qui dit au Juif: ‘Dis-moi comment tu es, je te dirai comment je te hais’. Quant à l’islam radical, il déteste le Juif dans tous ses états… Le juif du réel affirmera donc, qu’en France, ici et maintenant, les yeux braqués sur le bilan sanglant, c’est l’islam radical – et lui seul – (sous l’indulgent regard d’un islamo-gauchisme redoutablement puissant des deux côtés de la Manche et de la jubilation d’une ultra-droite résiduelle toute aussi antisioniste), qui est l’unique auteur de la totalité des attentats et assassinats meurtriers commis contre les juifs depuis la libération. Un tag d’origine inconnue et deux poivrots dans le métro n’y pourront rien changer. Noyer le poisson, c’est tolérer le poison. Tourner autour du pot, ne pas le crier haut et fort, c’est accepter qu’il se propage. Toute condamnation générale est donc pure hypocrisie instrumentale ».
Me.Gilles-William Goldnadel.

| Alya.
« Je condamne vigoureusement l’antisémitisme en France et en appelle aux juifs : rentrez à la maison, immigrez en Israël ! ».
Yoav Gallant, ministre israélien de l’Immigration.

| Union sacrée.
« L’antisémitisme exige l’union sacrée des responsables politiques et de nos concitoyens (…).Tous ceux qui au fond d’eux-mêmes savent que l’antisémitisme est un danger pour ce que nous sommes, pour ce que nous voulons être pour la France, sont les bienvenus quand il s’agit de dénoncer et de lutter contre l’antisémitisme, je le dis comme je le pense ».
Édouard Philippe, lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

| La Gauche encore.
« Je ne sais pas ce qu’il y a dans le cœur de ces deux élues (…). Mais je crois que les musulmans devraient se montrer particulièrement réfléchis quand ils parlent de ces questions, parce que l’antisémitisme s’est répandu à travers le monde islamique comme un cancer ». Et « est maintenant un discours banal au sein des populations musulmanes au Moyen-Orient et au-delà ».
Fareed Zakaria, présentateur de CNN, sur les récentes déclarations d’Ilhan Omar et l’élue démocrate du Minnesota sur l’AIPAC, qui ont largement été dénoncées comme étant antisémites.

| Agir !
« J’appelle le gouvernement à proclamer un état d’urgence de l’antisémitisme. Ce n’est plus possible! On ne peut pas attendre un nouveau meurtre antisémite comme celui de Mireille Knoll. Ce n’est plus possible! Il est temps d’agir ! ».
Sacha Ghozlan, président de l’Union des Étudiants Juifs de France (UEJF), sur CNews.

| Gangrène.
« La culture révolutionnaire et son environnement, comme Danièle Obono, proche des milieux islamo-gauchistes. Elle a du mal à dire « Vive la France ». Et de faire ce constat très personnel : « on voit bien que l’islamo-gauchisme bouffe la France Insoumise ».
Éric Zemmour.

| Vieille rengaine.
« C’est toujours la même chose (…) On peut critiquer Israël. On peut être juif et ne pas être sioniste… Vous en avez un devant vous. Ces lois essayent de verrouiller les comportements et la liberté de parole, j’y suis hostile, fortement. Je pense qu’il faut traiter ça par la raison et le débat ».
Éric Zemmour.

| Ne pas confondre.
« On nous a expliqué que l’Islam est une religion de paix et d’amour alors qu’on sait bien que cet antisémitisme-là est le produit d’une culture islamique qui vient de très loin (…). Je distingue entre les groupuscules identitaires et les groupuscules nazis. Les identitaires ne sont pas nazis. Ils essayent de défendre l’identité de la France contre l’islamisation. Ce n’est pas nazi, ça ».
Éric Zemmour.

| Guerre.
« Il y a une guerre à mener contre l’islamisme fanatique qui tue des Juifs en France depuis 2003 comme Halimi ou les attentats de l’Hyper Casher et l’école à Toulouse. Les dirigeants Français n’ont pas pris la mesure du danger islamiste ! ».
Jean Philippe Tanguy sur FranceInfo.

| Rappel utile.
« C’est faux de dire que l’antisémitisme issu de l’islamisme n’a pas été nommé. Des gens l’ont nommé, ils ont été insultés et traînés dans la boue ».
Charlotte d’Ornellas.

| Politique de l’autruche.
« Debout la France est gaulliste or le gaullisme est avant tout le courage de désigner l’ennemi pour le combattre au lieu de collaborer avec lui en espérant s’en faire un ami à force de soumission et de compromissions. L’attentat au couteau commis par Karim L. s’inscrit dans la même mouvance que l’agression traitant M. Finkielkraut de ‘facho’, ‘haineux’, ‘sioniste’ et ‘raciste’. Il faut avoir le courage de dire que certains sur notre sol haïssent ensemble la France et les juifs et que nous devons les combattre au lieu de pratiquer la politique de l’autruche ».
Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout La France (DLF).

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Des APILAS made in France en Syrie, mais… côté terroriste !

 | Guerre Vs DA’ECH | Jacques Borde | Aie ! Ça nous pendait au nez. Désormais …