Accueil / Focus / Carola Rackete : Faute d’Agrippa, la Bataille d’Actium.2 n’a pas eu lieu ! [2]

Carola Rackete : Faute d’Agrippa, la Bataille d’Actium.2 n’a pas eu lieu ! [2]

| Italie | Piraterie | Ils ont dit | BforBORDE |

Pour faire la guerre, c’est un peu comme un duel il faut ad minimo être deux. Si, assurément, le Sea Watch-3 avait un commandant à son bord, la décidée Carola Rackete, on est en droit de se demander, si côté romain – SEIZE jours pour UNE arrestation immédiatement annulées : quel fait d’armes ! – quelqu’un a jamais été réellement aux commandes. Du coup : Faute d’Agrippa, la Bataille d’Actium.2 n’a pas eu lieu & déjà un autre navire-pirate (des Espagnols de Proactiva Open Arms) fait chauffer ses moteurs au large de la Libye, prêts à y prendre sa livraison de clandestins. Quant au Captain Rackett1, le magistrat qui (en tout logique judiciaire, aurait dû l’inculper) a jugé que foncer sur une vedette de la Guardia du Finanza était une facétie nautique bien vénielle & ne valait pas qu’on lui cherchât querelle d’Allemand pour si peu. Épisode 2.

| Risible & pathétique.
« La presse poubelle ne nous explique pas pourquoi elle ne les a pas conduits en Hollande ou en Allemagne, patrie entre autres de l’armateur. Elle en avait le temps, manifestement, les ordres venant des mondialistes (les mêmes qui possèdent les media) étaient de forcer le passage…. Risible, pathétique, ce qui me redonne de l’ espoir c’est de constater que sur les réseaux sociaux de ces différents médias, les avis sont contre... ».
Louis Fronsac, sur sa page Facebook.

| Néo-Barbaresques.
« L’horreur est de servir de pompe aspirante cause directe des noyades. Les Occidentaux sont intervenus vers 1850 en Afrique afin d’éradiquer l’esclavage des africains par les sultanats d’Afrique. En 2019, les bobos soutiennent ceux qui font du trafic d’êtres humains… ».
Jean-Baptiste Vançon, sur sa page Facebook.

| Forgerie teutonne…
« Le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas a déclaré : ‘…le sauvetage en mer ne doit pas être criminalisé’. Est il possible d’être aussi stupide, ce n’est pas le sauvetage en mer qui est criminalisé, c’est le non respect de la loi italienne, elle force un barrage ! Elle aurait très bien pu les débarquer ailleurs ses illégaux ».
Antonino Lombardo, sur sa page Facebook.

| Par le fond.
Le « Sea Watch_3, parce qu’il viole les lois italiennes et européennes, doit être saisi par la Justice, son équipage arrêté, les migrants à son bord renvoyés d’où ils viennent, et le bateau lui-même envoyé par le fond ».
Giorgia Meloni, sur sa page Facebook.

| Pas d’eux ici.
« … il faut les raccompagner dans les pays de départ. Ils ne doivent pas être accueillis ».
Nicolas Dupont-Aignan, sur sa page Facebook.

| Regrets.
« Je regrette évidemment que nous en arrivions à cette situation parce que le gouvernement italien fait malheureusement le choix d’une stratégie d’hystérisation sur des sujets qui sont évidemment très douloureux ».
Sibeth Ndiaye, sur LCI.

| En résumé.
« … résumons l’histoire du SeaWatch. Un bateau battant pavillon hollandais, à qui personne n’a rien demandé, s’en va patrouiller au large de la Libye. Là, il trouve des types sur une embarcation de fortune, qui sont là, justement parce que le Sea Watch est là et qui ne se seraient jamais jetés à la mer sans avoir l’assurance d’être recueillis. Sur ce, le bateau hollandais, non seulement, ne les ramène pas sur la côte la plus proche comme il le devrait, c’est à dire, la côte nord-africaine, mais il veut absolument les déposer en Italie, pays avec lequel il n’a rien à voir puisqu’il bat pavillon hollandais et qui n’est pas non plus le plus proche du lieu du recueil. A se demander si l’objectif ne serait pas juste de se servir des migrants pour emmerder Salvini qui n’est pas du bon bord… ? ».
Pierre Duriot, sur sa page Facebook.

