Accueil / Actu / La Remigration : Un Truc impossible ? Pas en Afrique en tout cas…

La Remigration : Un Truc impossible ? Pas en Afrique en tout cas…

| Cameroun / Rép. Centrafricaine | Éco | La Rédaction |

Intéressant. À entendre les hyènes bruxelloises & tout ceux qui glapissent en faveur de la doxa immigrationniste & remplaciste, la remigration serait une remontée des égouts de l’histoire inacceptable &, par dessus-tout irréalisable. Pourtant, un accord, en bonne & due forme, en vue du rapatriement de plus de 295.000 réfugiés centrafricains se trouvant au Cameroun, vient d’être conclu…

Eh, oui, ce sont plus de 295.000 réfugiés centrafricains présents au Cameroun qui pourront volontairement retourner dans leur pays sur la base d’un accord signé par les gouvernements camerounais et centrafricains avec le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés.

L’accord, signé à Bangui le 29 juin 2019, représente le « cadre juridique qui établit les modalités du retour volontaire de deux cent quatre-vingt-cinq mille réfugiés centrafricains dans leur pays, dans la sécurité et la dignité », a affirmé le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés.

« La situation s’est nettement stabilisée en RCA. Les trois parties ont estimé que les réfugiés peuvent rentrer à la maison. Des mesures ont été prises pour leur accompagnement et leur réintégration sociale », a rappelé le représentant du Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés à Bangui.

Or, « Aujourd’hui, plus de quatre cent cinquante mille réfugiés centrafricains sont toujours à l’abri au Cameroun, au Tchad, au Congo et en République démocratique du Congo. Malgré des élections pacifiques en février 2016, plus de quatre cent quinze mille personnes sont toujours déplacées à l’intérieur du pays », a indiqué l’ONU.

Côté camerounais, le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, a déclaré que « le Cameroun a ouvert ses portes à plus de quatre cent mille réfugiés centrafricains qui vivent essentiellement dans des camps ».

Par la suite, il a remercié tout d’abord le HCR pour l’aide apportée à son pays en vue de soutenir les réfugiés, puis les réfugiés d’avoir gardé leur dignité malgré les moments difficiles.

À rappeler que e Cameroun accueille, outre les réfugiés provenant de Centrafrique, des nigérians, des tchadiens et des réfugiés d’autres nationalités.

Comme quoi, entre gens raisonnables, quand on veut, on peut.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Journée historique à Panmunjom

| É-U / RPDC | Géostratégie | Eber Haddad | L’Histoire est passée à Panmunjom …