Accueil / Focus / Qui poignarde qui dans l’Hexagone ? En finir avec les Vieilles lunes !…

Qui poignarde qui dans l’Hexagone ? En finir avec les Vieilles lunes !…

| France / Afghanistan | Kulturkampf | Jacques Borde |

Ne pas voir le lien qui existe entre un forme de violence urbaine en explosion : clairement les agressions à l’arme blanche & le tsunami migratoire organisé par le Crime organisé immigrationniste & accepté, tel quel, par la gauche financiarisée esclavagiste est une attitude largement partagée & diffusée par les media acquis à la doxa remplaciste. Voilà une revue de presse, non exhaustive, regroupant 17 attaques au couteau par des migrants (sic) en France. La plupart de ces agressions sont peu connues car : 1- plutôt relayées par les media régionaux. 2- occultées, délibérément, par les media nationaux. 3- ne provoquant pas le déplacement d’officiels de l’actuelle administration, ses représentants & ses élus. Attaques qui appellent à quelques réflexions, dont une résolument iconoclaste, rapportées en fin de propos.

« Peu importe que l’Afghan qui a assassiné un Français et blessé grièvement plusieurs autres soit un terroriste ou non. Peu importe qu’il soit sain d’esprit ou non : il n’avait pas à être là ! L’Afghanistan est un pays dont la violence est légendaire. Ni les Britanniques, ni les Russes, ni les Américains et leurs alliés n’ont pu y instaurer leur domination. L’orgueil tribal, le fanatisme religieux et un goût immodéré pour la guerre rendent ce peuple très divers indomptable dans l’ensemble. 90 soldats français y sont morts sans doute pour rien : il est probable que les Taliban sortis par la porte en 2001 reviendront par la fenêtre. Ils contrôlent déjà une grande partie du territoire. Et il faudrait que la France ouvre ses portes avec générosité aux ressortissants de ce pays dont les relations avec la France sont ténues ? ».
Christian Vanneste, ancien député UMP, président du Rassemblement pour la France.

1. Montpellier, 9 septembre 2018. Une trentaine de migrants albanais attaquent violemment des lycéens. Un parent d’élève poignardé.

Vendredi vers 17h00, plusieurs lycéens ont été attaqués par par une bande de migrants albanais, devant le Lycée Joffre de Montpellier. Un parent d’élève s’est interposé.
Source: Actu17.

2. Paris, 10 septembre 2018. Un migrant… afghan blesse 7 personnes à Paris.

Sept personnes ont été blessées, dont quatre grièvement, par un homme armé d’un couteau et d’une barre de fer, dimanche 10 septembre au soir à Paris. Cet agresseur a été interpellé. Le drame s’est noué le long du quai de la Loire, dans le XIXe arrondissement, vers 22h45.

Selon une source proche de l’enquête, « un homme a priori de nationalité afghane a attaqué des personnes qui lui étaient inconnues dans la rue ». Parmi les blessés dont une personne dont le pronostic vital est engagé, on dénombre deux touristes anglais.
Source: Le Parisien.

3. Montpellier, 10 septembre 2018. un homme prend des coups de couteau en défendant son fils.

Cinq personnes ont été sauvagement prises à partie par un groupe de ressortissants albanais vendredi 7 septembre.
Source: Midilibre.

4. Paris, 12 septembre 2018. Attaque au couteau à Paris.

Dimanche 9 septembre 2018, peu avant 23h00, dans le XIXe arrondissement de Paris, un homme d’une trentaine d’années « a priori de nationalité afghane » a attaqué des passants à l’aide d’une barre de fer et d’un couteau, aux abords du Canal de l’Ourcq. Sept personnes ont été blessées dont quatre grièvement, parmi lesquelles deux touristes anglais. Trois victimes ont été hospitalisées dont une dans un état critique. L’homme, a priori de nationalité… afghane, devait être présenté à un juge en vue de sa mise en examen.
Source: La Croix.

5. Marseille, 29 septembre 2018. violente rixe au couteau devant la fac Colbert.

Filmées par un étudiant et diffusées par France-3, les images d’une violente rixe mettant aux prises une vingtaine de personnes identifiées comme des migrants (sic), à proximité de la Faculté d’éco-gestion Colbert, ont rapidement fait le tour des réseaux sociaux. La scène s’est déroulée ce mardi, peu après 13h00, sous les arcades de la Halle Puget (IIe arrondissement). On y voit nettement de jeunes hommes, pour certains armés de couteau ou même d’un sabre – selon le commentaire audio d’un témoin – se livrer à une brève mais très sévère bagarre. Un affrontement obligeant les étudiants, plongées « dans un climat de peur et d’angoisse », à rester confinés dans la faculté le temps de l’intervention policière.
Source: La Provence.

6. Nogent, 21 octobre 2018. Val-de-Marne, un homme poignarde quatre amis dans leur sommeil.

Un drame a eu lieu à Nogent (Val-de-Marne) dans la nuit du vendredi 19 au samedi 20 octobre. Comme le relate Le Parisien, les faits se sont déroulé dans un logement appartenant à une association qui accueille des… migrants (sic). Un homme de 30 ans qui avait invité plusieurs amis à dormir chez lui a poignardé quatre d’entre d’entre eux dans leur sommeil.
Source: RTL.

7. Besançon, 1er novembre 2018. Meurtre de Razia en pleine rue, le mari suspect numéro un.

Le nom de Razia rejoindra-t-il ceux de la longue liste des femmes tuées par leur conjoint ? Ce dernier est le suspect numéro un dans le meurtre de cette mère de famille, tuée en pleine rue à Besançon mardi, et son signalement a été diffusé sur tout le territoire national ainsi que dans l’espace Schengen. Le parquet de Besançon a lancé mercredi un appel à témoins pour retrouver cet… Afghan de 38 ans.
Source: Le Parisien.

8. Auxerre, 1er novembre 2018. Décès d’un… Afghan blessé au couteau dans un foyer de migrants.

Un homme de 25 ans de nationalité afghane est décédé dans la nuit de lundi à mardi, après une agression au couteau dans un foyer pour migrants, majoritairement des… Afghans, à Auxerre.
Source: Ouest France.

9. Oloron, 13 octobre 2018. Coups de couteau sur une septuagénaire.

Ce jeudi matin, une procédure de reconstitution a été effectuée au Bialé pour mieux comprendre la soirée du 13 octobre 2017, lors de laquelle un réfugié… afghan de 19 ans avait donné plusieurs coups de couteau à une Oloronaise de 79 ans.
Source: La République des Pyrénées.

10. Joué-lès-Tours, 4 janvier 2019. Un quinquagénaire tué de 28 coups de couteau.

« Le drame remonterait à la nuit du 11 au 12 décembre dernier. Dans un appartement de Joué-lès-Tours, un homme de 56 ans est mort, victime de 28 coups de couteau. Le jeune homme qu’il hébergeait, un Ivoirien de 22 ans, a été mis en examen pour meurtre ».
Source: La Nouvelle république.

11. Montpellier, 17 janvier 2019. Agression. « Nous sommes des Albanais, les patrons de Montpellier, on touche pas les Albanais ».

Un jeune adolescent de 14 ans a été sauvagement agressé par plusieurs individus vendredi dernier aux alentours du Collège Joffre à Montpellier. Une agression qui suscite aujourd’hui une polémique due au fait que les accusés feraient partie des migrants (sic) albanais qui commettent régulièrement des agressions dans le centre-ville.
Source: Lengadoc-info.

12. Pau, 8 février 2019. Agression au couteau au Formule 1 de Pau : un suspect interpellé. (08/02/19)

Le 29 janvier 2019, une violente dispute entre un migrant (sic) pakistanais et un autre… afghan s’était terminée à coups de couteau dans l’ancien hôtel Formule 1 de Pau. La victime avait été blessée dans le bas du dos. Touchée à la rate et au poumon, elle s’était vu prescrire 10 jours d’ITT. L’agresseur avait pris la fuite.
Source: Sud-Ouest.

13. Paris, 10 avril 2019. Série de rixes très violentes entre migrants (sic) au nord de Paris

Comme le révèle le journal Le Parisien, une première altercation a eu lieu dans la nuit du vendredi 5 au samedi 6 avril 2019, au cours de laquelle des coups de couteau ont été échangés au niveau du périphérique. Cette première bagarre a été suivie par une importante rixe opposant une cinquantaine de…, devinez un peu, Afghans et d’Érythréens ce qui a provoqué l’intervention des forces de l’ordre qui ont lancé des grenades de désencerclement pour disperser la horde. Au moins 27 personnes ont été blessées.
Source: France Soir.

14. Rennes, 17 mai 2019. Coups de couteau dans le squat : un suspect en garde à vue. (17/05/19)

Un Géorgien de 33 ans a été blessé de plusieurs coups de couteau, le 11 mai dernier, dans un squat occupé par des migrants (sic) à Rennes. L’auteur présumé des violences a été placé en garde à vue pour « tentative de meurtre ».
Source: Ouest France.

15. Boulogne, 19 juillet 2019. Coup de couteau en pleine rue.

Hicham Nssyhi a écopé de prison ferme après l’agression d’un homme allée Alexandre-Line. Le mis en cause est né au Maroc en 1980, il est de nationalité marocaine et en situation illégale sur le territoire français depuis six ans et demi.

Le tribunal de Boulogne, qui vient de le juger sous le régime de la comparution immédiate, lui reprochait d’avoir asséné un coup de couteau à un Boulonnais vendredi dernier en état d’ivresse manifeste.
Source: La semaine dans le Boulonnais.

16. Auray, 23 juillet 2019. Après avoir blessé des gendarmes, le demandeur d’asile condamné.

Un demandeur d’asile soudanais, qui avait blessé des gendarmes lors d’une mesure d’expulsion d’un logement de la Sauvegarde 56 à Auray, a été condamné, ce mardi 23 juillet 2019, par le tribunal de Lorient, à deux ans de prison ferme et l’interdiction du territoire national à l’issue de sa peine.
Source: Télégramme.

17. Villeurbanne, 310 août 2019. Attaque à l’arme blanche, 3 morts, 9 blessés dont 3 graves.

Le 31 août 2019, Sultan Marmed Niazi, ressortissant… afghan demandeur d’asile hébergé dans un foyer agresse violemment plusieurs personnes sans raison (sic) – il ne poignarde que des personnes dont il pense qu’elles ne sont pas musulmanes et épargne celles dont il pense qu’elles le sont, mais, à part ça, pas d’amalgame – à Villeurbanne allant jusqu’à poignarder à mort un jeune de 19 ans qui était à terre et ouvrir le ventre d’une autre. L’homme n’avait aucun antécédent psychiatrique connu. Pourtant, d’un coup, il affirme « avoir entendu dans l’après-midi des voix insulter Dieu et lui donnant l’ordre de tuer » (sic). L’homme nous est présenté comme psychotique et mystique religieux (????), mais pas comme Unlawful combatant1.

Ajoutons-y pour la forme, cette attaque perpétrée à d’Amsterdam. L’homme de 20 ans, identifié par les autorités sous le nom de Jawed S. (sic), comparaissait devant un tribunal d’Amsterdam où il fait face à deux accusations de tentative de meurtre avec une « motivation terroriste ».

Choisis au hasard par le suspect, deux Américains avaient été grièvement blessés au cours de l’attaque survenue fin août 2018 à la mi-journée dans la gare centrale d’Amsterdam, l’une des plus animées de la ville, située à proximité du centre historique. La police avait rapidement réagi et atteint l’assaillant aux membres inférieurs, avant de l’arrêter.

Que n’ont-ils tiré dans la tête ?…

« Je suis venu aux Pays-Bas pour protéger mon prophète », a déclaré Jawed S. à ses juges. « J’avais l’intention de tuer des personnes injustes et cruelles, celles qui rendent possibles les insultes contre le prophète Mahomet » a-t-il affirmé, cité par l’agence de presse néerlandaise ANP.

Le plus distrait des lecteurs de cette courte recension de méfaits infâmes aura noté la majorité d’Afghans – tous réfugiés, ce qui clairement signifie qu’aucun n’a fait le choix de combattre la terreur takfirî aux côtés de nos soldait qui, a contrario de ces couards voire pire, y versent leur sang et y donnent régulièrement leur vie – impliqués dans ces meurtres.

Je pense qu’à ce stade cinq gestes s’imposent : quatre qui tombent sous le sens et l’autre qui surprendra, forcément, nombre des lecteurs des ce blog :

1- le retrait accéléré de nos hommes encore présents en Afghanistan.
2- limiter l’accès à notre territoire national au seul personnel diplomatique afghan accrédité. Et, accessoirement, quelques entrepreneurs et universitaires du pays, on ne sait jamais.
3- réserver le statut de réfugié aux seuls Afghans2 ayant combattu et/ou travaillé à nos côtés en Afghanistan.
4- l’expulsion immédiate de tous les réfugiés (sic) afghans3 ne correspondant pas à ce critère. Les Taliban, bientôt de retour aux affaires, sauront quoi faire d’eux.
5- l’envoi d’une lettre de mea culpa du président de la République française, Emmanuel Macron, au Président de la Fédération de Russie, Vladimir V. Poutine, pour l’erreur faite par la France d’avoir choisi le mauvais camp – la résistance, pour que les choses soient claires – au détriment des forces laïques soutenues, alors, par Moscou. Ce au mauvais prétexte de leur appartenance au camp soviétique4, ce par anticommunisme primaire et suivisme aveugle de la doxa otanesque édictée par l’hêgêmon thalassocratique étasunien.

Notes

1 Traduit par combattant illégal, combattant ennemi ou encore combattant ennemi illégal. défini dans le PATRIOT Act, ou plus précisément le Uniting & Strengthening America by Providing Appropriate Tools Required to Intercept & Obstruct Terrorism Act of 2001, pris sous la présidence de George W. Bush, qui permet de soustraire au droit commun les combattants armés capturés dans le cadre de la guerre contre le terrorisme.
2 Et leurs familles, collatéraux inclus.
3 Et leurs familles, collatéraux inclus.
4 Déjà à genoux, à cette époque.

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Rome, 2019 : Chute du 1er Triumvirat. Quid de la suite ? [2]

| Italie | Géopolitique | Ils ont dit | BforBORDE | Quinze mois, la Coalition …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer