Accueil / Focus / Du «Noir de cour» au Noir lynché : Bienvenue au pays des droits de l’Homme !

Du «Noir de cour» au Noir lynché : Bienvenue au pays des droits de l’Homme !

| France | Kulturkampf | Ils ont dit | BforBORDE |

Dans le Kulturkampf qui oppose Européistes bruxellocentrés & Populistes de toutes origines, le (faux) racisme tient une place de choix, décisive même. En France, deux affaires viennent d’en éclairer la pente ô combien douteuse : 1- Dame Sibeth, ci-devant(e) porte-parole de l’empyrée macroniste, nous en fait des tonnes suite à des remarques assez anodines, bien que peu laudatives à son endroit. 2- Mamoudou Barry, brillant chercheur guinéen, pris pour un Sénégalais est mort, sans beaucoup d’intérêt des media pour son funèbre sort, sous les coups d’un supporter évidemment raciste & sectaire, mais aussitôt affublé du blanc seing judiciaire de déséquilibré. Y aurait-il en ce pays, supposément égalitaire, des «Noirs de cour» à traiter avec des surcroîts d’égards & des Noirs lynchables à volonté, dont le sort importe tellement peu à ceux qui dictent la bien-pensance mais, hélas, aussi le droit ?

| Habitude tenace.
« Outrée mais habituée à entendre ses inepties débitées souvent en tenue de cirque… Sénégalaise très bien née ayant obtenu la nationalité Française il y a 3 ans… visiblement avec de grandes lacunes sur la culture française. indigne de cette fonction gouvernementale en France ».
Nadine Morano.

| Racisme indéniable.
« L’agresseur les a pointés du doigt et a dit : “Vous les sales Noirs, on va vous niquer ce soir ».
Kalil Aissata Kéita, lui aussi Guinéen et proche de la victime.

| Dehors.
« Moi je suis d’origine Judéo-Germano-Polonaise des années 36/45.Fils et petit-fils d’immigrés Judéo-Germano-Polonais. Depuis les années 60 je soutiens l’équipe de France de Foot, mon épouse est Russe immigrée des années 85/90. Il ne nous viendrait pas à l’idée de déambuler dans les rues des villes de France avec un drapeau Allemand, Polonais, ou Russe. Nous sommes Français ! Ceux qui arborent un drapeau étranger particulièrement ceux d’un pays musulman fusse-t-il représentatif de leurs origines, démontre qu’ils ne se sentent pas imprégnés de l’identité culturelle française, il faut arrêter de tourner autour du pot… Appelons un chat un chat, qu’ils partent (…) ; Les Experts le disent depuis des décennies, l’immigration ne peut fonctionner que dans le sens Est-Ouest-Est – Jamais dans le sens Sud-Nord-Sud… ».
Luc Weiss, sur sa page Facebook.

| Juste milieu.
« Qui critique le capitalisme en approuvant l’immigration, dont la classe ouvrière est la première victime, ferait mieux de se taire. Qui critique l’immigration en restant muet sur le capitalisme devrait en faire autant ».
Alain de Benoist.

| O tempora o mores.
« Reste que quand la mère de Sibeth N’Diaye présidait le conseil constitutionnel du Sénégal, je doute qu’elle aurait toléré que quiconque vienne y siéger aussi mal habillé que l’est parfois sa fille pour parler au nom du gouvernement français ».
Réaction, piochée sur la Toile, mais dont j’ai oublié l’auteur.

| Le Guinéen.
« Mamoudou Barry, c’est le nom de celui qu’on appelle de manière impersonnelle ‘le Guinéen’ ou encore le ‘professeur guinéen’, a été tué dans des conditions effroyables, battu à mort, pour la raison la plus absurde et la plus révoltante au monde :le racisme. Une vie arrêtée brutalement et gaspillée par une pourriture raciste au nom de rien. C’est à hurler… on entend déjà les circonstances atténuantes poindre à l’horizon, d’antécédents psychiatriques, au sujet de son assassin pour tenter de nier la réalité une fois de plus, comme pour Sarah Halimi ».
Eber Haddad, sur sa page Facebook.

| Verbatim révélateur.
« Les Juifs ont un copyright sur les crimes contre l’humanité ».
Sibeth N’Diaye.

| Encore un déséquilibré.
« Mamoudou Barry comme Sarah Halimi n’a pas eu la chance de tomber sur un tueur ‘clairvoyant’ ! Et oui, encore un déséquilibré ! Encore un ‘non-procès’ ? Le verdict psychologique devient la barrière infranchissable du droit. Mais alors, si ce Turc était connu des services psy et de police pour sa démence, que faisait-il dans les rues de Paris ? Car pour tuer, il ne suffit pas d’être déséquilibré ! Certes non ! Une personne ‘déséquilibrée’ serait plutôt comme une personne bipolaire ! Et ces personnes ne tuent pas. Mais, dans le cas de Sarah Halimi, comme dans le cas de Mamoudou Barry, je pencherais plus pour une haine froide, celle qui est enseignée aux enfants que l’on conditionne pour tuer l’ennemi : le Juif, le Noir, le Chrétien, le ‘qui n’est pas nous’ ! Il tue parce qu’il a appris qu’il faut les tuer. C’est du conditionnement’ C’est le fruit d’une éducation. Son âme assouvie du sang de cet ‘autre’ retrouvera les 72 vierges promises pour son éternité ! En attendant, jouer au ‘dément’ ne le gênera pas, il a accompli ce pourquoi il fut né et éduqué ».
Ruth Goldberg, sur sa page Facebook.

| Tout bien pesé & dit.
« Sibeth N’Diaye mesure parfaitement ce qu’elle dit et sa présentation. Parler de Kebab, choisir des tenues complètement décalées, une coupe de cheveux sans coupe etc est fait sciemment. Affirmation de je ne sais quoi ? Elle a oublié qu’elle représente la et que nous la payons ».
Zohra Bitan, sur sa page Facebook.

| Une déguisée.
« Cette personne de sexe féminin est porte parole du gouvernement français. J’ai été chargé de monter des projets humanitaires pour des coordinations humanitaires en Afrique, j’ai rencontré des ministres africains, hommes et femmes, certain(e)s en costumes traditionnels, d’autres en tenue  »occidentale », mais aucun ne se déguisait en clown, et tous étaient dignes dans leur vêtements et leurs manières d’être ».
Pascal Gannat, sur sa page Facebook.

| L’immigration des assassins.
« Mamoudou Barry faisait partie de cette immigration que nous respectons au Rassemblement National : chercheur de talent, courtois et travailleur, venu en France légalement, sans histoires. Il est tombé sous les coups d’une autre immigration qui, elle, frappe et tue ».
Jean Messiha, sur sa page Facebook.

| Diktat.
« Les propos ouvertement racistes de Nadine Morano sont indignes d’une responsable politique. Vous devez les retirer et présenter vos excuses, sous peine de poursuites. Soutien politique et amical à Sibeth N’Diaye, au nom des députés de La République en marche » s’est insurgé le patron des députés de La République en marche (LaREM), Gilles Le Gendre.

| De la décence, si possible.
« C’est le seul argument que vous avez à la bouche racisme comme toujours ! Chut… Il ne faut rien dire parce qu’elle noire, c’est ça ? Et supporter ses inepties répétées ! Elle représente la France et pas sa seule petite personne ! Alors un peu de décence et de sérieux merci ! ».
Lui a répondu Nadine Morano.

| La classe, ceux qui l’ont & celle qui ne l’a pas.
« À titre personne, pour avoir fréquenté des responsables de media sénégalais – eux si hautement cultivés (et toujours étonnamment chics, peu importe le lieu et les circonstances) que je salue bien bas – je me peux qu’approuver cette évaluation par Mme. Morano du manque d’à peu près tout, à commencer par la culture, de cette détestable gosse de riches à l’ignorance crasse qu’est Sibeth N’Diaye. Quant à la pauvreté de ses goûts vestimentaires, nous en sommes tombés au niveau du clown débutant chez Pinder... ».
Jacques Borde.

| Un (mauvais) rôle, avant tout.
« Étant donné les capacités plutôt limitées de cette dame, on ne voit pas à quoi pourrait servir Sibeth N’Diaye, si ce n’est à être instrumentalisée par l’idéologie dominante. Il y a des personnalités d’origine africaine dans le pays certainement beaucoup plus talentueuses que cette caricature, ce qui témoigne du mépris total de l’imposteur « roi philosophe » pour le pays ainsi que pour ses minorités qu’il prétend défendre. D’autre part, les déclarations de Morano n’ont rien de racistes, en fait, les condamnations de ses propos, même différemment formulés, eussent été les mêmes quels que soient les mots employés. Nous avons eu jadis des ministres d’origine africaine d’une autre classe et d’une autre trempe à l’image d’un Léopold Sédar Senghor. La comparaison est cruelle mais on empêchera personne de la faire ».
Stéphane Baltazard, sur sa page Facebook.

| Collusion, voire plus.
« Quand le prolo français était sur les champs Élysées en chantant la Marseillaise pour réclamer sa dignité et sa liberté, la bourgeoisie hurlait a la fin de la civilisation et lâchait ses soudards pour les mutiler. Quand le barbaresque étranger occupe les Champs pour tuer, brûler et piller, ça reste l’arme au pied. Qui oserait dire qu’il n’y a pas une collaboration active, avec un occupant colonial, contre la France ? ».
Pierre Rodolphe Tran-Van, sur sa page Facebook.

| La raciste c’est Sibeth.
« Prétendre être victime de racisme alors qu’il n’y a rien de raciste c’est s’autodifférencier en raison de la race. La véritable raciste dans cette affaire c’est Sibeth N’Diaye ».
Julien Havasi, sur sa page Facebook.

| Volonté de salir.
« Cette femme déshonore la France, mais également l’Afrique dont elle se réclame de par ses origines sénégalaises : je n’ai jamais rencontre un officiel sénégalais dans ces accoutrements grotesques (…) .Se montrer ainsi suppose un mépris total pour ses fonctions et pour les Français, et un manque complet de dignité : les bobos, qu’ils soient européens ou africains, blancs ou noirs, m’inspirent un vrai dégoût, car ils prétendent toujours retourner vers l’authentique, le  »naturel », les origines, et tout en eux se résume en deux mots (maux) : vide et imposture ».
Pascal Gannat, sur sa page Facebook.

| Omerta droit-de-l’hommiste.
« On ne veut surtout pas évoquer l’identité de l’agresseur, alors qu’il est assez évident qu’il s’agit d’une personne d’origine maghrébine ».
Barbara Lefebvre, sur GGRMC.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Carola Rackete : Faute d’Agrippa, la Bataille d’Actium.2 n’a pas eu lieu ! [2]

| Italie | Piraterie | Ils ont dit | BforBORDE | Pour faire la guerre, …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer