Accueil / Focus / Rome, 2019 : Chute du 1er Triumvirat. Quid de la suite ? [2]

Rome, 2019 : Chute du 1er Triumvirat. Quid de la suite ? [2]

| Italie | Géopolitique | Ils ont dit | BforBORDE |

Quinze mois, la Coalition Lega/M5S nous aura offert une fin de vie attendue & inévitable, mais dans les règles, pour ainsi dire normales (sic), de la vie politique de ce pays. In fine, la chute attendue de ce 1er (faux) Triumvirat, tant Giuseppe Conte, Presidente del Consiglio dei Ministri, disons sortant-rentrant (sic), n’était que le figurant obligé de cet attelage incertain, est plutôt une bonne chose. La seule vraie surprise étant justement que Conte sauve sa place. Alors : Urne aperte & porti chiusi ou urne chuise & porti aperti ? Mattarella a tranché ! Épisode 2.

| Prêts à tout.
« Le deuxième avantage se trouve dans la confirmation qui nous est donnée que le Système est prêt à tout pour empêcher l’accession au pouvoir des droites nationales. Retarder les élections, former un gouvernement technique, constituer une nouvelle coalition entre le Mouvement 5 étoiles et le Parti démocrate (PD), user de la menace et de l’intimidation, appeler au soutien international, sans parler de manœuvres plus radicales… Rien ne sera laissé de côté pour lutter contre les nationaux ».
Jean-François Touzé, sur BforBORDE.

| Un ennemi : Bruxelles.
« A bien des égards, les élections qui s’annoncent, et dont nul ne sait encore quand elles se tiendront, pourraient être les plus importantes depuis la création de la République italienne, qui fut l’un des pays fondateurs de l’Union européenne (UE). Le chef politique de la Ligue a déjà désigné l’adversaire : ce sera l’UE, et surtout l’euro, considéré comme le principal responsable du déclin économique du pays ».
Éditorial du Monde.

| Cuisine électorale.
« Voici les trois points de base que le PD veut dans son programme pour faire naître un gouvernement PD M5S :
1- abroger complètement le décret Sécurité & Immigration de Salvini (soutenu par une bonne partie du M5S, la partie plus sécuritaire qui ne veut plus l’invasion).
2- ne pas réduire le nombre de parlementaires (réforme qui était en cours avec la Lega quand le gouvernement est tombé).
3- se mettre d’accord sur la prochaine manœuvre fiscale (sans préciser ce qu’ils veulent faire..).
Je crois qu’une bonne moitié du M5S n’acceptera pas ces conditions. Donc, pas dit, vue les conditions posées par le PD, que l’accord se fasse.... ».
Hélène Sadaune, sur sa page Facebook.

| Alliance de la carpe & du lapin.
« C’est une alliance très fragile qui semble se dessiner ce soir, une alliance entre d’un côté le mouvement populiste 5 étoiles et de l’autre la gauche démocrate. Les deux ennemis jurés d’hier qui vont devoir s’asseoir à la même table pour discuter d’un programme commun ». Ce ne sera « pas simple quand on sait que tout ou presque les oppose : la question du sens des institutions, la question européenne. Giuseppe Conte va devoir composer son équipe et ce ne sera pas simple non plus quand on sait que ce mariage de raison crée des remous au sein des deux partis. Mais cette alliance n’a pas le droit à l’erreur parce que c’est la croissance italienne qui est en jeu. Et Matteo Salvini attend en embuscade la moindre erreur, la moindre crise pour provoquer les nouvelles législatives qu’il attend ».
Stéphanie Perez, correspondante de Franceinfo à Rome.

| Blocuc naval.
« Les juges de l’administration du TAR du Lazio pensent pouvoir décider des politiques migratoire de l’Italie sans se soucier de la volonté du Parlement. Maintenant ils ont décidé que le navire de l’ONG espagnole Open armes peut débarquer tous les clandestins qu’il a à son bord en Italie. Combien de temps devons-nous encore subir cette folie ? Le problème doit être résolu en amont avec le blocus naval pour empêcher les bateaux de partir. Est-il possible que seul Fratelli d’Italia le demande ».
Giorgia Meloni, présidente de Fratelli d’Italia (FdI).

| Coalition Ursula (1) .
« C’est le propre de l’homme de se tromper, seul l’insensé persiste dans son erreur ».
Marcus Tullius Cicero (Cicéron).

| Coalition Ursula (2).
« L’idée de recourir à Ursula ou du moins à son patronyme paraît donc du plus mauvais effet. Et la personnalité de Romano Prodi, démiurge de ladite alliance, n’arrange rien. L’ancien économiste incarne une forme de technocratie froide et formatée acquise aux canons de la rigueur bruxelloise… à l’origine de la montée en puissance de Salvini. Le tout, sans résultats probants. Président du Conseil entre mai 2006 et mai 2008, il ne peut guère se prévaloir d’un brillant bilan. Au cours de son mandat, sur la foi des chiffres publiés par l’OCDE, la croissance de la richesse italienne (PIB) a augmenté en moyenne de 0,19% par trimestre, un rythme presque trois fois inférieur à celui de la zone euro ».

Franck Dedieu & Ariel F. Dumont, in Marianne.

| Rouvrir les Ports ?
« Rouvrir les ports, contre la volonté des électeurs, c’est nourrir l’insécurité et les tensions sociales. Les Italiens ne sont pas un peuple raciste, ils en ont juste marre d’accueillir des centaines de milliers d’immigrants et d’obéir aux exigences de l’Europe. Nous ne sommes plus le camp de réfugiés d’Europe ! ».
Matteo Salvini.

| Conte bas & puéril.
« Un président du conseil d’une bassesse dialectique à faire peur, un discours puéril et infantile d’un enfant à qui ils avaient volé le jouet ».
Matteo Salvini, sur sa page Facebook.

| Omnia Vincit.
« Omnia Vincit ! amour, je n’ai pas peur. Vous avez choisi la cible, me voilà. Avez-vous choisi le danger de l’Italie et de l’Europe ? Me voilà, prêt à me sacrifier ! Il n’y a pas de problème, mon pays et l’avenir des italiens vaut plus que mille fauteuils ».
Matteo Salvini, sur sa page Facebook.

| Porti chiusi.
« On me reproche d’être obsédé par l’immigration et la fermeture des ports. OUI, je plaide coupable d’être obsédé par la sécurité des citoyens italiens, d’être obsédé par la lutte contre les trafiquants d’êtres humains et les ONG complices de ce trafic ».
Matteo Salvini, sur sa page Facebook.

| Manque de classe.
« Conte aurait pu sortir avec style, remercier tout le monde et admettre les différences de vues des deux partis de majorité. Il aurait pu montrer ses regrets et liste les nombreuses choses faites en commun par ce gouvernement. Il aurait pu…, par contre il s’est montré comme un professeur qui mène tout le monde à la baguette, mais surtout Salvini avec qui il a travaillé pendant 14 mois et dont le parti lui a permis de devenir Premier même sans avoir reçu aucun consentement populaire ».
Roberto Poletti Fans Club, sur sa page Facebook.

| Éclairez-nous !
« Alors laissez-moi comprendre, ceux qui nous accusent de fascisme font maintenant tout pour empêcher les Italiens de voter librement ? ».
Giorgia Meloni, sur sa page Facebook.

| Qui a peur ? & de quoi ?
« Qui a peur du jugement des Italiens ? Pas nous ! ».
Matteo Salvini, sur sa page Facebook.

| Les VRAIS raisons des 5 Stelle.
« Hormis la question de la montée en flèche de Matteo Salvini, les 5 étoiles ont par ailleurs un autre problème : la règle des deux mandats parlementaires imposée par le fondateur du M5s, le comique Beppe Grillo. En cas d’élections anticipées, une bonne partie des élus du mouvement, à commencer par leur chef politique Luigi Di Maio, qui est aussi ministre de l’Emploi et du Développement et vice-président du Conseil, devront frapper à la porte de l’Agence nationale pour l’Emploi car ils ne pourront pas participer à la compétition. Dans ce contexte, l’offre des démocrates qui propose aux 5 étoiles de former un gouvernement capable, du moins sur le papier, de tenir la route jusqu’à la fin de la législature actuelle en 2023, peut représenter une alternative de choix ».
Ariel F. Dumont, correspondante à Rome de Marianne.

Conte, Cicéron, Meloni, Salvini, Jean-François Touzé,

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Burqini, Décolleté, Topless & Tour de France : Nos «Valmy» face au nazislamisme ? [2]

| Kulturkampf | Occident Vs Nazislamisme Ils ont dit | BforBORDE | Dans le Kulturkampf …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer