Accueil / Focus / Le SIG 552 en calibre 5,56×45 mm

Le SIG 552 en calibre 5,56×45 mm

| Armes | Cellule de mire | Bertrand Colom |

Depuis quelques temps déjà, je lis & apprécie les textes que Bertrand Colom poste sur Facebook. Pourquoi donc essayer de faire en moins bien ce que des gens plus qualifiés que vous font de manière excellente ? J’ai donc demandé à Bernard Colom, s’il m’autorisais à reprendre ses publications sur Bforborde. Ce à quoi il a aimablement consenti. Ce dont je le remercie confraternellement. Bonne lecture & bien sûr, allez donc le visiter en direct.

Bonjour la Cellule.

J’ai récupéré ces deux photographies car je trouve qu’elles illustrent à merveille ce qu’est le SIG 552 en calibre 5,56×45 . Nous avons affaire à une arme extrêmement compacte, l’arme mesure 50,4 cm pliée, soit seulement 4 cm de plus qu’un PM UZI .

Déplié, notre SIG 552 atteint 73 cm, c’est toujours 3 cm de moins que notre Famas F1 mais attention, il y a un énorme détail à ne pas négliger, le canon ne mesure ici que 22,6  cm, ce qui ne permet pas de tirer tout le potentiel de la munition .

En termes de précision, si le tir se limite à des distances inférieures à 200 mètres, cela ne se fera pas trop sentir, mais en termes de balistique lésionnelle, les choses seront différentes, les balles PMC de 55 grains mesurées à 997 m/s à la sortie d’un SIG 550 tombent à 761 m/s à la bouche du 552, soit une perte de 236 m/s.

Lorsque l’on prétend que le SIG 552 offre la puissance du fusil avec l’encombrement d’un PM, ce n’est pas tout à fait vrai, on a tout de même une perte de puissance non négligeable, même si la balistique d’impact reste supérieure au 9 mm Parabellum en termes de perforation.

Si on se réfère au coefficient de neutralisation, cela se discute, la 5,56 en perdant de sa vitesse ne se fragmente plus et à plus tendance à se comporter comme un projectile classique stable, à moins qu’il ne bascule .

Les militaires qui ont dû affronter des adversaires sur des terrains un peu allongés sont vite revenus de leurs M4 ultra courts et autres armes de cette catégorie .

Par contre, en usage guérilla, en milieu clos dans le cadre des unités d’intervention et tout ce qui fait que les engagements ont lieu à de courtes distances, et que l’on est peu soucieux du collatéral, cette arme éclipse totalement les autres familles de PM et PDW en général.

Si l’arme est compacte, elle assez massive, car elle pèse tout de même 3,3 kg vide .

Le SIG 552 a surtout été développé pour contrer Heckler & Koch, dont les succès des MP5 a toujours été problématique pour la concurrence.

L’HK53, sorte d’HK33 Ultra compact, équivalent de ce SIG 552, était la réponse à celles et à ceux qui se plaignaient du calibre 9 mm Parabellum, comme quoi H&K avait réponse à tout et n avait pas attendu SIG pour faire du fusil d’assaut ultra compact .

Donc en fait, le 552 est le vrai concurrent du HK53, arme très agréable à utiliser, que j’ai eu très provisoirement en dotation en Afrique en 1990 .

Vous retrouverez cet article dans nos colonnes en utilisant le moteur de recherche du groupe, je suis toujours autant en admiration devant ces H&K courts en 5,56×45 .

Par rapport aux fusils SIG 550, notre 552 possède un nouveau garde main, un nouveau levier d’armement et un cache flamme que l’on pourra changer selon ses goûts.

Le canon court produit une flamme de bouche très vive et il est possible pour le tireur ouvrant le feu dans la nuit de rester aveuglé quelques secondes par son propre flash, ce qui est particulièrement désagréable… et potentiellement fatal.

Le cylindre à gaz est tellement court qu’il ne permet pas la mise en place d’un ressort récupérateur adéquat, donc le fabricant l’a placé à l arrière de la culasse, dans laquelle une de ses extrémités vient se loger .

Le piston n’est plus solidarisé avec la culasse via la levier d’armement qui la traverse, mais est soudé à celle-ci .

Le SIG 552 est une arme spécialisée de très haute qualité, mais il ne faut pas en faire non plus l’arme miracle, il faut toujours avoir à l’esprit que les centimètres gagnés se payent toujours quelque part .

Bonne journée à toutes et à tous .

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Carola Rackete : Faute d’Agrippa, la Bataille d’Actium.2 n’a pas eu lieu ! [1]

| Italie | Piraterie | Ils ont dit | BforBORDE | Pour faire la guerre, …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer