Accueil / Actu / Le M17 SiG Sauer : Le nouveau pistolet réglementaire US

Le M17 SiG Sauer : Le nouveau pistolet réglementaire US

| États-Unis | Défense | Cellule de de mire & RMS | Jean-Louis Courtois |

Article paru dans la Revue Militaire Suisse (RMS), n° 4 2019, repris du blog Cellule de mire ? Auteur de l’article : Jean-Louis Courtois, Expert agréé en armes près la Cour d’appel de Paris & en balistique, armes & munitions près la Cour Pénale Internationale de la Haye (CPI). Extraits.

Le marché du siècle, on emploie souvent dans les media cette expression qui est aujourd’hui un peu galvaudée. Mais concernant ce marché, il en garde toute sa signification. Le 17 janvier 2017 le Sig Sauer M17 basé sur la plate-forme du pistolet P320 qui a été développé à partir de 2014 a été officiellement retenu pour succéder au Beretta M9 en service depuis 1986. L’arme avait brillamment remporté le contrat MHS (Modular Handgun System). La firme autrichienne Glock avait présenté ses objections à cette décision mais ces dernières avaient été rejetées par la justice américaine le 6 juin de cette même année.

C’est en 2008, que l’US Air Force avait lancé un programme pour l’adoption d’un pistolet modulaire qui portait la dénomination de XM17. Il était nécessaire de remplacer les Beretta M9 qui avait été très durement engagés dans nombre d’opérations sur le terrain. Usés par un emploi intensif, il était temps de trouver une arme plus moderne, mais surtout plus modulable qui acceptait tous les accessoires d’aide au tir actuel et qui porterait un rail de type Picatinny. C‘est en 2011 que le concours pour le remplacement a été lancé. Le 29 août 2015, les choses se précisèrent avec la désignation des armes et firmes qui pourraient soumissionner par rapport à toutes les clauses tant techniques que juridiques ou réglementaires qui entraient dans cet appel d’offre.

La firme Sig Sauer avait présenté un P320 qui concourrait face au Glock 17 Gen 4 et 22, au CZ P-09 MHS, à Smith & Wesson en collaboration avec General Dynamics pour le Military Police M&P9, au Beretta APX en passant par les armes de la FN America avec son FN 509 et au Detoncis Defense STX.

La firme Italienne avait bien pensé un moment à présenter une version plus moderne du M9, le M9A3 mais Gardone y a renoncé au profit de l’APX. A l’époque, la directrice des acquisitions de l’US Army, Steffanie Easter avait annoncé dans un communiqué être « excessivement fière » de l’équipe chargée du Programme MHS qui « En maximisant une compétition ouverte et entière entre nos partenaires industrielles, nous avons favorisés les avancées du secteur privé en matière d’armes de poing, de munitions et de chargeurs et le résultat final garanti l’émergence d’un système d’arme incontestablement exceptionnel pour nos combattants ». En août 2016, il ne restait plus en liste que le FN, le Glock, le Beretta et le Sig Sauer. Le cahier des charges était drastique avec des conditions d’emploi à la hauteur de l’enjeu du marché. Les pistolets ne devaient connaître aucun incident majeur sur 2.000 coups tirés et aucun dégât mécanique avant 10.000 coups. Quant à la précision, elle ne devait pas dépasser 10 cm à 50 m avec un pourcentage d’atteinte de 90% et ceci avec les différentes carcasses offertes.

Le 28 novembre 2017, la firme livre les premiers pistolets de série à la 101th Airborne qui les avait précédemment testés en conditions opérationnelles. Les essais avaient été menés par différent régiments dont les Rangers de la 1ère Brigade de la 101ème Division aéroportée à Fort Campbell (Kentucky) sous la direction du colonel Derek K. Thomson. A Fort Bragg pendant plusieurs semaines sous le commandement de l’US Army Operational nasé à Fort Hood (Texas) des soldats du 508ème Régiment d’infanterie ont également essayé les pistolets.

(…)

Sur ce total, 195.000 armes sont destinées à l’armée tandis que 130.000 devraient être attribuées à l’US Air Force, 61.000 (M18) à la marine et 35.000 aux Marines.

(…).

© Revue Militaire Suisse (RMS), n°4 2019 & Cellule de mire.

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Le « Cougar » en 56 mm

| Armes| Cellule de mire | Bertrand Colom | En ces temps où beaucoup qui …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer