Accueil / Focus / Sauver des Otages assez stupides pour aller en Zone de terreur… [2]

Sauver des Otages assez stupides pour aller en Zone de terreur… [2]

| France | Défense | Ils ont dit | BforBORDE |

Hélas, la France n’a pas pour habitude de laisser ses ressortissants entre des mains ennemies. En clair, la République n’hésite pas à sacrifier les meilleurs de ses fils, y compris pour sauver des crétins assez stupides pour aller faire leur Safari en zone à risque – ici clairement de terreur takfirî –. Traditionnellement, ces opérations de sauvetage ouvrent des débats qui permettent de rappeler à nos compatriotes l’abnégation & le sens du devoir qui habitent nos soldats. Transparaissent également des réactions de lassitude & d’indignation quant aux sacrifices qu’on exige de nos forces spéciales pour, trop souvent, ramener des individus ne valant pas le centième de ceux que leurs chefs envoient ainsi à la mort. Depuis que j’anime, ou participe, à des blogs, jamais je n’avais vu une telle unanimité dans les réactions pour dénoncer ces pertes qu’on aurait pu éviter en envoyant ce message simple aux ravisseurs : « 1- La France ne négocie pas avec des gens comme vous. 2- libérez-les sans attendre. 3- ou gardez-les, à votre convenance. 4- dorénavant, en revanche, vos têtes & celles des vôtres, de tous les vôtres, sont mises à prix ». Épisode 2.

| Électoralisme.
« Le fond de l’affaire me paraît être que les militaires ont été sacrifiés par Macron pour sa campagne électorale comme le suggère le dessin. Des inconscients il y en a toujours… Habituellement les affaires d’otages prennent du temps à être résolues afin d’épargner des vies. Le chef de l’État accueillera demain les otages libérés par les forces spéciales. Cela me choque profondément. Ces deux hommes étaient partis en safari dans une zone très dangereuse où il était déconseillé d’aller. Leur inconscience a conduit d’abord à la mort de leur guide du fait de la présence de djihâdistes dans la zone. Ensuite, il a fallu déployer un vaste dispositif pour permettre, in fine, au commando Hubert de donner l’assaut pour les libérer. Deux commando ont payé ce caprice de touriste de leur vie alors qu’il aurait suffit à ces deux écervelés de faire preuve d’un élémentaire bon sens et de tenir compte des mises en garde du Quai d’Orsay. Dans ces conditions, le chef de l’État ne sera pas à sa place en les accueillant. Ce geste ne fera que conforter l’idée que des adultes déconnectés du réel disposent d’un ‘Europe assistance’ capable de les sortir de tous les mauvais pas. Façon de rassurer les ex-enfants roi dont les désirs ne sauraient être entravés par un quelconque interdit. Un juge d’instruction me semblerait plus adapté pour établir leur responsabilité et leur faire payer l’amende qu’ils doivent au pays, étant entendu que rien ne saura compenser la perte de deux hommes d’exception ».
Laetizia Graziani, sur sa page Facebook.

| Morts pour rien.
« Hormis la douleur de leurs familles qui doit être immense, ce qui me chagrine le plus, c’est de penser qu’ils soient tombés pour rien, qu’ils se soient sacrifiés pour des cons et des ingrats ».
Cyril Bénichou, sur sa page Facebook.

| Tristesse.
« Tristesse pour ces deux soldats décédés en mission, car même si c’est leur travail, il est toujours regrettable de mourir pour avoir participé à la libération des otages ! Mais ce qui est grave, c’est que ces otages savaient pertinemment que le nord du Mali ainsi que le Burkina Faso, pays voisin, n’étaient pas sécurisés et qu’il fallait éviter de s’y rendre ! Toutes mes condoléances aux familles et amis de ces courageux soldats ».
Nanie Rocheval, sur sa page Facebook.

| Inclinons-nous.
« Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello sont morts cette nuit au combat dans l’opération de libération de 4 otages au Burkina Faso. Ils sont morts pour la France. Je pense à leurs familles et à leurs frères d’armes. Toute la Nation s’incline devant leur courage ».
Aurélie Dupont Wacyk, sur sa page Facebook.

| Hommage.
« Hommage a nos héros commandos marine Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello qui ont sacrifié leur vie pour sauver celle de 4 otages au Burkina-Faso ».
Me. Gilbert Collard, sur sa page Facebook.

| Comptes à rendre.
« Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, sont morts pour la France. Ils ont été tués dans une opération de libération d’otages menée par l’armée française. Deux touristes en voyage de noces, et malgré les avertissements s’étaient rendus dans une zone extrêmement dangereuse. Le chef de l’État français en campagne électorale, ne faisant aucun cas de la dignité qu’appelle la tragédie et le sacrifice de ces hommes, pense utile pour grappiller quelques voix d’aller accueillir sur le tarmac les guignols responsables par leur stupidité de la mort nos deux soldats. Cet homme n’a vraiment aucun sens de la décence et aucune idée de ce qu’est la fonction qu’il a usurpée en mai 2017. Un jour nous ferons les comptes ».
Régis de Castelnau, sur sa page Facebook.

| Condoléances.
« Sincères condoléances aux familles, amis et frères d’armes du maître Cédric de Pierrepont et du maître Alain Bertoncello, militaires des forces spéciales de l’opération Barkhane morts pour la France la nuit dernière au Burkina Faso. Je salue leur engagement et leur sacrifice pour sauver la vie de quatre otages. Mes pensées accompagnent également tous nos militaires prêts à conduire leur mission jusqu’au sacrifice suprême pour préserver la paix ».
Général Pierre de Villiers.

| Que la honte les étouffe tous…
« Je ne sais que dire qui n’a déjà été dit par le plus grand nombre de Français. Les media font semblant de ne pas comprendre notre colère contre les deux baltringues de bobos gros cons en recherche de sensations fortes pour leur lune de miel, en Safari photo dans une région de djihâdistes connue a haut risques qui a coûté la vie de deux de nos meilleurs militaires du top de l’élite de la Marine nationale (…). Macron veut profiter et demande à l’Élysée de bien communiquer que c’est bien lui qui a ordonné l’assaut pour se faire mousser… et en profitera pour faire sa com en recevant les ceux bouffons à l’Élysée, puis une visite mardi à l’enterrement des soldats héros. Que la honte les étouffes tous !!! Soutien le plus total aux familles de ces deux soldats héros qui sont mort pour deux grosses merdes ».
Nelson Surjon, sur sa page Facebook.

| Morts pour des minables.
« Morts pour deux minables qui vont être reçus par un autre minable à l’Élysée. Je suis fou de rage ce matin. Quand allons nous arrêter cette descente infernale vers la déchéance de notre pays et le déshonneur ? Une pensée pleine de reconnaissance pour nos deux héros qui ont ainsi sacrifié leur vie. RIP ».
Thierry Cortes, sur sa page Facebook.

| Malaise.
« Dans une société saine, il est normal que les forts soutiennent les faibles. Mais à la seule condition que les valeurs que portent les forts soient les valeurs prônées par cette société. Or dans la nôtre, c’est tout l’inverse. D’où, ce sentiment de malaise face à ce sauvetage ».
Nicolas Jardin, sur sa page Facebook.

| Les vies ne se valent pas.
« La vie d’un héros pour la vie d’un minable. Il est urgent de l’arrêter cette pseudo humanisme au nom duquel, on nous oblige de sauver les enfants des terrorises et sacrifier les vies de nos soldats, pour les pseudo touristes en mal d’expérience forte ».
Dorota Epiney, sur sa page Facebook.

| Perte de sens.
« ‪C’est une réflexion que je me suis souvent faite à la BSPP (Sauver ou périr…). Qui meurt pour sauver qui ? Et est-ce bon ? J’avais à l’époque conclu que nous le faisions avant tout pour l’idée que nous nous faisions de nous-mêmes. Au nom d’une éthique plus qu’au nom d’une victime. Contre un danger ou un ennemi plus que pour un sauvetage. Mais biopolitiquement ça ne tient pas un instant ». ‬
Laurent Ozon, sur sa page Facebook.

| Erreur sur la fonction.
« Pourquoi ne pas faire signer de décharge de responsabilité aux gens qui s’obstinent à faire du tourisme dans ces pays ? De plus ça tarirait les prises d’otages, puisqu’ils ne rapporteraient plus rien ! Les soldats s’engagent pour « sauver » le pays, pas des écervelés ! ».
Odina Ceridwen, sur sa page Facebook.

| Regrets.
« On peut aussi regretter (amèrement) que deux soldats surentraînés et suréquipés présentés, à juste titre, comme la crème de l’élite de nos armées aient été tués pour seulement quatre djihâdistes pouilleux mis hors d’état de nuire. La proportion est symboliquement à l’avantage de ces derniers, hélas ! Et ils ne manqueront pas de s’en trouver renforcés pour leurs actions futures, mille fois hélas ».
Gérard Lambert, sur sa page Facebook.

| Déplacé & stupide.
« Il y a quand même un problème. Je fais la différence entre des personnes qui voyagent pour leur travail médecins et volontaires d’ONG et des touristes imprudents. Lorsqu’on se rend dans une région fortement déconseillée par le ministère des Affaires étrangères, c’est que les risques sont avérés. Et ces deux crétins ont provoqué indirectement la mort de deux soldats d’élites français pour les sauver. C’est exactement comme les andouilles qui sortent en mer avec un avis de tempête et qui mettent la vie des marins de la SNSM en danger pour les récupérer. Ou des imbéciles qui vont crapahuter sur le mont Blanc en basquettes. Et Emmanuel Macron va accueillir ces deux ex otages (un couple gay en voyage de noce) en héros à l’aéroport. C’est complètement déplacé et stupide ».
Luc Weiss, sur sa page Facebook.

| Aventurisme élyséen.
« Les deux touristes partis en Afrique subsaharienne en zone djihâdiste et dont la libération à coûté la vie à deux de nos soldats ne méritent que le mépris. Au lieu de cela ils sont accueillis par le président de la République sur le tarmac de l’aéroport de Villacoublay. Rien n’illustre à ce point l’absence totale de repère de l’aventurier de l’Élysée placé à cet endroit par accident par une caste en déroute intellectuelle et morale. Aucun chef français depuis la fin de la guerre n’a à ce point manqué de respect à sa fonction et à la Nation dont il aurait dû considérer être un honneur de la diriger ».
Didier Long, sur sa page Facebook.

| Excellente suggestion.
« Que foutaient ces otages au Sahel ? Il faut abandonner à leur sort ceux qui vont faire du tourisme dans des zones pareilles. La France n’a pas à sacrifier ses meilleurs pour sauver des inconscients mûrs pour le Darwin Award ! ».
Aldo Sterone, sur sa page Facebook.

| Tristesse Vs honte.
« Ce soir, au JT de France-2, la mère d’un des ex-otages au Bénin, s’est exprimée par téléphone. Elle était heureuse que son fils ait été sauvé par notre armée. Mais face à son soulagement, mon cœur s’est serré, et j’ai eu un mouvement d’ indignation, car nous avons tout de même perdu 2 Français, pour en sauver 2 autres… Elle semblait les avoir oubliés. Pas un mot pour leur rendre hommage. Juste un « merci » général. Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, soldats d’élite, morts durant l’opération de sauvetage, laissent derrière eux, des familles éplorées. Grande perte pour l’Armée Française. Grande perte pour la Nation. Grande perte pour ceux qui les aiment. Chers compatriotes, quand cesserez-vous de vous aventurer dans des contrées infestées de djihâdistes? Quand comprendrez-vous que vous mettez aussi la vie d’autres personnes en jeu ? Quans sortirez-vous de votre égocentrisme coupable ? Quelle tristesse… ».
Marie Ibn Arabi, sur sa page Facebook.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Utiliser Sentinelle est politiquement & humainement dangereux

| France | Gilets jaunes | Questions de Boulevard Voltaire & Europe-Israël au général Vincent …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer