Accueil / Focus / Affaire Harpon : Du Tsunami médiatique au (quasi) Néant étatique…

Affaire Harpon : Du Tsunami médiatique au (quasi) Néant étatique…

| Guerre Vs DA’ECH | Ils ont dit | BforBORDE |

Bla, bla, bla ! « Hydre islamiste », « idéologies mortifères » (visiblement, le pluriel est de trop en l’affaire de la tuerie de la Préfecture de police de Paris, seule la doxa takfirî étant à l’œuvre), etc. ! À l’évidence, le président de la République, Emmanuel Macron, aura su se payer de mots pour occuper le terrain médiatique. Mais au-delà que va faire l’État Vs l’Hydre ? Probablement aussi peu qu’auparavant. C’est en tout cas, ce à quoi nous a, déjà, préparé le Proc Molins, plus au fait du sujet que le locataire de l’Élysée.

| Défausse annoncée.
« Je veux vous le dire avec force aujourd’hui, les institutions seules ne suffiront pas, l’administration seule et tous les services de l’État ne seraient venir à bout de l’hydre islamiste. C’est la nation toute entière qui doit s’unir, se mobiliser, agir ».
Emmanuel Macron.

| Dura lex, sed lex…
« Y un truc que je pige pas. On dit que les valeurs de la République interdisent d’expulser de France l’islam radical. Ok. Alors comment le décret Freycinet de 1880 a-t-il pu être signé expulsant 5.643 religieux catholiques et fermé 261 couvents, ne représentant aucun danger ? ».
Jean Messiha, sur CNEWS.

| Bla, bla, bla.
« Faisons bloc sans relâche contre l’islamisme, contre ses idéologies mortifères qui ne reconnaissent ni nos lois, ni notre droit, ni notre façon de vivre (…). Faisons bloc pour l’unité de la nation en sachant rassembler tous les Français quelle que soit leur confession, quelles que soit leurs convictions ».
Emmanuel Macron.

| Un jour… un juge radicalisé.
En France, « … tout le monde a conscience du danger, mais tout le monde ne voit pas l’ampleur du phénomène de radicalisation (…). On a laissé pendant quarante ans cette idéologie mortifère se répandre partout. On a eu des alertes (…). maintenant on voit des militaires, des policiers radicalisés. Un jour, on trouvera peut-être un juge radicalisé, tout est envisageable (…). On ne se rend pas compte que cette problématique s’est diluée dans toute la société française ».
Marc Trévidic, ancien juge anti-terroriste, sur Europe-1 (8 octobre 2019).

| Bon grain de l’ivraie.
« Le journalisme français s’est encore illustré de manière légendaire à plusieurs reprises ces derniers jours ! Ce n’est pas Xavier, on prête à Trump des propos sortis de leurs contextes, tous les journaux sans exceptions recopient la même info, on affirme quelques minutes après un attentat que ce n’est pas du terrorisme mais on punit ou on menace de sanctions, le seul journaliste, Clément Weill-raynal qui avait vu juste, etc, etc, etc… comment un pays comme la France peut-il se contenter d’une presse aussi médiocre, sûre d’elle-même et autant en désaccord avec la réalité ? Ayant fréquenté quelques journalistes j’ai eu souvent l’occasion de le constater de visu que la plupart étaient nuls et quand, de temps en temps, il y en avait qui étaient excellents, on finissait par les faire taire ou les faire rentrer dans le rang. Il faut bien se rendre à l’évidence, en France la presse n’est pas libre parce que, soit elle appartient aux « pouvoirs publics » et qu’elle est aux ordres, « la voix de son maître » en quelques sortes, soit elle appartient à des grands groupes qui ont des intérêts dans d’autres industries et sont donc obligés de ne pas déplaire à leurs éventuels clients mais comme, en plus, elle est subventionnée elle ne doit pas trop déplaire au gouvernement du moment et aux idées que celui-ci veut imposer, comme c’est le cas actuellement pour le « changement climatique », parfois appelé « réchauffement » même quand il fait très froid, et qui est d’une uniformité débilitante, un matraquage digne de l’URSS. Jamais la moindre contestation n’est admise sinon on est tout de suite qualifié de « climatosceptique » ou si on n’est pas d’accord avec le diktat politique du moment, de membre de la « fachosphère », etc… sans compter que l’emprise de la gauche, y compris radicale, sur l’information est un véritable étau. Ses idées, son idéologie, sa manière de présenter les protagonistes, se sont infiltrés partout, sur toutes les publications, toutes les chaînes de télévision et toutes les radios. Les journalistes sont très forts, en revanche, pour les néologismes simplificateurs… si on veut être informé, il vaut mieux apprendre une langue étrangère en même temps qu’apprendre à faire le tri pour séparer le bon grain de l’ivraie. Pas facile… ».
Eber Haddad, sur sa page Facebook.

| Fantasmes.
« Le jour ou les kippas ou les croix seront l’expression d’idéologies totalitaires qui peuvent tuer, on prônera la même fermeté. N’inventez pas des fantasmes pour vous défausser du réel qui est islamiste ! ».
Jean Messiha, sur sa page BFMTV.

| Pire évité.
« Le tribut aurait été plus lourd encore si un gardien de la paix stagiaire, ayant rejoint le métier depuis seulement six jours, n’avait fait preuve d’une maîtrise et d’un courage hors-norme en neutralisant l’assaillant après les sommations requises. Ces murs vibreront longtemps de l’écho de ce geste ».
Emmanuel Macron.

| Chiche.
« Macron appelle à faire bloc contre l’hydre islamiste. Chiche …allons y …il y a eu 300 morts au nom de l’islamisme (sans compter les blessés).
1- criminaliser le salafisme.
2- interdire les Frères musulmans sur le sol français.
3-interdire toutes les revendications religieuses du quotidien.
Un bon début ».
Carole Montagnac, sur sa page Facebook.

| Hypothèses.
« Hypothèse 1 : des pros qui ne veulent pas dénoncer un collègue (handicapé, de couleur, musulman etc.) sur la base d’attitudes anormales. Harpon se radicalise et devient une taupe pour les réseaux islamiques surveillés par son service. Hypothèse 2 : Harpon était une taupe implantée à la PP (par la DGSI) pour activer ou inactiver des réseaux et des initiatives. Il a été mal géré (genre mal suivi), ou ‘activé’ par des services (ou non) qui voulaient faire sauter ce dispositif et/ou le rendre public. Les 2 hypothèses cumulées ne sont pas impensables. Il y a des scénarios plus complexes qui circulent : Harpon implanté par des services présents à la fois dans le Renseignement et dans ceux d’autres pays. Mais dans ce cas, l’hypothèse de la radicalisation solitaire est improbable. Dans ce dernier cas, restera la question des effets attendus de cette affaire pouvant l’expliquer : mise en difficulté du gouvernement (bon OK…), mise en difficulté d’acteurs du renseignement, mise en difficulté de réseaux pratiquant ces implantations, contexte politique, Etc. ».
Laurent Ozon, sur sa page Facebook.

| Allo, allo.
« C’est un dysfonctionnement d’État. Un scandale d’État, je ne sais pas à quoi ça correspond (…). Je n’étais pas en responsabilité en juillet 2015, je n’étais pas dans la discussion au sein du service (…). Je ne dis pas ça pour me défausser et charger un autre ministre, celui de l’époque n’était pas dans cette discussion (…) les signaux d’alerte auraient dû être suffisants pour déclencher une enquête en profondeur (…). Je souhaite que toute alerte fasse l’objet d’un signalement automatique ».
Christophe Castaner.

| Mode d’emploi ?…
« Emmanuel Macron s’est lancé dans une carrière d’humoriste. Je connais plusieurs professeurs islamistes. Et… ? Concrètement que puis-je faire ? ».
Marie Ibn Arabi, sur sa page Facebook.

| Pas sortis des ronces.
« Si les islamistes radicalisés sont aussi bien suivis que Xavier Dupont de Ligonnes on est dans la mouise ».
Élise Maria Kost, sur sa page Facebook.

| & pourtant…
« Macron veut une société vigilante, et que les Français signalent les risques. Zemmour l’a fait il est mis au banc de la société ».
Alain Schlesser, sur sa page Facebook.

| Déjà Marco Polo.
« Depuis 2012, 263 personnes sont mortes dans des attentats islamistes en France. Marco Polo, un marchand Vénitien dont les voyages sont enregistrés dans le Livre des Merveilles du Monde, était le premier à laisser une chronique détaillée de son expérience des voyages en Asie et en Chine. Sa perspicacité sur l’islam, il y a des siècles reste pertinente aujourd’hui : « Le militant Musulman est la personne qui décapite l’infidèle, tandis que le Musulman modéré tient les pieds de la victime » ».
Patricia Martin, sur sa page Facebook.

| Cépapareil.
« Il y a le vilain antisémitisme parce qu’il est de droite, il y a le bon antisémitisme parce qu’il est de gauche, mais il y a aussi l’antisémitisme de gauche pas bien alors on dit qu’il est de droite (comme pour Doriot). Cépapareil ».
Alexandre Koltchak , sur sa page Facebook.

| Piste.
« On a perdu la trace d’Al Baghdadi. Je me demande s’il ne se cache pas à la préfecture de Police ».
Didier Long, sur sa page Facebook.

| Mollo sur le Zemmour bashing ?…
« J’ai comme l’impression qu’on va moins parler de Zemmour, dès aujourd’hui et davantage de déséquilibrés… sans armes à feu ! ».
Eber Haddad.

| 2 poids, 2 mesures.
« Avez vous remarqué le silence de la communauté musulmane qui ne condamne pas l’assassinat de 4 policiers par un islamiste ? ».
Jean Alain, sur sa page Facebook.

| Flou.
« Les empreintes digitales de Castaner ne correspondent que très partiellement à celles d’un ministre de l’Intérieur ».
Anne Bornet, sur sa page Facebook.

| Prédictif.
« Si Jésus revenait aujourd’hui, la dernière Cène donnerait probablement ceci : ‘Alors il prit le pain, le bénit, le rompit et le donna à ses disciples en disant : « prenez et mangez-en tous, mais n’hésitez pas à ajouter du saucisson et du beurre parce que comme ça c’est un peu sec ». Puis il prit une coupe, rendit grâce et la leur donna en disant « buvez et prenez une bonne tamponne car j’ai l’impression que ce sera bientôt interdit par l’islam de France et autant en profiter maintenant ». Et le lendemain matin, après avoir passé une nuit sur un banc avec d’autres SDF, il fut traduit devant la 17ème Correctionnelle sur plainte conjointe de la LICRA, du MRAX et du CRAN (parce qu’il n’avait pas de disciples noirs) ».
Eric Cusas, sur sa page Facebook.

| Doxa.
« Si j’ai bien compris, selon certains il est plus grave de demander à une femme voilée de retirer son voile ou de quitter un hémicycle que d’égorger quatre policiers à la Préfecture de police ou que de caillasser quotidiennement ces mêmes forces de police dans certains quartiers. Mais j’y suis: dans un cas, une musulmane est victime, humiliée devant sa fille, dans les autres cas, cela n’a rien à voir avec l’islam. L’islam n’est que pureté, innocence et dignité bafouée ».
Didier Long, sur sa page Facebook.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Villeurbanne, Identitaires condamnés : Ligne(s) de partage ou épiphénomène(s) ? [2]

| France | Kulturkampf | Ils ont dit | BforBORDE | Décidément, le mode de …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer