Accueil / Actu / Trop, c’est trop !

Trop, c’est trop !

| Afrique | Épuration ethnique | La Rédaction |

Le ton monte en Afrique saharienne vis-à-vis des persécutions visant les communautés chrétiennes. Prise de position des Évêques du Burkina Faso & du Niger contre le terrorisme nazislamiste. Que fait le Vatican, au fait ?

Ouagadougou, « Les pays de notre Conférence épiscopale, le Burkina Faso et le Niger, sont en proie à des attaques terroristes à répétition depuis quelques années », dénoncent les Évêques des deux États d’Afrique occidentale dans le message de clôture de leur Assemblée plénière tenue à Ouagadougou du 5 au 15 juin 2019.

« En dépit de l’engagement des forces de défense et de sécurité (FDS) sur le terrain, ces attaques terroristes connaissent une intensification et prennent une nouvelle tournure, religieuse, à travers des enlèvements et des assassinats ciblés », souligne le document parvenu à l’agence Fides.

Les Évêques du Burkina Faso et du Niger se déclarent désolés et déçus par ces « crimes injustifiables ».

Après avoir dressé une longue liste d’homicides, d’enlèvements et d’attaques perpétrés à l’encontre de prêtres, de religieux, de laïcs et de lieux de culte catholique à partir du 17 septembre 2018, la Conférence épiscopale du Burkina Faso & du Niger « demande aux personnes aimant la paix de demeurer unies malgré la recrudescence des attaques terroristes, de cultiver la cohésion entre les différentes composantes de nos peuples afin d’éviter de tomber dans les pièges des terroristes ».

Mais surtout, preuve de la confiance visiblement limitée qu’il semblent mettre dans les administratiions concernées, ces mêmes Évêsques du Burkina Faso et du Niger « demandent en particulier aux chrétiens de renforcer les mesures de prudence et d’attention au niveau individuel et communautaire dans un climat de foi et d’espérance et de demeurer des disciples et des témoins de Celui qui a obtenu Sa victoire non pas grâce à la violence mais par l’amour, en d’autres termes de conquérir le mal par le bien ».

En résumé, rien qui rassure qui que ce soit. Mais qui prouve, si besoin était, le résilience des groupes terroristes takfirî dans ces parties d’Afrique traditionnellement chrétiennes. Encore merci, à Sarkozyy et sa clique mafieuse d’avoir durablement semé la haine et la discorde en faisant sauter le verrou libyen.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Returnees, Migrants & terroristes : Le Kulturkampf islamo-gauchiste joue les arbitres.

| Guerre Vs DA’ECH | Ils ont dit | BforBORDE | L’art de couper les …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer