Accueil / Verbatim / Rome, été 2019 : De la fin des Triumviri à l’essor d’autres, qui sait ?…

Rome, été 2019 : De la fin des Triumviri à l’essor d’autres, qui sait ?…

| Italie | Géopolitique | Questions à Jacques Borde |

On ne pourra pas dire que le job de Triumvir soit nécessairement d’avenir. Quelques-uns de ceux qui ont porté ce titre l’ont amèrement regretté. Le triumvirat de Giuseppe Conte, Luigi di Maio & de Matteo Salvini (qui pourrait prendre fin en ce mois dédié à… Auguste, ça ne s’invente pas) souffrant du même travers que ceux de la Haute antiquité : plus le gâteau régalien est coupé, plus la tentation de piquer la part de ses petits camarades est forte. Celui-ci n’a pas échappé à cette règle d’airain : le pouvoir suprême se partage très mal. À défaut de fins sanglantes, comme les Triumviri de la Rome antique, ceux de l’actuelle auront, plus simplement, à retenter leur chance auprès des électeurs. Convenons-en, il y a pire comme karma.

| Q. Élections anticipées en Italie, un avis ?

Jacques Borde. Peu ou prou, celui, court mais concis, de Jean-François Touzé, lorsqu’il nous dit que « Cette coalition opportuniste et bancale avec les Pieds nickelés étoilés ne peut durer sans que le projet même de la Lega ne soit bloqué. Matteo Salvini a une fois de plus raison. De nouvelles élections permettront d’en finir avec cette fiction. Tout indique que la Ligue les gagnera. Salvini aura alors les mains libres et tout deviendra possible. Non seulement pour l’Italie, mais pour l’Europe ».

Plus précisément, les Pieds nickelés étoilés comme les appelle Touzé et les PiDioti1, comme les désignent nombre d’Italiens2, ce Golem né des combinazione et des invraisemblances de la gauche financiarisée italienne remixées par les media, ont, probablement, leur histoire derrière eux.

| Q. Et qui ne l’a pas ?

Jacques Borde. Dans l’ordre, ceux qui, s’ils sont décidés et intelligents, pourraient fort bien former une vraie majorité de gouvernement :

1- l’actuel vice-président du Conseil & ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini.
2- la présidente de Fratelli d’Italia (FdI), Giorgia Meloni.
3- des pans entiers de Forza Italia, le parti de Sua Emittenza Silvio Berlusconi. Usine à gaz qui, de toute, a son avenir plombé par l’âge du boss, Berlusconi.
4- ces transfuges de 5Stelle qui, seuls, auront du mal à poursuivre une vraie vie politique. Une partie d’entre eux partageant, d’ores et déjà, les idées de la Lega.

| Q. Et, pourquoi des élections anticipées, au juste ?

Jacques Borde. La crise au sein de la coalition, qui a toujours été latente dès les débuts de la constitution du triumvirat Conte-Di Maio-Salvini – qui, poids de l’histoire de la Botte, a toujours été une forme de gouvernement hasardeuse – avait cette épée de Damoclès au-dessus de la tête. Il suffisait d’une étincelle.

Là, la mèche a été allumée en raison du dernier vote de la session parlementaire sur la ligne Lyon-Turin. Le 7 août 1019, 5Stelle s’est retrouvé à voter tout seul une motion contre cette liaison franco-italienne à grande vitesse, tandis que la Lega apportait son soutien à deux motions de l’opposition en faveur du projet. Sur ce point, Salvini dénonçant « les insultes répétées à moi et à la Ligue de la part de prétendus alliés ». Une allusion au ministre des… Transports 5Stelle, Danilo Toninelli, qui l’avait traité de « nain assis sur les épaules de géants ».

De leur côté, les Pieds nickelés étoilés se disant que la trêve estivale donnerait du temps au temps…

Las, « Allons tout de suite au Parlement pour prendre acte qu’il n’y a plus de majorité (…) et restituons rapidement la parole aux électeurs », réagissait, dès le 8 août 2019, Salvini, qui réclamait des élections anticipées, arguant qu’« Il est inutile d’aller de l’avant avec des « non » et des disputes, comme ces dernières semaines, les Italiens ont besoin de certitudes et d’un gouvernement qui travaille ».

