Accueil / Actu / De peu, la CDU & le SPD, affaiblis, sauvent la mise.

De peu, la CDU & le SPD, affaiblis, sauvent la mise.

| Allemagne | Géopolitique | La Rédaction |

Affaiblis, mais en tête. Hier, les grands partis allemands, CDU & SPD, collés au train par l’AfD, ont réussi à conserver leurs bastions lors de deux scrutins régionaux qui avaient lieu dans l’est de l’Allemagne.

L’Union chrétienne-démocrate (CDU) a remporté avec 32,1% des voix l’élection en Saxe, Land qu’elle gouverne depuis 1990.

De son côté, le Parti social-démocrate (SPD) s’est imposé dans le Brandebourg, son fief depuis l’Unification, avec 26,2% des voix. Dans les deux cas, ils ont devancé le parti populiste de droite Alternative für Deutschland (AfD). La poussée de ce dernier s’est, toutefois, confirmée dans les urnes.

Les deux élections offrent des résultats aux profils similaires (voir graphique). Elles aboutissent à un fort recul des grands partis traditionnels (-7,3 points pour la CDU en Saxe, -5,7 points pour le SPD dans le Brandebourg), tout en décernant un satisfecit au ministre-président en place.

Elles témoignent d’une forte poussée de l’AfD, qui réalise en Saxe le meilleur score de son histoire (27,5%). À l’inverse, Die Linke, dont la forte implantation a longtemps été une caractéristique des régions de l’ex-RDA, chute à son niveau le plus faible à l’Est depuis l’Unification (en baisse d’environ 8%).

Enfin, les Grünen, fort peu implantés jusqu’à présent à l’Est, progressent en voix. Ils franchissent pour la première fois la barre des 10% dans un Land de l’ex-RDA en obtenant 10,8% des suffrages dans le Brandebourg.

De ce fait, le parti écologiste (sic) pourrait jouer ainsi le rôle de faiseur de rois dans les prochaines semaines.

En effet, bien que confirmés dans leurs fonctions, les ministres-présidents de Saxe Michael Kretschmer (CDU) et du Brandebourg Dietmar Woidke (SPD) ne sont pas en mesure de reconduire en l’état leurs coalitions actuelles (avec le SPD pour Kretschmer, avec Die Linke pour Woidke).

De plus, la CDU et le SPD ont exclu catégoriquement l’un et l’autre toute forme d’alliance avec l’AfD. Les deux chefs de gouvernement s’apprêtent donc à engager des négociations avec un troisième partenaire. Qui, par le force des choses et le décompte des voix, pourrait être les Verts, et ce dans les deux cas.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Attentat nazislamiste à Qamishli (Syrie occupée)

| Guerre Vs DA’ECH | La Rédaction | Plus de dix blessés dans le cadre …