Accueil / Actu / Washington Vs Pékin : Au-delà de la guerre… commerciale

Washington Vs Pékin : Au-delà de la guerre… commerciale

| É-U / Chine | Géostratégie | Eber Haddad |

Court, mais dense Texte, sur sa page Facebook, d’Eber Hadddad sur la relation Chine-États-Unis, plus complexe qu’il n’y paraît. Le titre est de la Rédaction. À lire de toute urgence & à faire circuler.

Ce qui se passe en ce moment entre la Chine et les États-Unis et qui a un impact sur toutes les économies mondiales, y compris européenne, n’est pas une simple guerre commerciale comme on le lit sur la plupart des journaux.

C’est bien au-delà de ça.

La guerre commerciale est presque un élément mineur comparée aux autres problèmes qui caractérisent ce conflit. L’espionnage industriel ainsi que l’appropriation des brevets et autres propriétés industrielles par la Chine sont des problèmes graves qui pourraient avoir des conséquences tragiques à l’avenir si on ne s’en occupe pas tout de suite.

L’Europe en est consciente mais ni n’agit en conséquences ni ne se défend. Au contraire elle aurait même tendance à se livrer à la Chine pieds et poings liés, comme ce fut le cas pour Airbus ou Volvo notamment, mais pour bien d’autres industries.

Trump mène un combat indispensable et, malgré la forte animosité qu’elle lui témoigne, l’opposition démocrate le soutient totalement dans cette démarche. La Chine cédera, contrairement à ce que pensent certains ennemis automatiques des États-Unis, qui ne comprennent pas grand chose aux échanges ni à ce qu’est une politique économique et surtout industrielle mais qui, pour des raisons malsaines et dérisoires, prennent systématiquement parti contre ce pays.

La Chine et les États-Unis se tiennent économiquement jusqu’à présent et pour un avenir prévisible; la Chine a bien plus besoin des États-Unis que le contraire. Et dans cette bataille engagée depuis quelques mois, elle cédera sans aucune équivoque même si on fera en sorte qu’elle sauve la face.

Rappelons que les États-Unis représentent 30% des échanges de la Chine et que, non seulement, ça lui permet des économies d’échelles qui la rendent compétitive mais aussi un accès presque sans limite aux nouvelles technologies et aux innovations indispensables au développement de son économie que seuls ou presque produisent les États-Unis.

Je reste très optimiste sur l’issue de ce conflit qui va permettre un rééquilibrage des échanges qui soit plus honnête et plus équitable pour tous les protagonistes.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Trop, c’est trop !

| Afrique | Épuration ethnique | La Rédaction | Le ton monte en Afrique saharienne …