Certes, d’ordinaire, les vraies crises politiques en Italie ne se règlent généralement jamais en été, encore moins en plein mois d’août, mais Salvini a estimé que cela n’avait pas d’importance : « Les vacances ne peuvent pas être une excuse pour perdre du temps et les parlementaires peuvent revenir travailler la semaine prochaine, comme le font des millions d’Italiens, à moins qu’ils ne veuillent sauver leurs privilèges ».

Et, dès jeudi, des consultations commençaient entre le Presidente del Consiglio dei Ministri3, Giuseppe Conte, et le Presidente della Repubblica Italiana, Sergio Mattarella, d’un côté. Et entre Giuseppe Conte et Matteo Salvini, de l’autre.

| Q. Ce qui pourrait donner comme calendrier ?

Jacques Borde. Selon l’agence AGI, le Sénat pourrait se réunir le 20 août 2019 afin de décréter la fin de la majorité gouvernementale et, dans la foulée, le Parlement pourrait être dissous quelques jours plus tard. Selon la Constitution italienne, de nouvelles élections devraient alors être convoquées dans un délai de 50 à 70 jours.

La grande inconnue reste la décision que prendra Sergio Mattarella, qui a seul le pouvoir de dissoudre le Parlement, après consultation des présidents des deux Chambres et des principaux dirigeants politiques avant de convoquer un scrutin.

Or Mattarella, européiste affiché, est notoirement opposé à des élections à l’automne (septembre-octobre), période où le gouvernement doit préparer le budget de l’année prochaine, en discuter avec Bruxelles et le présenter pour adoption au Parlement.

Quant aux résultats, depuis les élections européennes qui se sont traduites par un triomphe de la Lega et une déroute sanglante pour 5Stelle, c’est le piqué façon Stuka (ou plutôt Sparviero4) pour les adversaires de la Lega, qui n’en finissent pas de dégringoler dans les sondages et les élections partielles. Les Européennes ont vu la Lega pulvériser toutes les prévisions obtenant plus de 34 %, soit environ le double du M5S, tombé à 17% environ.

Quant au Centro-destra rêvé par Berlusconi, rappelons qu’aux Européennes de 2019, Forza Italia est difficilement arrivé en 4ème position avec 8,8% des voix, très loin derrière la Lega (34,3%). Et les derniers sondages donnent la Lega flirtant avec les 39% et Fratelli d’Italia (FdI) passant la barre des 7,5%, ayant dépassé depuis peu Forza Italia.

Maintenant, les sondages…

| Q. Votre terme de Triumviri, il nous vient de la Rome antique ?

Jacques Borde. Oui, tout à fait.

Le terme à l’origine désignait une fonction de la magistrature romaine composée de trois hommes. Le mot vient des génitifs latins Trium signifiant trois et Virum signifiant homme. Ensuite il fut utilisé pour décrire l’alliance, secrète ou publique, de personnalités (politiques ou militaires) de pares (égaux) qui s’unissaient pour se partager le pouvoir. On retrouve cette notion dans le terme russe de troïka.

À la fin de la République, le terme désigne plus particulièrement :

1- le premier triumvirat, qui réunit le divin César, Gnaeus Pompeius Magnus (Pompée) et Marcus Licinius Crassus en 60 av. J.-C.2, puis renouvelé en 57 av. J.-C.
2- le second triumvirat, qui réunit Octave-Auguste, Marc Antoine et Lépide en 43 av. J.-C.3.

Les deux s’étant mal terminé pour certains des Triumviri :

Primo, Pompée écrasé par César à la Bataille de Pharsale, fuit en Égypte. Ptolémée XIII pensait faire plaisir à César assassine Pompée et lui offre en cadeau sa… tête. Très mauvaise idée : César, offre des funérailles à son défunt ennemi et fait exécuter tous les instigateurs de l’assassinat de Pompée : Achillas, l’eunuque Pothin ainsi que le tribun Septimus.

Et, la mort de Pompée a, à moyen terme, des conséquences importantes en Égypte puisque, par la suite, César déposera Ptolémée XIII et mettra Cléopâtre, sa sœur et épouse, sur le trône d’Égypte. César élève un tombeau-mausolée sur la plage de Péluse en l’honneur de Pompée et remet à sa femme Cornelia ses cendres, qui seront inhumées dans sa villa d’Albe, en Italie.

Secundo, Marcus Æmilius Lepidus, dit Lépide5, un des plus brillants chefs de guerre de la République, est relégué à perpétuité près du Mont Circé, sur la côte du Latium, selon Suétone, où il vit paisiblement, ayant gardé ses biens privés. Quelques années après la mort d’Antoine à Alexandrie en 30 av. J.-C., on octroie à Octavien les titres de Princeps et surtout d’Auguste, jusque-là réservé aux dieux, en 27 av. J.-C., ce qui marque la fin de la période républicaine et le début de l’Empire. Toutefois, l’empereur Auguste ne devient Pontifex maximus qu’en 12, car il n’a osé dépouiller Lépide de cette charge de son vivant, ce qui date ainsi la mort de Lépide à la fin de l’an 13 ou au début de l’année 12 av. J.-C.

Tertio, Marc-Antoine. Peu de temps après, le 1er août 30, alors qu’il croit que Cléopâtre a mis fin à ses jours et l’a ainsi trahi, Marc Antoine se suicide à l’âge de 53 ans. Octave-Auguste entre alors à Alexandrie et met Cléopâtre sous surveillance, l’autorisant à donner des funérailles à Antoine. Octave-Auguste laisse vraisemblablement Cléopâtre se suicider un peu plus d’une semaine après son amant, alors qu’elle est âgée de près de 40 ans. Octave-Auguste lui offre des funérailles royales, et elle est enterrée près d’Antoine.

Aussi prudent que brutal, Octave-Auguste fait ensuite assassiner Césarion et Marcus Antonius Minor, fils qu’Antoine a eu de Fulvia, son épouse. Il épargne par contre les trois enfants qu’Antoine a eu de la reine d’Égypte, Alexandre, Séléné et Ptolémée.

Hontes ultimes :

1- le Sénat aurait interdit aux Antonii de porter le prénom Marcus ;
2- le nom de Marc Antoine est voué à la damnatio memoriae.
3- son jour de naissance, le 14 janvier, est déclaré néfaste dans le calendrier romain.

Souhaitons aux Triumviri de la Rome actuelle des aléas moins funestes.

Notes

1 Le Partito Democratico (PD).
2 La Lega ayant droit à toute un série de noms d’oiseaux, à commencer par celui de fasciste décliné à toutes les sauces, qu’il serait trop long de rapporter.
3 Ou Premier ministre italien.
4 Allusion au Savoia-Marchetti SM.79 Sparviero (Épervier), bombardier moyen trimoteur italien qui servit principalement durant la 2ème Guerre mondiale. Initialement conçu comme avion de transport, ce monoplan à ailes basses décrocha, durant la période 1937-1939, près de 26 records de vitesses, devenant ainsi le bombardier moyen le plus rapide de cette période. Le SM.79 servit pour la première fois durant la Guerre d’Espagne et ensuite sur tous les fronts où l’Italie était engagée, mais c’est en Méditerranée où il démontra tout son potentiel de bombardier-torpilleur contre la flotte britannique. Avion robuste malgré une structure légère en bois et métal et apprécié de ses équipages. Sa silhouette aisément reconnaissable avec sa bosse, lui vaudra le surnom de Gobbo Maledetto (Maudit bossu). Produit à quelque 1.300 exemplaires, certains d’entre eux sont restés en service jusqu’en 1952.
5 Descendant de la famille patricienne des Æmilii, c’est un partisan du divin César, qui lui confie l’administration provisoire de Rome pendant la guerre civile contre Pompée, dont il est ensuite le co-consul en 46 av. J.-C. E est également son Magister equitum (maître de cavalerie, en fait chef d’état-major, jusqu’en 44 av. J.-C. L’un des plus grands de l’Histoire militaire. Durant la République, le maître de cavalerie est nommé par un dictateur peu après que ce dernier a été désigné par un des deux consuls, avec l’accord du Sénat. Il s’agit d’une magistrature exceptionnelle puisqu’il faut que le Sénat proclame « l’état d’exception » pour qu’elle soit exercée, c’est-à-dire que le Sénat considère que la République fait face à un danger pressant qui rend nécessaire l’instauration d’un commandement unique. Tout comme le dictateur, le maître de cavalerie dispose d’un mandat limité à six mois au terme desquels il doit abdiquer.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

« Captain Rackett », etc. Vs Salvini ! La Copie reste à revoir… [3]

| Italie Vs Traite négrière.2 | Questions à Jacques Borde | Une guerre, généralement, ne …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer