Accueil / Focus / Villeurbanne, Identitaires condamnés : Ligne(s) de partage ou épiphénomène(s) ? [2]

Villeurbanne, Identitaires condamnés : Ligne(s) de partage ou épiphénomène(s) ? [2]

| France | Kulturkampf | Ils ont dit | BforBORDE |

Décidément, le mode de fonctionnement que la « justice » française réserve à ses citoyens (& à ceux qui ne le sont pas, généralement mieux traités & considérés) bien des surprises. Dire qu’il existe – en France, Italie & au Royaume-uni, etc. – un deux-poids, deux-mesures, en fonction de la nature même du justiciable est une litote. Mais une litote qui passe de moins en moins bien auprès de ces justiciables qui sont aussi des contribuables. Entre-temps, un réfugié, un de de plus en fait, débarqué d’Afghanistan – pays auquel la France a sacrifié (Pourquoi d’ailleurs ?) beaucoup trop de ses fils, nous a remercié de nos attentions & de notre candeur en distribuant des coups de couteau autour de lui : Bilan : 2 morts & une dizaine de blessés. Épisode 2.

| Terrorisme = Aléa !…
« Il faut accepter que la vie ait des aléas ».
Bruno Bonnel, député LREM de Villeurbanne.

| Hors d’Europe.
« La sécurité des citoyens européens est primordiale, donc les migrants doivent être maintenus hors de l’Europe (…). Nous éprouvons de la compassion pour nos amis français durant les heures de deuil et de douleur et nous espérons que cet attentat pervers ne fera pas plus de victimes (…). La position hongroise est claire : avoir peur pour notre vie à un arrêt de bus, dans un marché ou à un concert ne peut pas faire partie du mode de vie européen. Il y a des gens qui vivent ici en Europe mais qui veulent nous détruire ».
Peter Sijjártó, ministre hongrois des Affaires étrangères, à propos de Villeurbanne.

| Soutien.
« Tout mon soutien à Damien Rieu et aux militants de Defend Europe que notre merveilleuse justice vient de condamner car ils ont voulu faire respecter les lois de notre pays face à un exécutif et un pouvoir judiciaire défaillants. Force et honneur ».
Kelly Betesh, sur sa page Facebook.

| Fragrances vichystes.
« À l’exception d’un seul, Paul Didier, qui fut révoqué pour cette marque de désobéissance, la quasi-totalité des magistrats prêta allégeance et fidélité au maréchal Pétain. Les magistrats ne font que suivre l’idéologie dominante qui est celle des classes dominantes ».
Raphaël Hassen, sur sa page Facebook.

| Invasion.
« Franchissement forcée d’une frontière par 650 étrangers ? C’est indéniablement une invasion. Où est l’armée ? ».
Me. Philippe Chansay Wilmotte, sur sa page Facebook.

| Vengeance élyséo-étatique.
« Les migrants eux-mêmes, auditionnés par le procureur, ont reconnu qu’à aucun moment ils ne nous avaient pris pour des membres des forces de l’ordre. Mais en réalité, le ministère de l’Intérieur a été humilié par une bande de gamins qui ont démontré le manque d’action d’une des premières puissances mondiales contre l’immigration illégale sur son territoire. Donc on est allé chercher cette inculpation grotesque selon laquelle nous aurions usurpé la fonction de policiers, et ce, de longs mois après l’abandon des poursuites par le procureur ! ».
Damien Rieu, sur Twitter.

| Quelques questions.
« Comment sont-ils arrivés ces migrants en France ? Pourquoi sont-ils là ? Qui donne 4 Md€ par an pour eux ? Pourquoi ont-ils une carte bancaire pré-payée ? Donnée par qui ? Qui demandent aux Français de les accueillir?  Qui verse des subventions aux associations françaises ? Qui condamne les opposants aux frontières contre les migrants ? Qui traite avec les ONG ? Qui les acceptent sans papier en France ? S’ils arrivent par milliers et par semaine en France qui est le responsable ? Lorsque à travers ces questions vous trouverez le coupable alors vous aurez tout compris et vous donnerez la solution à prendre il n’y en a pas deux, trouvez le coupable et la solution derrière ».
Charles Rano, sur sa page Facebook.

| Indignation sélective.
« Les commentaires politiques que j’ai entendus d’un certain nombre de leaders de l’opposition depuis ce matin m’écœurent (…). Pourquoi faudrait-il qu’un demandeur d’asile ait une prédisposition particulière à commettre des crimes, et qu’un Français tout à fait en règles, né en France, soit totalement à l’abri de tout risque de participation à un fait divers aussi choquant ? Et celui-là l’est énormément ».
Gilles Le Gendre, patron du groupe LaREM à l’Assemblée nationale.

| Tolérance zéro.
« L’immigration clandestine permise par le laxisme du pouvoir nuit gravement à la sécurité des Français (…). Il faut mettre fin à l’immigration clandestine, et appliquer la tolérance zéro ».
Jordan Bardella, vice-président du Rassemblement National (RN).

| Laxisme d’État.
« De nationalité afghane, l’un des suspects de l’attaque au couteau de Villeurbanne est par ailleurs selon BFM-TV un… demandeur d’asile. La naïveté et le laxisme de notre politique migratoire menacent gravement la sécurité des Français ! ».
Marine Le Pen, sur sa page Facebook.

| Pasdalmagm à forte dose.
« En réalité, c’est le procès classique de l’extrême droite qui se saisit des malheurs pour faire de l’amalgame, sachant très bien que ses propos vont déclencher des réactions indignées. Le parti de Marine Le Pen utilise le même procédé que celui de Matteo Salvini en Italie qui lui avait permis d’arriver au pouvoir ».
Olivier Mazerolle, sur RTL.

| Regrets.
« L’homme interpellé sur les lieux, identifié comme un Afghan de 33 ans, demandeur d’asile, a indiqué avoir « entendu des voix insulter Dieu et lui donnant l’ordre de tuer ». Bingo ! Un déséquilibré ! Bon, il était suffisamment en équilibre pour parcourir des milliers de km jusqu’ici, se procurer un couteau et attaquer uniquement une catégorie précise d’individus. C’est vraiment dommage que les autres branches de la médecine en France ne soient pas aussi avancées et efficaces que la psychiatrie et la psychologie dans le dépistage des pathologies, car on pourrait te repérer un cancer des années avant son début ! ».
Pierre Rodolphe Tran-Van, sur sa page Facebook.

| Politique de l’autruche.
« L’attaque de Villeurbanne clôture un été durant lequel se sont multipliés en Europe meurtres, viols et agressions impliquant des migrants. La rentrée est chargée, mais Macron ne pourra pas éviter la question de l’ensauvagement, et sa cause majeure : la submersion migratoire ».

| Trop peu n’en faut.
« Toutes mes condoléances à la famille et aux proches du jeune homme de 19 ans tué à Villeurbanne dans des circonstances encore imparfaitement éclaircies. Tous mes vœux de prompt et complet rétablissement aux blessés ».
Esther Benbassa.

| Responsabilités.
« Les violeurs interpellés sont souvent – de plus en plus souvent même en ce qui concerne les viols sur voie publique – d’origine nord-africaine ou africaine, et les victimes plutôt blanches. Il y a des migrants parmi les violeurs. Ceux qui – à la mairie et ailleurs – s’attachent à faire venir un maximum de migrants en leur faisant miroiter leur accueil inconditionnel portent une responsabilité terrible ».
Un policier nantais, cité sur sa Facebook.

| Là bas, plutôt qu’ici.
« Villeurbanne, Si folie il y a, puisque folie toujours il y a systématiquement d’abord, ne valait-il pas mieux que l’assassin afghan restât avec sa folie meurtrière en Afghanistan ? Que les » belles âmes » supportent au moins le poids de cette question ! ».
Nicolas Niemas, sur sa page Facebook.

| Relativisme.
« Je pense qu’à chaque fois qu’il se produit un fait de cette nature, la première attitude à avoir est une attitude de calme, de respect et aussi d’attente de ce que vont dire les autorités de police et de justice (…). Il est évident que c’est un Afghan qui a commis ce crime et donc il est évident que dans notre politique migratoire nous devons être attentifs (…). Maintenant, il y a beaucoup de problèmes psychologiques aussi dans ce genre d’attentat ».
Jean-Michel Blanquer, au Grand Jury-RTL-Le Figaro-LCI.

| Migrants économiques.
« 70% des Français ne veulent plus d’immigration. Ils n’en peuvent plus. Le droit d’asile est dévoyé aujourd’hui, il est devenu une filière d’immigration économique. Les demandeurs d’asile viennent d’Albanie, du Sénégal, de Côte-d’Ivoire, du Maghreb, qui ne sont pas en guerre ».
Julien Odoul, sur Cnews.

| Rappel.
« Pour fonder et justifier leurs attaques meurtrières sur le sol français en 2015, les propagandistes du Califat islamique (DA’ECH) sonnèrent l’heure de la revanche contre les ‘Croisés’. Cette appellation fit sourire nos esprits laïcisés et incrédules. Nous avions tort. Cette histoire longue est encore très vivante en terre d’Islam, alors que notre présentisme consumériste et culpabilisateur a tout effacé de nos mémoires. Nous avions oublié qu’Urbain II était français, que Pierre l’Ermite était français, que Godefroi de Bouillon était français, que Saint Louis était français. Nous avons oublié que, grâce à eux, nous avons échappé à la colonisation islamique et que l’Europe (L’Européisme), enracinée solidement dans la raison grecque (L’Hellénisme), la loi romaine (Le Latinisme) et l’humanisme chrétien (Le Catholicisme), a pu alors s’élever vers le destin inouï et glorieux que fut le sien. Si nous l’avons oublié, eux ne l’ont pas oublié ».
Éric Zemmour.

| 2 poids, 2 mesures.
« Aucune Marche Blanche pour Timothy, aucun article de la Presse Soumise, rien sur les Télés Aux Ordres ! Ce jeune français sauvagement achevé à coup de couteau par un islamisant est mort en silence ! Timothy est mort à Villeurbanne. Il avait gagné un concours de poésie 2016. Timothy était pâtissier, sa passion..Il aimait la musique. Hier Macron était au Touquet, avec sa centaine d’agents de surveillance et de policiers. Sa vie vaut elle plus que celle de nos fils ? ».
Cladie Vachet, sur sa Facebook.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Rome, 2019 : Chute du 1er Triumvirat. Quid de la suite ? [3]

| Italie | Géopolitique | Ils ont dit | BforBORDE | Quinze mois, la Coalition …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer