Accueil / Verbatim / Ça bouge (enfin) en Méditerranée ! Grazie qui ? [1]]

Ça bouge (enfin) en Méditerranée ! Grazie qui ? [1]]

| Guerre Vs DA’ECH | Questions à Jacques Borde |

Depuis, disons, une bonne dizaine d’année, Mare nostrum, cette bonne vieille Méditerranée, était devenu l’Open bar d’un Crime organisé immigrationniste multiforme ayant mis en place son système de piraterie, de prédation & de trafic d’êtres humains. Le rôle en cette affaire des ultra-gauches européennes, de leurs vice-passeurs & de leurs navires-corsaires (ou pirates, c’est selon) Mare Jonio, Sea Watch, etc., étant, bien évidemment, à éclaircir. Las, rien ne semblait pouvoir endiguer, ni même menacer, le business de nos Néo-Barbaresques du XXIe siècle. Sauf que les dernières élections italiennes ont porté au pouvoir une administration Conte-di Maio-Salvini1 (& leurs alliés) qui a décider de purger Mare nostrum de cette engeance, de ses proxys, amis & obligés. Au grand dam de Bruxelles, de ses Vieillesses junckeriennes, de l’ONU & du… Pape. À se demander pourquoi ? Épisode 1.

| Q. Le ton monte entre le Saint-Siège et Salvini : le Pape qui condamne le fait que la Méditerranée soit désormais un cimetière et en impute la responsabilité au ministre italien de l’Intérieur ?

Jacques Borde. L’Hôpital qui se fout de la Charité, de la part de celui qui (Bergoglio2) de facto soutient ouvertement et sans vergogne, à la fois :

1- des clandestins qui bafouent les lois italiennes. Sans parler des exactions, viols et crimes que beaucoup d’entre eux commettent.
2- les vice-passeurs agents soldés de la gauche financiarisée exploiteuse à outrance de ces mêmes clandestins/migrants.
3- le Crime organisé immigrationniste. Qu’il n’est plus nécessaire de présenter.
4- Al-Dawla al-Islāmiyya fi al-Irāq wa al-Chām (ISIS/DA’ECH)3 et consorts qui disent et répètent à longueur de tweets, posts et articles qu’ils utilisent bien les filières migratoires pour projeter leurs Jound al-Khilafah4, de ce côté-ci de la Méditerranée.

| Q. Je vous sens très remonté contre le Pape ?

Jacques Borde. Oh, que oui. Mais, hélas, il y a de quoi.

Si Sa Sainteté fermait un peu son clapet, de pauvres hères (car il en faut bien pour dissimuler les Jound al-Khilafah) seraient peut-être moins tentés de se livrer pieds et poings liés aux néo-Barbaresques adeptes de la traite-négrière.2.

À un moment donné, Saint père ou pas, il faut arrêter de se payer la tête des gens et de dire n’importe quoi.

| Q. Cela fait déjà plusieurs fois que vous nous parler de Néo-Barbaresques pour évoquer ce que vous appelez le Crime organisé immigrationniste. Ça n’est pas, quelque part, infondé, dans la mesure ou, à vous entendre, ce crime organisé implique aussi des Européens ?

Jacques Borde. Justement non. Lisez, notamment, les remarquables ouvrages de Jacques Heers5. Les Barbaresque soldaient un nombre important de mercenaires des mers Génois, Corses, Catalans et Gascons (comme votre serviteur, en tant que Gascon, pas corsaire…) qui rangeaient leurs navires et leurs équipages sous la bannière barbaresque.

| Q. Et, alors, pourquoi parler de Corsaires, plutôt de que de pirates ?

Jacques Borde. Ah, vous n’êtes pas le premier à me poser la question. Cela dépendait. Beaucoup d’entre eux disposaient des équivalents de l’époque de ce qu’on été nos lettres de course, ici délivrées par des (quasi) Cités-États. Alger notamment. Statutairement, de jure donc plus des corsaires que des pirates. Je vous rassure, capturés à leur tour, ils étaient généralement pendus de bonne manière. À moins d’avoir de la monnaie d’échange. Des otages réduits en servitude de l’autre côté de la Méditerrané. Là, on pouvait discuter.

À noter que, le 27 juin 2018, même Daniel Dany Cohn-Bendit6 a dû admettre la coopération qui s’est mise en place entre les ONG-corsaires et ceux qu’il appelle pudiquement les « passeurs ». Cf. « … objectivement », les ONG « travaillent avec les passeurs », avait-il reconnu en réponse à une question du liseur de prompteur7 de service.

| Q. Passons plusieurs siècles, que dire des critiques émises par les Espagnols de Proactiva Open Arms, selon lesquels les Gardes-côtes libyens auraient abandonné en pleine mer deux femmes et un petit garçon ?

Jacques Borde. Cela s’inscrit dans le propaganda staffel récurrent de cette extrême-gauche européenne idiote utile du terrorisme takfirî et de ses maîtres wahhabî. Puisque ce mot est revenu à la mode, les bobos gauchistes de Proactiva Open Arms, pour ne parler que de ceux-là, sont des nervis. Tout comme ceux de Mediterannea et leur navire-passeur Mare Jonio, lorsqu’ils entrent de vive force dans les eaux territoriales italiennes.

| Q. À la solde de qui ?

Jacques Borde. La palette des possibilités est tellement vaste qu’on s’y perd ! Il serait opportun de se pencher sur qui et quoi financent tous ces bâtiments trop bien entretenus et équipés pour être honnêtes. On en saurait sans doute un peu plus. À se fier à l’adage latin Is fecit cui prodest, les profiteurs du système de piraterie maritime et de trafic d’êtres humains géré (en partie) par les gauches européennes profite clairement :

1- aux passeurs, qui quelque-part, y gagnent forcément quelque-chose. Vous connaissez beaucoup de gens qui travaillent gratuitement des mois durant ?
2- au crimes organisés immigrationnistes locaux.
3- aux ultra-gauches européennes (les vices-passeurs dénoncés par Rome) elles-mêmes qui en vivent depuis des années. Soit la version européenne propre sur elle du Crime organisé immigrationniste et ses relais politiques et médiatiques. Business is business.
4- à l’activité latifundiaire espagnole, au turn over de ses personnels exploités impressionnant. Un des pans ibériques (particulièrement bien structuré) du Crime organisé immigrationniste. Avec, naturellement, ses relais politiques et médiatiques. À Madrid et à Bruxelles.
5- au terrorisme takfirî, Al-Dawla al-Islāmiyya fi al-Irāq wa al-Chām (ISIS/DA’ECH), en tête, mais pas seulement.

| Q. Et, c’est, aussi, ce qui explique les réticences libyenne à jouer le jeu de ce crime organisé ?

Jacques Borde. Oui, largement.

À cela s’ajoute que les Libyens, traditionnellement pris à la gorge par le chantage des Vieillesses junckeriennes de Bruxelles, se sentent désormais moins seuls depuis l’arrivée aux affaires de l’administration Conte en Italie. Qui, elle aussi, veut la peau des Néo-Barbaresques wahhabî et de leurs hommes-liges. D’où le racolage insane d’un Vatican qui, au passage, se garde bien d’héberger qui que ce soit. Mais parle beaucoup…

Quant aux accusions sans fondement des proxies maritimes de ce crime organisé immigrationniste, le président du Conseil présidentiel du Gouvernement libyen d’union nationale (GNA), Fayez Al-Sarraj, avait été on ne peut plus clair. Cf. « Ce sont de satanés reproches qui ne sont pas vrais et ont déjà été rejetés par nos gardes-côtes (…). Nous sauvons chaque jour des centaines de personnes au large des côtes de la Libye, nos bateaux sont en permanence en mission ». Mais, « nous avons besoin de davantage de soutien financier et logistique afin de pouvoir être encore plus rapides et efficaces dans nos opérations de sauvetage ».

| Q. Et lorsque ce prélat italien, Monsignor Domenico Mogavero, excommunie (sic) publiquement Salvini et ses électeurs ?

Jacques Borde. Mgr. Mogavero a les connaissances théologiques (et du droit canon) d’une… pissotière ! Rappelons à ce curieux homme d’église que pour obtenir une excommunication majeure de qui que ce soit, il faut en passer par une procédure assez longue. Et, par-là, en justifier un tant soit peu la demande.

Quant à en rêver à propos de près de 40% des Italiens, Mogavero devrait arrêter de taper dans le vin de messe. Ou, pour le moins, changer de marque.

Amen !…

[À suivre]

Notes

1 Pour ne vexer personne, ces trois hommes méritants sont cités par ordre alphabétique.
2 Jorge Mario Bergoglio : le Pape François pour l’état civil.
3 Ou ÉIIL pour Émirat islamique en Irak & au Levant.
4 Ou Soldats du califat. Terme officiel de DA’ECH pour qualifier ses combattants armés. Vient de Jound al-Khilafah fi Ard al-Jazair, groupe armé terroriste salafiste, qui s’est fait connaître par l’assassinat d’Hervé Gourdel. A fait scission d’AQMI (officiellement en septembre 2014) et prêté allégeance à DA’ECH.
5 Historien, élève de Braudel, mais ne se rattache à aucune école historique particulière. Auteur (notamment) de Les Barbaresques, Paris, Perrin, 2001 ; Les Négriers en terres d’islam, Paris, Perrin, 2003 ; Esclaves & domestiques au Moyen-Âge dans le monde méditerranéen, Paris, Fayard, 1981.
6 Co-président du groupe Verts/ALE au Parlement européen de 2002 à 2014.
7 Terme usité au siècle dernier : journaliste !…

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Imbécillité(s) + OpEx opportuniste = 2 Morts inutiles ? [2]

| Guerre Vs DA’ECH | Questions à Jacques Borde | Par grandeur d’âme, la France …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer