Accueil / Actu / Escorte ou pas escorte ? Le temps se couvre pour Saviano…

Escorte ou pas escorte ? Le temps se couvre pour Saviano…

| Italie | Fait (plus que) divers | Jacques Borde |

Les icônes de la gauche financiarisée se croient (à peu près) tout permis. Se sentant nettement plus au-dessus des lois que le commun des mortels, le romancier à succès (surestimé, selon votre serviteur) Roberto Saviano, vient de se faire coincer par la patrouille. Problème, outre ses diatribes anti-Salvini, le bonhomme est surtout connu – au titre d’écrits dont on sait aujourd’hui qu’ils ont été largement plagiés – pour bénéficier (gratuitement) d’une escorte armée digne d’un ministre d’État…

Aie !

La Corte di Cassazione a confirmé la condamnation de l’écrivain (sic) Roberto Saviano, pour avoir copié, et donc plagié, des articles du quotidien Cronache di Napoli pour la rédaction de son best seller (assez fumiste, au demeurant) Gomorra.

Saviano est donc coupable de plagiat, la Cour ayant rejeté toutes les causes de recours. Seule est renvoyé à la Corte d’Appello la requalification, et, par là, le montant des compensations précédemment établies à 80.000 €, mais qui doivent maintenant être recalculés.

Reste, désormais, la délicate question de l‘escorte policière consentie par l’État à, ce au motif de menaces de mort par lui reçues, un plagiaire désormais dûment condamné. La licité de la mesure pose question : un plagiaire, même menacé, doit-il être protégé aux frais de l’État et des contribuables ?

Ce d’autant que le vice-président du Conseil & ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini, vient de rendre officielle sa directive portant sur la rationalisation des… escortes policières.

Mesure portant sur l’annulation de 49 missions permanentes engageant (au moins, le chiffre me semblant ridiculement bas) 200 fonctionnaires de police.

Quant au sieur Saviano, que ses lecteurs se rassurent, sa cagnotte, pour indûment constituée qu’elle soit, devrait lui permettre de s’entourer de bodyguards parfaitement à même de le protéger.

À ses frais, cette fois-ci…

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Coucou Bruxelles ! Vous Prendrez ben un p’tit S-400 ?…

| Turquie / UE | Géostratégie | Eber Haddad | Comme je vous l’ai déjà …