| 2 poids, 2 mesures.
« La capitaine du Sea Watch, Carola Rackete, a été arrêtée dans la nuit de vendredi à samedi après avoir forcé le blocus des eaux italiennes, imposé en vertu d’un décret-loi entré en vigueur mi-juin pour lutter contre les navires d’ONG qui recueillent des migrants. Des cagnottes de soutien ont été lancées, rapporte le Dauphiné, atteignant rapidement le million d’euros. Il y a quelques mois, une cagnotte avait été lancée pour soutenir le boxeur Christophe dettinger suite à son incarcération lors du mouvement des gilets jaunes. Elle avait été très rapidement supprimée par la plate-forme Leetchi. Les cagnottes pour soutenir ce passeur de migrants sont toujours en ligne. Il semble donc y avoir deux poids, deux mesures, lorsqu’on enfreint les lois… ».
Adoxa.

| Satisfecit.
« La capitaine du Sea Watch veut imposer des migrants aux Européens en violant toutes les lois italiennes ? Matteo Salvini siffle la fin de la récréation et la fait arrêter ! Quand on veut lutter contre l’immigration sauvage, on peut ! La preuve par les actes ! ».
Jordan Bardella, sur sa page Facebook.

| Onanisme inclusif.
« Carola Rackete capitaine du Sea-Watch a été arrêtée par le régime fasciste de [Matteo] Salvini. Le silence de l’immense majorité de la classe politique confirme qu’elle a plus de dignité que tou.te.s celles et ceux qui sont aux ordres de l’Europe des frontières xénophobe. Respect à elle ».
Madjid Messaoudene, conseiller municipal de Saint-Denis.

| Europeist Circus.
« Affaire du Sea-Watch : le ton monte entre Italie, France et Allemagne – Si enfreindre les lois internationales devient la norme, où va-t-on ? D’ailleurs, de quel droit des pays étrangers interviennent-ils dans cette affaire ? L’Europe devient vraiment une loufoquerie innommable ».
Walter Pfannschmidt, sur sa page Facebook.

| Pourquoi Lampedusa ?
« L’Italie comme Grèce sont envahies par des migrants que personne ne veut. Maintenant pour prêter mains fortes aux passeurs il y a se genre de ‘Capitaine’ qui vont les chercher directement au porte de la Libye. Salvini à raison de dire que l’Europe n’est pas solidaire. Donner de l’argent et puis se frotter les mains des conséquences de cette invasion est le pire scénario. On le voit en Grèce où les migrants restent plus que de raison, puisque les autorisations d’accueils promis n’arrivent pas. Par contre le flot de migrants lui ne diminue pas. Ce Capitaine risque 10 ans de prison et bien qu’on le lui donne. Pour complicité avec les passeurs, trafic d’êtres humains et autres. Cela devrait calmer les ardeurs de certains. Lampedusa, n’est pas le plus prêt, il y a la Tunisie et l’Égypte. Ou alors ils n’ont pas confiance aux régimes musulmans ? ».
Nicolas Cristofis, sur sa page Facebook.

| Berlin ordonne & ça marche…
« De notre point de vue, une procédure judiciaire ne peut aboutir à la fin qu’à la libération de Carola Rackete (…). Nous nous opposons à la criminalisation du sauvetage en mer ». Heiko Maas, le très SPD2 Staatsminister de l’Auswärtiges Amt (AA)3.

| Dénis en série..
« L’arrestation de Carola Rackete est inacceptable : c’est un déni du droit de la mer, des conventions de Genève de 1951 sur le droit des réfugiés »
Collectif de huit d’ONG immigrationniste.

| Coup réussi.
« Elle a réussi son coup. Libérée. Et envahisseurs débarqués. Salvini ne sauvera pas l’Europe de cette façon. Dans une guerre, les tweets et les protestations sont insuffisants ».
Joris Karl, sur sa page Facebook.

| Scandale.
« C’est vrai que le message est le bon: maintenant quand quelqu’un aura le choix entre écouter les autorités ou leur foncer dessus parce qu’il pense qu’il a raison, il pourra en plus penser que la justice sera sûrement de son avis… Bravo! Magnifique ! ».
Arnaud Genevier, sur sa page Facebook.

Notes

1 Un des surnoms dont l’affuble certains internautes.
2 Gauche socialiste allemande, .
3 Ministre allemand des Affaires étrangères.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Joe Biden : Vrai candidat ou Lame duck ?

| États-Unis | Présidentielles | Eber Haddad | S’il en est un qui ne perd …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer