Accueil / Focus / Brexit for Britain ! Mais pas seulement !…

Brexit for Britain ! Mais pas seulement !…

| UE / Brexit | Jean-François Touzé |

Avec sa sagacité coutumière, Jean-François Touzé a, aussitôt, réagi à la victoire de Alexander Boris Bojo de Pfeffel Johnson1, aussi dit Boris ho Mégas2, par ailleurs ex-Secretary of State for Foreign & Commonwealth Affairs3, qui va s’installer dans les ors du 10 Downing Street. Et, de nous rappeler, à juste raison, à nos devoirs futurs : le sort à faire aux traités de la honte imposés aux Français & par là: ne plus être des moutons. Encore une fois, le titre est de la rédaction.

À l’heure où, par sa victoire éclatante dans les urnes, le Premier ministre britannique Boris Johnson vient de confirmer que le Brexit aurait bien lieu et que la décision du peuple anglais serait respectée, il est utile de se souvenir qu’Il y a tout juste douze ans, le 13 décembre 2007, était signé le funeste Traité de Lisbonne, ratifié par le Parlement français réuni en Congrès à Versailles le 4 février 2008 et entré en vigueur le 1er janvier 2009.

Ce traité, par une manœuvre ignoble de cynisme et de mépris de la volonté du peuple, manœuvre dont Nicolas Sarkozy fut le moteur avec la complicité de la presque totalité de la droite républicaine et l’accord tacite du Parti socialiste (PS), reprenait un à un les articles d’une Constitution européenne supranationale de nature mondialiste rejetée en 2005 par referendum par les Français.

Bien plus encore que le Traité de Maastricht, celui de Lisbonne, par ses mécanismes totalitaires — politiques et financiers — allait enchaîner les États européens dans les fers ultra-libéraux et technocratiques d’une Union entièrement placée sous la coupe de la Commission de Bruxelles et l’influence des lobbys.

L’Europe de la dépendance à Washington, de l’austérité, de la porte ouverte aux vagues migratoires, de l’impuissance militaire et sécuritaire, de la désindustrialisation, de la faiblesse concurrentielle à l’exportation, de la spéculation, de la déconstruction identitaire, était consolidée dans sa folie suicidaire.

Paris (CECA), Rome, Maastricht, Lisbonne… Villes historiques et prestigieuses de l’Europe civilisationnelle… Il faudra aussi que les rats d’égout de ce capharnaüm que l’on nomme UE, paient un jour pour cela : avoir entaché le nom de ces grandes cités de l’empreinte sigillaire de leurs traités de soumission.

Il faudra aussi bien sûr, le moment venu, déchirer ces papiers moisis. Pour construire enfin, à partir des Nations charnelles, le grand édifice de l’Europe/Puissance.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Appel de Zineb El Rhazoui au peuple français.

| Guerre Vs DA’ECH | Zineb El Rhazoui | Depuis l’attentat de la Préfecture de …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer