Accueil / Verbatim / Sainte Greta-des-zéoliennes & du GIEC ! De l’Icônisme aux forgeries…

Sainte Greta-des-zéoliennes & du GIEC ! De l’Icônisme aux forgeries…

| Occident | Kulturkampf | Questions à Jacques Borde |

Le talent, dit un dicton, n’attend pas le nombre des années. Visiblement, en ce qui concerne Liar CETA Greta, passée la brosse-à-reluire des media aux ordres, les faits sont plutôt cruels. En un mot comme en cent, côté talent, c’est plutôt râpé. Certes, la fillette – c’est elle qui le dit, en plus – voit le CO2 à… l’œil nu (si, si). Ce qui vaudrait à d’autres moins bien nées l’internement psychiatrique garanti sur facture &/ou un job à plein temps au cirque xxxx1 aux côtés de la Femme à barbe ou d’Elephant man ! La prophétesse en jupette des forgeries made in GIEC vient de se prendre les soquettes dans les tapis d’apparat de l’Assemblée nationale en y énonçant, avec tout la haine & le mépris dont elle était capable derrière son regard vitreux, des montagnes d’âneries aussi grosses que son ego d’ado attardé. Sans parler de : 1- son numéro de : « Ach! Ich bin « Greta » unt che n’ai rien à tire zür der CETA ! ». 2- son périple étasunien, qui, pour niquer la peur de sa race (sic) pour les aéronefs qui habite Liar Greta, fait que pas loin de deux équipages complets de voiliers auront, eux, consommé ad minimo SIX vols intercontinentaux. Autant d’éléments qui feront date dans la longue liste des forgeries que sont capables de nous sortir les têtes pensantes du Crime organisé environnementaliste

| Q. Vous êtes sans pitié pour la jeune Greta ?

Jacques Borde. Elle est notre ennemie. Et a choisi de l’être. Donc effectivement, aucune pitié pour cette créature, ce Golem en soquettes (sic) forgé de toutes pièces par le Crime organisé environnementaliste et la gauche financiarisée.

Remarquez bien que cette jeune dinde n’est pas la seule à mériter notre méfiance et notre ressentiment. En fait, ils sont quelques autres.

Ainsi, après avoir annoncé que lui et son épouse renonçaient à avoir plus de deux enfants, afin de préserver… l’environnement, SAR le Prince Harry est monté dans un jet privé pour se rendre en Sicile, fin juillet 2019, à une convention organisée par Google. Pieds nus (si, si), Son Altesse y a prononcé un vibrant discours sur l’avenir de la planète, devant un parterre de stars et de millionnaires, tous fort préoccupés par les trous dans la couche d’ozone et la fonte des glaciers.

Why not ! Ce qui n’a pas empêché les 250 célébrités conviées à cette petite sauterie de faire exploser leur empreinte carbone. Car Mark Zuckerberg, B. Hussein Obama, Katy Perry (de son vrai nom Katheryn Elizabeth Hudson), Bradley Cooper, Leonardo Wilhelm DiCaprio, ou Diane von Fürstenberg (née Diane Simone Michelle Halfin) n’ont pas gagné l’île à la rame, vous l’imaginez bien.

Les détails de leurs périples nous ont été fournis par les media américains :

114 jets privés, certains venant directement de Los Angeles ou San Francisco, ont donc pollué le ciel de Sicile, soit une dépense de 785 tonnes de CO2. À quoi il faut ajouter la venue de dizaines de yachts privés, l’un équipé de deux moteurs diesel de 2.300 chevaux, l’autre d’un hélicoptère, un troisième transportant des voitures…

Eh, oui Il fallait bien transbahuter tous ces tartuffes venus sauver le monde vers les luxueuses suites réservées par Google pour 20 millions de dollars… Entre deux balades en Maserati, Katy Perry, Cosette d’entre les cosettes, a réalisé des vidéos – payées, je vous rassure sur le sort de cette indigente – sur le changement climatique, au bénéfice de l’UNICEF. Histoire de convaincre les pauvres pommes que nous sommes qu’il faut cesser de manger de la viande, fermer le robinet quand on se lave les dents et se déplacer à trottinette (sauf sur l’autoroute où c’est un peu casse-gueule). Bref, le vrai changement, c’est pas pour tout de suite. Et ça n’est pas le voyage-bidon de Greta Thune-berg qui va y changer quelque-chose.

| Q. En quoi ce voyage serait bidon ?

Jacques Borde. Outre qu’en ces temps de com à outrance, je trouve étrange – et, pour le moins, suspect – que nous soyons pas bombardés de selfies et d’images en temps réel de la donzelle en soquettes et de sa si courageuse traversée, nous sommes, là, dans les coulisses d’une hénaurme opération de foutage de gueule.

Le Malizia II a bien quitté Plymouth (Royaume-Uni) pour une traversée de deux semaines. Il doit rallier New York pour permettre à Sainte Greta-des-zéoliennes, dont depuis nous avons ZERO image de son iconique sainteté, d’assister au sommet mondial de l’ONU, qui doit se tenir sous peu (septembre 2019).

Or :

1- les SIX membres d’équipage du voilier reviendront en Europe en avion.
2- CINQ autres viendront (en avion également) récupérer le navire magique un peu plus tard.
3- un simple aller-retour en vol régulier aurait coûté beaucoup moins cher et sans aucune pollution marginale additionnelle.

À force de nous prendre ainsi pour des truffes, pour cette pauvre gamine autiste, exploitée par des parents indignes et le gang des réchauffistes dogmatiques, le réveil sera difficile…

Quant aux distingués représentants de l’ONU qui se préparent à recevoir cette jeune dinde instrumentalisée, à la recevoir officiellement, qui plus est, ils prouvent au monde entier qu’ils ne sont que des clowns stupides et crédules.

Ou plutôt, les complices avérés du Crime organisé environnementaliste.

| Q. Ce voyage ne serait donc que de la com ?

Jacques Borde. Ça et rien d’autre.

Dans la mesure ou Cinq (5) skippers vont se rendre à New York… en avion, pour ramener le voilier de Greta en Europe, et que Boris Hermann (skipper à l’aller) rentre aussi en avion.

Si je sais toujours un peu compter, ça nous fait Six (6) vols de/et à New York pour que Sainte Greta ne prenne pas l’avion. Serait-y pas, un peu, qu’on nous prend pour des cons ?! Car, comparons ce qui doit être comparé : avec le groupe électrogène du bâtiment qui fonctionne au minimum 8 heures par jour, la consommation pour arriver à New York sera, d’au moins, 2.288 litres de carburant, auquel il convient d’ajouter la consommation nécessaire aux manœuvres portuaires.

Ce qui, au bas mot, nous donne la traversée à 50.000 €. Si Sainte-Greta-des-zéoliennes avait pris un Boeing 777 pour se rendre à New York, avec un taux de remplissage à 80%, « la consommation au pro rata aurait été de 250 litres de kérosène pour un prix de 1.500 euros », a ironisé un Genevois spécialiste de ces questions….

Autrement dit, la Greta Thune-beurk=Championne junior de la connerie.

| Q. Autre fumisterie pour certains : la pause parisienne de Greta Thunberg, Comment qualifieriez-vous la position de nos élus sur les question climatiques ?

Jacques Borde. Soyons clair, comme un vaste fumisterie. Un seul exemple :

Joachim Son-Forget tout content de lui, remet le rapport-à-lui-qu’il-a-fait sur les Mers et océans à Sainte Greta pointant le méchant réchauffement climatique.

Deux heures plus tard, le même vous votera en faveur du #CETA, traité de libre-échange qui générera davantage de pollution (de l’air comme de la mer).

Comme a pu donc le souligner Marine Le Pen : « Recevoir à l’Assemblée nationale Greta Thunberg, égérie écologiste autoproclamée, le même jour que le vote de la majorité pour le CETA, traité de libre-échange qui menace notre santé et l’environnement… Insupportable cette hypocrisie et ce double discours permanents ! ».

| Q. Diriez-vous qu’on amuse aussi la galerie ?

Jacques Borde. Il y a beaucoup de ça aussi. Les puissants n’aiment guère qu’on aille trop faire leurs poubelles ? C’est pour ça qu’il leur faut des dérivatifs comme Sainte Greta aujourd’hui.

Vous noterez que, pendant que les media aux ordres et le tout venant de la bien-pensance occidentale, s’esbaudissent sur ces choses sans intérêts, la bain de sang génocidaire wahhabî, lui, se poursuit au Yémen, sans parler des aventures libyennes de certains, où :

1- sur les 132 système d’artillerie CAESAR, jouets aux mains du prince héritier et ministre de la Défense, SAR Mohamed MBS Ibn-Salmān Āl-Séʻūd, 42 sont en action sur la frontière nord du malheureux Yémen. Sans parler des 51 AMX-CGT de 155 mm, tout aussi made in France.
2- sur les 62 Mirage 200-9 de l’Al-Quwwāt al-Jawwīyä al-Imārātiyya (UAEF)2, un a déjà été abattu dans la région d’Aden,
3- sur les 388 Leclerc émiratis, 4 ont été mis hors service, dont 2 définitivement.
4- le 9 mai 2019, l‘Amazon Giurgiulesti (sous pavillon moldave) quittait la Turquie avec un chargement d’armes dont 36 BMC Kirpi II: direction Tripoli (Libye) arrivée le 18 mai 2019.
5- le 13 mai 2019, le Meraio quittait Odessa avec un chargement d’armes pour Misrata. Arrivée le 20 mai 2019.
6- en Libye 2 IL-76 de la compagnie REEM Travel étaient repérés en train d’effectuer un pont aérien entre des aérodromes situés en Israël, Égypte et Jordanie et les bases de l’ANL de Tamanhant (sud libyen) et de Benghazi. Cela dure de début mai 2019.
7- le 29 mai 2019, le MV Eagle Trader débarquait armes et munitions à Benghazi
8- un Antonov AN-74 du GNA, venu d’Odessa, arrivait à Tripoli au moment même où y t atterrissait un Dassault Falcon 900 de la Compagnia Aeronautica Italiana SpA utilisé par les SR de Rome.
9- plus ou moins au même moment, en France, le navire séoudien Bahri Tabuk chargeait des obus de 155 mm.
10- 4 juillet 2019, un IL-76 de la cie. ukrainienne Avia Trans faisait t la navette entre l’Ukraine, Ankara et Tripoli.

Etc., etc. ; vous comprenez pourquoi il faut bien occuper la galerie ?

C’est pour ça que des créature soldées à la gauche financiarisée et à ses trafics – comme Sainte Greta, ou le capitaine du navire-pirate immigrationniste Sea Watch-3, Carola Rackete, fille d’un courtier en… armements – apparaissent, à intervalles réguliers, dans le paysage médiatique.

Et, ça n’est pas le coût d’une traversée vers New York, ou d’une vedette de la Guardia du Finanza, qui va grever outre-mesure le budget de ce ce genre de campagne.

Ah, oui ! Pour la forme, la Libye et le Yémen sont toujours sous embargo… militaire !

Notes

1 À remplir selon vos goûts : Pinder, Gruss, Bouglione, etc. !
2 United Arab Emirates Air Force (UAEF, Force aérienne des Émirats Arabes Unis).
3 Véhicule turc type MRAP (Mine-Resistant Ambush Protected) fabriqué par BMC.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

To Be or not to be ! Le Deep State européiste Vs il Capitano. [2]

| Italie | Rome Vs Deep State | Questions à Jacques Borde | Ite missa …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer