Accueil / Verbatim / Europe : Toujours la Chienlit ou y aura-t-il un « après-Battisti » ? [1]

Europe : Toujours la Chienlit ou y aura-t-il un « après-Battisti » ? [1]

| UE / Italie | Gépolitique | Questions à Jacques Borde |

Remise en cause de tous côtés (Brexit, États-Unis, Chine, DA’ECH), l’usine à gaz européenne n’en passe pas moins l’essentiel de son temps & de sa maigre énergie à se diviser & à régler des comptes sur des thématiques d’un autre âge. Jusqu’à un Macron faisant de son combat contre un ennemi intérieur (sic) le populisme, l’élément central d’un Traité d’Aix-la-Chapelle par ailleurs vide de l’essentiel. Petit saut en Absurdie eurolandienne, en attendant une élection qui pourrait remettre quelques pendules à l’heure. Épisode 1.

« On ne peut pas parler de collaboration avec la justice mais d’une confession importante qui n’implique aucun autre protagoniste de ces événements ».
Juge Francesco Greco.

| Q. D’une manièe générale, l’arrestation et l’extradition de Cesare Battisti, ça vous inspire quoi comme réflexion ? C’est important ou pas ?

Jacques Borde. Une excellente nouvelle et un excellent marqueur de notre époque, en tout cas. Le terrorisme doit être combattu sous toutes ses formes. Sinon comment justifier notre dureté1 à l’endroit d’Al-Dawla al-Islāmiyya fi al-Irāq wa al-Chām (ISIS/DA’ECH)2, si nous fermons les yeux sur nos propres terrorismes indigènes ?

Ensuite, comme le vice-président du Conseil & ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini3 (pour qui l’Italie est « à nouveau respectée »), je pense au soulagement qui doit être celui des familles des victimes de Battisti qui vont enfin voir se refermer ce dossier d’horreur et de sang. Au-delà, il s’agit d’une affaire italienne qui relève du droit italien et concerne les Italiens. Certainement pas les donneurs de leçons et agités du bocal droits-de-l’hommistes qui, outre-Alpes, feraient mieux de se demander pourquoi nos Fichés S circulent aussi librement en France, et y poignardent et égorgent à qui mieux-mieux4.

Sur l’Affaire Battisti, à rappeler les veuleries de plume de notre torchon municho-takfirî vespéral qui s’est toujours posé en défenseur des terrorismes d’où qu’ils viennent : Khmers rouges, Sazéman-é Mujaheddin-é Khalq-é Iran (MeK)5, Sendero luminoso, aux dirigeants tous passés par les banc de la… Sorbonne, coachés (comme on dit aujourd’hui) par une star de l’intelligentsia d’extrême-gauche y enseignant. Comme une partie de nos journalistes (sic). Asinus asinum fricat.

Pas nouveau, mais démoralisant.

Gageons que rien ne viendra solder la question de ces terroristes non-takfirî dans la mesure où Paris et Rome auront les plus grande difficultés à s’entendre.

À moins que les aveux de Battisti, que peu attendaient, ne finissent par provoquer un sursaut de légitimité chez certains.

| Q. Dites-donc, l’invective semble prendre le pas en matière de relations intra-européennes ?

Jacques Borde. Oui, et pas qu’un peu. Mais à qui la faute ? Qui insulte, de manière permanente et à n’importe quelle occasion, eurosceptiques, droites nationales et nationaux conservateurs ? Qui, y compris lors de la signature du Traité d’Aix-la-Chapelle, prétend que le populisme est, par nature, une menace ?

| Q. Mais, on ne peut pas dire que, par exemple, du côté de Rome, on fasse sans la dentelle ?

Jacques Borde. Certes. Mais en quoi rappeler les relations ambiguës que Paris, après près de 60 année d’indépendance (sic), persiste à avoir avec l’Afrique et se demander si ces relations ne sont pas une des causes de la migration forcée dont est victime ce continent, serait une forme d’invective ?

Rien qu’en Libye, la via factis sanguinaire qu’a choisi d’y importer une administration bien française, celle de Sarkozy :

1- y a causé, ad minimo, des milliers de morts.
2- aura permis à des factions liges et proxys d’Al-Dawla al-Islāmiyya fi al-Irāq wa al-Chām (ISIS/DA’ECH), de s’y installer de manière durable.
3- y a laissé le champ libre à un Crime organisé immigrationniste qui a ouvert en grand les vannes de flux migratoires difficilement contrôlables par ce qui a survécu du tissu administratif local, passé au tamis de la guerre aérienne occidentalocentrée aux méthodes peu reluisantes.

| Q. Sinon, comment résumeriez-vous l’Affaire Battisti ?

Jacques Borde. Au stade où nous en sommes, assez simplement.
Si le bonhomme vient d’avouer ses crimes, ça n’est pas par remords ou bonté d’âme.

| Q. Pourquoi, alors ?

Jacques Borde. Soyons clair et précis : pour sauver son orifice rectal sous la douche et/ou en cellule. À persister à plaider une innocence en laquelle personne ne croit – et la communauté carcérale reflète toujours, peu ou prou, la société (civile) du dehors – le beau Cesare risquait :

1- d’y perdre son statut social de dur-à-cuire. Or, en prison, un tueur est statutairement au sommet de la pyramide.
3- de finir par passer pour un pentito, un repenti. Voire pour une balance.

Donc, en assument ouvertement ses crimes, Battista s’assure une retraite carcérale de caïd des Années de plomb. Choquant pour les familles des victimes, mais la meilleure façon, de, passez-moi la formule, sauver ses fesses. Au propre comme au figuré.

Rien de bien surprenant.

Ce qui l’est plus, c’est qu’après les Années de plomb en Italie, silence de plomb en France, alors que Cesare Battisti en avouant ses crimes revient à faire un bras d’honneur à tous ceux qui avaient clamé son innocence de principe.

Puisque nous y sommes, rappelons ceux qui furent les soutiens de ce terroriste avéré :

Jean-Claude Amara (porte-parole de Droits Devant), Ariane Ascaride (comédienne), Jacques Audiard (cinéaste), Edouard Baer (comédien, réalisateur), Jean-Jacques Beineix (cinéaste), Guy Bedos (comédien), Daniel Bensaïd (cacique de la Ligue communiste, écrivain), Pierre Bernasconi, (conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, PC), Olivier Besancenot (LCR), Enki Bilal (dessinateur), Jane Birkin (chanteuse), Jacques Bobe (député de Charente, UMP), Jacques Bonnaffé (comédien), Nicole Borvo (sénateur, PC), Michel Boujut (critique de cinéma), Jacques Boudet (comédien), Jacques Boutault (maire du 2e Ardt de Paris, Verts), José Bové, Jacques Bravo (maire du 9e Ardt de Paris, PS), Claude Chabrol (cinéaste), Patrice Chéreau (metteur en scène), Laurent Cirade (musicien), La Corde Raide (musiciens), Régine Deforges (écrivain), Benoît Delépine (animateur Canal +), Julien Dray (porte-parole du PS), Jean-Claude Dreyfus (comédien), Émilie Deleuze (cinéaste), Droits Devant !! (lobby immigrationniste), Anny Duperey (comédienne), Annie Ernaux (écrivain), Jean-Baptiste Eyraud (porte-parole de l’association Droit au Logement), Jean Ferrat (chanteur), Thomas Fersen (musicien), Suzanne Flon (comédienne), Jean-Louis Foulquier (Francofolies de La Rochelle), Fédération des Associations des Solidarités avec les Travailleurs Immigrés (FASTI), France-Libertés, Fondation Danièle Mitterrand, Dan Franck (écrivain), Yves Frémion (conseiller régional, Verts), Mgr. Jacques Gaillot, Bernard Giraudeau (comédien), Robert Guédiguian (cinéaste), François Guérif (éditeur), Bernard-Henri Lévy (autoproclamé philosophe), Jacques Higelin (chanteur), Bernard Giraudeau (comédien), Dominique Grange (chanteuse), Adeline Hazan (secrétaire nationale du PS, député européen), Daniel Jacoby (avocat, président d’honneur de la Fédération Internationale des Ligues des droits de L’Homme), Professeur Albert Jacquard (généticien), Frédéric Jardin (cinéaste), Juliette (chanteuse), Pénélope Komitès (adjointe au maire de Paris, Verts), Alain Krivine (LCR), Alain Lance (directeur de la Maison des Écrivains), Lola Lafon (chanteuse), Claudy Lebreton, (président du Conseil général des Côtes d’Armor (PS) et de l’Association des Départements de France, ADF), Justine Lévy (écrivain), Me. Henri Leclerc (président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme), Ligue des droits de L’Homme, Lio (chanteuse), Joëlle Losfeld (éditrice), Noël Mamère (Verts), Pierre Mansat (adjoint au maire de Paris, PC), Laure Marsac (comédienne), Patrick Mille (comédien), Miou Miou (comédienne), Gérard Maro (directeur du Théâtre de l’œuvre), Gérard Mordillat (réalisateur, écrivain), Georges Moustaki (chanteur), Daniel Pennac (écrivain), Daniel Picouly (écrivain), Christian Picquet (LCR), Ernest Pignon-Ernest (peintre), Jerôme Prieur (écrivain, cinéaste), Madeleine Rebérioux (historienne, présidente d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme), Jacques Remiller (député de l’Isère, UMP), Denis Robert (écrivain), Sapho (chanteuse), Grégoire Simon (Têtes Raides, musicien), Yves Simon (chanteur), Philippe Sollers (écrivain, journaliste), Syndicat de la magistrature, Jacques Tardi (dessinateur), Michel Tubiana (président de la Ligue des droits de l’Homme, vice-résident de la Fédération Internationale des Ligues des droits de l’Homme), François Tusques (musicien), Roseline Vachetta (LCR), Fred Vargas (écrivain), Vladimir Velickovic (peintre), Marion Vernoux (cinéaste), Pierre Vidal-Naquet (historien), Christian Vincent (cinéaste), Dominique Voynet (Verts), Willhem (dessinateur), Zaniboni (chanteuse).

Bon, il doit en manquer quelques-uns !

À noter que tous ces loustics-là, sont à peu près les mêmes qui nous serinent aujourd’hui combien il est pressant d’ouvrir nos bras et nos (comprendre les nôtres, pas les leurs) portefeuilles à l’invasion migratoire rêvée par le marais droit-de-l’hommiste et mise en place par le Crime organisé immigrationniste !

Ad nauseam

Quant aux responsabilité des uns et des autres sur l’état actuel de l’Afrique, notamment le rôle prédateur de la Françafrique, je vous conseille de visionner l’échange de la présidente de Fratelli d’Italia (FdI)6, Giorgia Meloni, sur un chaîne italienne7. Explosif !…

[À suivre]

Notes

1 Pour ceux qui en font preuve, évidemment.
2 Ou ÉIIL pour Émirat islamique en Irak & au Levant.
3 Par ailleurs, vice-président du groupe Europe des nations & des libertés.
4 Même en prison d’ailleurs.
5 Ou Organisation des Combattants du peuple iranien.
6 Ou Frères d’Italie.
7 Sous titré en français et, pour l’instant, disponible sur la Toile.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Canon à neige à La Mongie & Canon à eau à Paris : Quid de la Sécurité intérieure en Absurdie ? [2]

| France | Gilets jaunes | Questions à Jacques Borde | Les manifestation récentes des …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer