Accueil / Focus / Affaire Finkelkraut & le Nouvel antisémitisme !… [2]

Affaire Finkelkraut & le Nouvel antisémitisme !… [2]

| France | Kulturkampf | Ils ont dit | BforBORDE |

Dans le Kulturkampf qui oppose les Français entre eux. Ou, plutôt les Patriotes aux Munichois, si l’on tient à être précis, le nouvel antisémitisme – celui propagé par des pans entiers de cette gauche financiarisée & ses proxys infâmes qui nous donnent tant de leçons – tient une part importante. Longtemps glissé sous le tapis du salon par des media aux ordres, il vient de repasser brutalement sur le devant de la scène médiatique. Une occasion de se pencher sur les positions des uns & des autres. Dernier détail qui fait froid dans le dos : Chiolio, le terroriste takfirî qui fait actuellement la une des media a un passé de néo-nazi affirmé. Épisode 2.

| Pas dupe.
« Agnès Buzyn cherche à exploiter l’agression scandaleuse dont a été victime Alain Finkielkraut pour se racheter et faire oublier son inaction. Où était la silencieuse Agnès Buzyn lorsque Madame Halimi a été torturée et assassinée par un islamiste ? Où était Madame Buzyn lorsque tous les enfants juifs ont été progressivement chassés de toutes les écoles publiques de Seine Saint Denis ? (…) Agnès BUZIN, ne pas prendre la défense des Juifs quand ils sont agressés est aussi coupable que de les attaquer (…). Le vrai danger n’est pas Marine le Pen mais les gens comme vous ne font rien d’autre que parler et qui détournent le regard pour ne pas voir les ‘barbus antisémites’ et rien faire !!! ».
Nathalie Jorge Laick, sur sa page Facebook.

| Charia’s zone.
« Dans certains quartiers en France, il ne faut pas bon être juif, femme, homosexuel, ou parfois simplement français ! ».
Marine Le Pen.

| Le PIRe tel qu’il s’énonce.
« Nous refusons de travestir la réalité: ce ne sont pas les juifs qui sont aujourd’hui la cible du racisme institutionnel. Les cibles actuelles sont des Maghrébins, des Africains, les Roms, les sans-papiers et les migrants. Aucune lutte antiraciste ne peut ignorer que la Méditerranée est devenue un cimetière de ces damnés de la terre pour la plupart africains. (…). Je pose une question : et si ce sursaut de bonne conscience, prétendument en faveur des juifs, n’existait pas seulement pour cacher ce grand crime dont nous sommes moralement responsables ? ».
Houria Bouteldja, du Parti des indigènes de la République (PIR), auteur de Les Blancs, les Juifs & nous.

| Nommer le mal.
« Qui commet des attentats dans les églises et a quasiment décimé les chrétiens d’Orient ? En France, il y a un lien entre la montée de l’antisémitisme, les profanations d’églises et la montée de l’islamisme ».
Zineb El-Rhazoui.

| Rappel.
« Les antisionistes c’est à dire ceux qui veulent que soit permis la critique du gouvernement de l’État d’Israël et qui préconisent le boycott des produits israéliens tout en espérant la disparition de cet État, pourraient se demander pourquoi la majorité des juifs pensent Israël comme une refuge ».
Nicolas Pomiès, sur sa page Facebook.

| Rappel utile.
« Depuis la Libération, toute goutte de sang juif qui a coulé en France vient de l’islamisme ».
Me.Gilles-William Goldnadel dans Conversations avec Benjamin Petrover.

| Responsables.
« Ceux qui organisent la marche contre l’antisémitisme sont responsables de deux manières : ne pas endiguer l’immigration de masse qui en est le terreau, et nous avoir expliqué que l’islam est une religion de paix et d’amour ».
Éric Zemmour.

|Sérieux Doutes.
« J’ai un doute sur son influence, surtout quand je vois que ceux qui organisent cette marche sont les responsables politiques de l’importation d’un antisémitisme en France ! ». Nicolas Dupont-Aignan, sur la marche contre l’antisémitisme.

| Ligne rouge.
« On a absolument le droit d’être opposé à la politique menée par le gouvernement de Binyamin Nétanyahu. La ligne de partage à ne pas franchir c’est quand on remet en question le droit d’Israël à exister ».
Jean-Yves Camus, directeur de l’Observatoire des radicalités.

| Complaisance. Mais à… gauche.
« S’il existe une complaisance à l’endroit de la frange radicale de l’islam, ça n’est pas au RN qu’on la trouvera, mais à gauche, hélas. L’antisémitisme de droite a existé, c’est celui des catholiques pour lesquels les juifs sont le peuple qui a tué Jésus au nom d’une foi dont les fidèles du pape François estiment que leur héraut l’aurait dépassée par la vérité de son message. L’Église catholique a fait amende honorable en 1965 avec le Concile Vatican II en abolissant la thèse du peuple déicide. On ne peut faire comme si la chose n’avait pas eu lieu. Quand il existe, cet antisémitisme de droite est résiduel, ponctuel, individuel. L’antisémitisme de gauche a existé lui aussi. On le trouve chez nombre de penseurs socialistes du XIX° siècle, dont Marx qui était lui même juif. Qu’on lise La Question juive (1843). A gauche, on estimait alors que le judaïsme, c’était l’argent, les banques, donc le capitalisme. Lutter contre le pouvoir de l’argent et du capital équivalait à lutter contre le pouvoir des juifs. Cet antisémitisme existe toujours, et dans les mêmes formes. Et il n’est, hélas, ni résiduel, ni ponctuel, ni individuel, mais structurel.Il prend notamment aujourd’hui la forme de l’antisionisme. Une équation simple qui réjouit les simplistes pose que juifs = argent = capital = capitalisme = États-Unis= Israël = sionisme… ».
Michel Onfray.

| Histoire ancienne.
« Chez Marine Le Pen, il y a une histoire de l’antisémitisme maurrassien, des pseudo bons mots et des fréquentations de son père, même si autour de lui il y avait des résistants et des collabos. Elle a toujours essayé de montrer qu’elle n’est plus dans cette lignée-là ».
Éric Zemmour.

| Défausse.
« Cela fait des années qu’Alain Finkielkraut répand la haine en France. Contre les jeunes de banlieue. Contre les musulmans. Contre l’Éducation nationale. Etc. ! L’insulter, comme insulter quiconque, est condamnable. Mais le plaindre, certainement pas ».
Thomas Guénolé, politologue (sic) de La France insoumise (LFI).

| Business is business.
« Jews are news. Ça fait vendre. C’est une aubaine. Mais au fond, rien ne change, au contraire… ».
Cyril Benichou, sur sa page Facebook.

| Cécité.
« Monsieur Macron a fait une grande annonce lors du dîner du CRIF. Il va dissoudre trois groupuscules d’extrême droite. Sur le principe aucune objection vu que le poison antisémite est présent partout mais quid des organisations Salafistes islamistes ??!! Ils représentent en ce moment le plus gros bataillon d’antisémites. Manque de courage ou manque d’informations sur la réalité de son pays Monsieur Macron n’a rien évoqué sur le sujet à moins qu’il n’y ait dans la salle des représentants de l’UOIF ou des autorités musulmanes invitées par Monsieur Francis Kalifat, que personne ne voulait heurter. Macron me fait penser à un professeur en médecine qui utilise une chimiothérapie pour traiter le cancer antisémite mais qui ne détruit pas sciemment toutes les cellules nocives. Elle semble être choisies d’après leur couleur politique et non selon leur nocivité ».
Nathalie Jorge Laick, sur sa page Facebook.

| Ensuqués.
« Grâce à la stupidité de nous gouvernements successifs, est venu se greffer un antisémitisme encore plus violent, car issu d’une société totalitaire qui ne comprend les rapports humains qu’à travers le prisme de la soumission ou de l’élimination. Dénoncer l’antisémitisme sans prendre la peine de le nommer ne sert à rien, sinon à se donner bonne conscience en attendant la suite, qui malheureusement ne tardera pas. Tant que l’on ne posera pas clairement que l’islam est un cancer qui doit être éradiqué de France et d’Europe, nous resterons englués dans la situation que nous subissons depuis 20 ans ».
Alexandre Koltchak, sur sa page Facebook.

| Nausée.
Le président du Sénat, Gérard Larcher, a, pour sa part, insisté sur « la nausée que nous inspire la résurgence de l’antisémitisme, tout comme les récentes profanations d’églises », qui « renforcent notre détermination à ne jamais rien céder quand l’essentiel est en jeu ». « Quand plus aucun symbole n’est respecté, comment s’étonner de la résurgence de comportements que nous pensions appartenir définitivement au passé ? ».

| indifférence coupable ad minimo.
« La flambée des actes antisémites et des dégradations de lieux de culte chrétiens révèlent une haine qui prospère dans notre pays depuis des années dans une indifférence coupable ».
Marine Le Pen.

| Irresponsable mascarade.
« Cette manifestation est une mascarade car les organisateurs sont des pompiers pyromanes (…) Ceux qui l’organisent sont responsables de deux manières : ne pas endiguer l’immigration de masse qui en est le terreau, et nous avoir expliqué que l’islam est une religion de paix et d’amour (…). Cette immigration est le terreau de l’antisémitisme. Il n’y a plus d’enfants juifs dans les écoles de Seine-Saint-Denis. Ce n’est pas dans les écoles publiques du XVIe arrondissement (…). Il y a une alliance entre l’extrême gauche qui cherche des troupes avec les jeunes musulmans de banlieue contre le capitalisme, et les Frères musulmans qui cherchent des alliés pour islamiser la France et abattre juifs et chrétiens. Il y a une stratégie des frères musulmans de colonisation pour dominer le pays (…). On parle des actes antisémites, on devrait aussi parler des églises profanées tous les jours. Ça vient d’où, ça ? J’aimerais bien qu’on le sache ! Pourquoi on souille, massacre, détruit les églises ? Qui a tué des juifs ? Qui a tué le père Hamel ? Ce sont les mêmes ».
Éric Zemmour.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Returnees : Que faire de ceux qui reviennent ?

| UE | Terrorisme | Ils ont dit | BforBORDE | Les fronts d’Irak & …