Accueil / Verbatim / De Kissinger à Pompeo, de Trump à Pelosi : De quelques aspects de la Weltsicht guerrière US [1]

De Kissinger à Pompeo, de Trump à Pelosi : De quelques aspects de la Weltsicht guerrière US [1]

| États-Unis | Géopolitique | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde |

Nos amis américains ne cesseront jamais de nous surprendre. À peine demandé (sic) au président zuèsse, Donald J. Teflon Trump, de mettre sans sa poche le cru 2019 de son Discours sur l’État de l’Union, Nancy P. Pelosi, Speaker of the US House of Representatives, décidait, elle de s’offrir un p’tit saut en… Afghanistan. Las, Trump l’a, aussitôt, recadré & privé, shut down oblige, de ce happening centre-asiatique. Moins anecdotiquement & de loin, le US Secretary of State, Michael Richard Mike Pompeo, nous aura offert, le 4 décembre 19181, un étonnant discours sur l’état du monde & des relations à avoir avec les instances internationales. America & orbi : du Trump puissance 10. enfin !… Épisode 1.

| Q. Commençons par le report de la virée de Nancy Pelosi à Kaboul ?

Jacques Borde. C’est, assez finement selon moi, la réponse du berger (Trump) à la bergère (Pelosi) ! Une réponse à laquelle il fallait bien s’attendre, compte tenu des personnalités de premier plan s’affrontant, alors, sur fond de shut down.

Charlotte Sawyer. Pour prendre les choses dans l’ordre d’apparition à l’image, rappelons que Nancy P. Pelosi, notre emblématique Speaker of the US House of Representatives2, avait outrancièrement suggéré que le président américain, Donald J. Teflon Trump, renonce, lui, à son Discours sur l’État de l’Union3. Ce tout en se réservant – alors que l’administration fédérale était empêchée4 de fonctionner, shut down oblige – la possibilité de se déplacer (aux seuls frais du contribuable étasunien) à l’autre bout du monde.

Faites ce que je dis, pas ce que je fais !…

Jacques Borde. Bonne idée de Trump d’avoir remis la dame à sa place. Ce d’autant qu’on peut supposer que les soldats US actuellement projetés en Afghanistan ont des priorités plus urgentes qu’à profiter du babil (au demeurant intéressant) de Mme. Pelosi.

| Q. Et le fait, qui indigne les Démocrates, que Trump a révélé le trajet confidentiel de Pelosi ?

Charlotte Sawyer. Fausse bonne question, désolé !

1- Trump n’a rien révélé du tout.
2- il existe plusieurs modes d’accès à l’Afghanistan. Pas un seul.
3- le périple étant, faute des moyens nécessaires à son déroulement, annulé, en l’espèce, il n’y avait plus rien à révéler ou à cacher. Le seul dol en cet échange étant l’ego (aussi hénaurme que celui de Trump, si l’on peut dire) de la Speaker of the US House of Representatives.
4- le déplacement de Mme. Pelosi n’est pas, sur le fond, remis en cause. Il est, simplement reporté. Postponed5 en V.O. Reporté après la fin du shut down, of course ! On s’attend donc à ce que Dame Pelosi prenne le chemin de Kaboul dans des délais somme toute raisonnables.
5- en matière de révélations inappropriées, ne serait-ce pas plutôt, de la part du camp démocrate, l’hôpital qui se fout de la charité ?

| Q. Qu’entendez-vous par là ?

Jacques Borde. Rappelons le rôle, encore à tirer au clair6 de celle qui fut le US Secretary of State de B. Hussein Obama, Hillary R. Clinton7, dans l’affaire de Benghazi (Libye). Lorsque ce soir du 11 septembre 2012, un commando takfirî – prévenu comment et par qui, dans quelles circonstances ? Questions toujours sans réponses – a attaqué l’enceinte diplomatique de Benghazi, tuant l’ambassadeur J. Christopher Stevens8, un autre fonctionnaire du Département d’État, Sean Smith, ainsi que plusieurs agents de sécurité, si ma mémoire est bonne9.

Charlotte Sawyer. Encore une fois dans le tohu-bohu provoqué par l’annulation du périple de dame Pelosi, le seul dommage collatéral est son ego. Pas de quoi fouetter un chat.

| Q. Comment percevez-vous l’étonnant discours de Michael Richard Mike Pompeo  ?

Jacques Borde. Comme quelque-chose d’excellent. Le US Secretary of State, Michael Richard Mike Pompeo, prenant la parole, le 4 décembre 2018, devant le German Marshall Fund, a posé ce que l’on peut définir comme les piliers du Trumpisme en matière de relations internationales. De l’explicite et du lourd.

| Q. Positif, selon vous ?

Charlotte Sawyer. Plus que ça. Michael Richard Mike Pompeo, par un discours particulièrement ciselé, nous a confirmé que le Trumpisme n’était pas la foucade personnelle et isolée d’un tycoon excentrique, comme le prétend la lie machine10 démocrate, mais bien le fruit d’un courant de pensée disposant de voix solides.

En clair, ceux capables de nous exposer la doxa trumpienne ne se limitent pas à la famille du président. Ou encore l’ex-Assistant to the President for National Security Affairs, le lieutenant-général Michael T. Flynn11, empêché de jouer son rôle par le Deep State et ses manœuvres.

| Q. Une clarification, en quelque sorte ?

Jacques Borde. Si vous voulez.

Charlotte Sawyer. Jusqu’à présent, les media, majoritairement acquis aux Démocrates, nous vendaient l’image d’un Donald J. Teflon Trump aux compétences limitées et marqué à la culotte par le trio James Mad Dog Mattis12, Herbert Raymond McMaster13, John Francis Kelly14 (tous trois des hommes honorables au demeurant), l’empêchant de nous faire tomber dans je ne sais quel abîme. De toute évidence, il n’en est rien. Ne serait-ce qu’en raison du départ de certains.

Jacques Borde. En l’espèce, le US Secretary of State, Michael Richard Mike Pompeo15 se révèle comme une pointure de la pensée de ce que je définirais comme la révolution conservatrice étasunienne.

[À suivre]

Notes

1 Rétablir le rôle de l’État-nation dans l’Ordre libéral international. Allocution devant le Marshall Fund. :www//fr.usembassy.gov/fr.
2 Présidente (et chef de la majorité démocrate) à la Chambre des Représentants.
3 Finalement prononcé le 5 février 2019.
4 Sans préjuger des responsabilités des uns et des autres.
5 Cf. Lettre de Donald J. Teflon Trump à Nancy P. Pelosi.
6 Lorsque le Department of Justice (DoJ) et le FBI auront enfin décidé de faire leur vrai travail…
7 Dont le dernier ouvrage qu’elle vient de commettre nous confirme le caractère ordurier de la logorrhée propre à HiLIARy, qui fait passer son adversaire Trump, pour un aimable et prude potache.
8 Le premier ambassadeur US tué dans l’exercice de ses fonctions depuis 1979.
9 Voir l’excellent film 13 Hours sur le sujet…
10 Machine à mensonge.
11 Ancien directeur, de 2012 à 2014, de la Defense Intelligence Agency (DIA, Agence du Renseignement militaire), répond aux besoins du président des États-Unis, du US Secretary of Defense, du Joint Chiefs of Staff (JCS, Comité des chefs d’état-major interarmées).
12 Contrairement aux fantasmes colportés par les Démocrates et leurs relais divers et variés, Mattis est considéré comme un intellectuel par ses pairs, notamment en raison de sa bibliothèque personnelle comptant plus de 7.000 volumes. Il a toujours avec lui, lors de ses déploiements, un exemplaire des Pensées pour moi-même de Marc Aurèle. Le major-général Robert H. Scales le décrit comme « … l’ un des hommes les plus courtois et polis que je connaisse ».
13 Director of the Army Capabilities Integration Center et Deputy Commanding General, Futures du US Army Training & Doctrine Command. Avait précédemment dirigé le Fort Benning Maneuver Center of Excellence et la Combined Joint Interagency Task Force-Shafafiyat de l’ISAF en Afghanistan. Très impliqué dans les Opérations Enduring Freedom et Iraqi Freedom, McMaster est l’auteur de Dereliction of Duty (1997), un des plus vives critique du haut-commandement US lors de la Guerre du Viêt-Nam.
14 Ancien patron du US Southern Command (USSOUTHCOM). Soit le 3ème général à intégrer l’administration Trump.
15 Ex-directeur de la CIA. Élu républicain du Kansas, siégeait à la Commission du Renseignement au Congrès sortant et a participé à la commission d’enquête sur l’attaque du consulat des États-Unis à Benghazi, en septembre 2012, où l’ambassadeur Christopher Stevens et trois autres Américains ont été tués.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Trump Vs Mueller : Teflon Trump remporte la 1ère manche. [1]

| États-Unis | Géopolitique | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde | Autre affrontement …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer