Accueil / Focus / Mila : Indifférence des Uns, appel au meurtre des autres ! [3]

Mila : Indifférence des Uns, appel au meurtre des autres ! [3]

| France | Kulturpampf & Nazislamisme | Ils ont dit | BforBORDE |

Une jeune ado, Mila, a osé tenir des propos peu amènes à l’endroit de l’Islam. Mais à 16 ans – voir le propaganda staffel du Crime organisé environnementaliste que nous déballe continûment Liar Greta, pitoyable copié-collé verdâtre des enfants-soldats de DA’ECH – que ne dit-on comme âneries à ces âges ? Dans une indifférence médiatique assez générale, ces propos, qui relèvent pourtant de la plus basique liberté d’expression, ont valu à cette gamine, menaces de mort & de viol. Par ailleurs, en cette affaire : parmi les indifférents (sic) les plus tenaces : nos « femellistes » de gôôôche, kollabos réaffirmés, s’il était encore besoin de le démontrer, du nazislamisme. Épisode 3.

| Forme avancée de Charia.
« Il ne s’agit ni de glorifier Mila ni d’en faire l’icône d’une lutte identitaire d’ailleurs elle ne l’est pas, mais de défendre la liberté d’opinion, la liberté d’expression, le droit d’avoir et d’émettre un avis sur l’islamisme qui est une idéologie à la fois étrangère et diamétralement contraire à notre société d’inspiration chrétienne. Il s’agit en outre de désigner l’islamisme comme une religion inquiétante, menaçante et violente puis d’interdire toutes ses formes de prosélytisme et d’expressions, il faut l’encadrer et la restreindre pour lui empêcher toute expansion ou provocation. On ne peut pas en France, laisser une adolescente se faire châtier par des barbares appliquant des lois qui nous sont étrangères et dont le caractère sanguinaire est absolument à proscrire. Si nous laissons les très nombreux musulmans engagés dans cette Fatwa juger Mila, la condamner et la punir par des châtiments à caractère coranique, si nous les laissons insulter, menacer, torturer, violer et tuer en toute impunité quiconque exprimerait un avis négatif quant à l’islamisme, alors nous les laissons appliquer la Charia, la loi musulmane, nous capitulerions devant les islamiques, et l’islamisation connaîtrait une terrible avancée dans notre société ! ».
Julien Havasi, sur sa page Facebook.

| Si c’est Odon qui l’dit !…
« Donc si vous tenez absolument à insulter une religion, ne touchez pas à Mahomet. Contentez-vous de dire par exemple que Jésus était pédé, que Moïse se tapait le pharaon et que Bouddha est un énorme tas graisseux. Vous pouvez y aller: les chrétiens, les juifs et les bouddhistes sont des gens que rien ne peut énerver. Ils ne tuent pas quand on insulte leur prophète. Si on avait quelque doute sur les penchants d’Odon Vallet, voici une phrase de lui à méditer.  »’Si je vivais au Nigéria et si j’avais 18 ans, je serais sans doute Boko Haram ». Hélas pour lui l’historien des religions n’a plus 18 ans et ne vit pas au Nigéria, ce qui le prive des joies ineffables du viol et l’égorgement ».
Benoît Rayski, sur Causeur.fr.

| Pétainisme islamocentré.
« Sommes-nous en France ou au Pakistan ? Voilà que Mila, la jeune lycéenne de 16 ans harcelée, insultée, menacée de viol et de mort, obligée de quitter son établissement après un  »islam de merde » lancé sur Instagram en réponse à de précédentes agressions verbales, fait maintenant l’objet d’une enquête préliminaire diligentée par le parquet de Vienne pour  »provocation à la haine religieuse ». Sommes-nous en train de créer dans le droit pénal français un  »délit de blasphème » ? demandait mardi dans le Figaro le cercle Droit & débat, dirigé par Noëlle Lenoir. Il faudrait même ajouter délit de blasphème envers l’islam, puisque le lugubre humoriste de France Inter Frédéric Fromet, qui avait traité Jésus de  »pédé et regrettait qu’on ne l’ait pas  »enculé » (pardon, je cite) plutôt que crucifié, n’a pas, à ma connaissance, fait l’objet de poursuites. Ce colonialisme retourné sue la peur, la lâcheté, la soumission à la loi du plus menaçant. C’est ainsi que l’on entre jour après jour, avec la meilleure conscience, dans une sorte de pétainisme moral, stupide et écœurant ».
Jacques Julliard, sur Marianne.fr.

| Soyons clairs.
« Attention! l’Islam n’est pas une race. l’Islam est uniquement un ensemble de croyances ; et il n’y a rien d’islamophobe à affirmer que l’Islam est incompatible avec la démocratie ».
Yane Hirsi Ali, sur sa page Facebook.

| Relativisme ou Kollaboration ?…
« Osez Le Féminisme s’est fortement mobilisée sur l’affaire Polanski, dénonçant sa présence à tel festival, fustigeant sa nomination à tel autre, n’hésitant pas à s’exprimer dans les media pour dire tout le mal que l’association pense de cet homme. Elle est dans son rôle. Ses alertes, légitimes, interpellent et lancent le débat sur la présence d’un homme justifiée par son talent artistique en ignorant les accusations de crimes sexuels qui pèsent sur lui. Le problème est que, vérolée par l’intersectionnalité, l’association a basculé dans le féminisme à géométrie variable. Si elle ne manque pas de zèle pour monter au créneau à la moindre apparition de Roman Polanski, elle ne s’est jamais exprimée sur les affaires Tariq Ramadan. Quant à l’affaire Mila, cette jeune lycéenne victime de milliers d’insultes sexistes, homophobes, racistes, et menacée de mort, Osez Le Féminisme n’en dit pas un mot. Pourquoi ? Parce que ce serait « extrêmement complexe, extrêmement délicat », selon la porte-parole de l’association. Osez le féminisme… mais pas trop quand même… Souvenons-nous également que, à l’été 2019, Osez Le Féminisme 38 avait soutenu les actions burqini (avant que ce soutien soit officiellement retiré et sans jamais avoir condamné ces actions islamistes). Tout ceci montre encore l’intersectionnalité dans toute sa splendeur : ce féminisme relativiste cède le passage au respect du sexisme islamiste ».
Me. Gilles-William Goldnadel, sur RMC.

| Dhimmîtude islamo-accommodante.
« L’affaire Mila, avec la sortie effarante de Nicole Belloubet sur la liberté de conscience, n’est-elle pas un indice d’une conversion de la République laïque en une République islamisante, ou tout du moins islamo-accommodante… La République forte de ses valeurs serait-elle atteinte d’une phobie rationnelle, d’un statut de dhimmi volontaire, voire du syndrome de Stockholm, consciente qu’une étincelle peut entraîner la France dans une longue guerre civile ? ».
Mido Robert, sur sa page Facebook.

| Surtout pas !…
« Que Mila soit traitée de  »sale gouine » et menacée de viol passe après le risque de vexer les musulmans ».
Zineb El Rhazoui, sur LePoint.fr.

| Que fait la police ?…
« Mila peut toujours pas aller au bahut ? Pourquoi ? Y a pas un truc plein de mecs en bleu – police, à c’quon dit – qui est pas chargé (entre 2,3 tirs de LBD sur manifestant désarmé, j’veux dire) qui est pas chargé d’un truc genre sécurité des biens et des personnes ? ».
Jacques Borde, sur sa page Facebook.

| Plus qu’un indice, un aveu.
« Le Gouvernement doit déclarer qu’en France la loi islamique ne s’applique pas et de ce fait dissoudre le CFCM qui par la voix de son Délégué Général, Abdallah Zekri, a déclaré :  » la jeune fille est responsable de la vindicte subie », « qu’elle l’avait bien cherché », « qui sème le vent récolte la tempête », « les propos qu’elle a tenus, je ne peux pas les accepter ». Le CFCM, Conseil Français du Culte Musulman, a fait la démonstration qu’il défendait l’idéologie islamique avant de respecter tout pacte Républicain. C’est plus qu’un indice sur les ambitions politiques et religieuses des musulmans en France, c’est un aveu : en matière d’autorité et de libertés publiques, la loi islamique est la seule qu’ils observent ! ».
Julien Havasi, sur sa page Facebook.

| Les Lâches & les autres.
« Pourquoi, dès lors que la cible du blasphème est l’islam, tord-on nos principes républicains ? Pourquoi si peu s’émeuvent quand le délégué général du Conseil français du culte musulman, Abdallah Zekri, dit de Mila « qu’elle l’a bien cherché » (les menaces de mort) et qu’elle n’a qu’à assumer (d’être agressée, de ne plus aller à l’école, etc.) ? Pourquoi, enfin, quand un amuseur public et adulte s’exprime sur une radio d’Etat pour dire à peu près la même chose qu’elle sur le Christ, on n’y voit pas à redire, grâce à la liberté d’expression concernant la critique des croyances ? La réponse est à aller chercher dans la lâcheté de la justice et de la politique, désormais obsédées par l’acrobatie du « en même temps » sur les sujets de liberté d’expression quand ils concernent l’islam. Nous paierons cher cette lâcheté ».
Élisabeth Badinter, Élisabeth de Fontenay, Marcel Gauchet, Jacques Julliard et Jean-Pierre Le Goff.

| Incompétente (entre autres).
« Nicole Belloubet a une vision à géométrie variable de la liberté d’expression et de la liberté de conscience. Cela dénote une incroyable incompétence ! ».
Me. Frédéric Pichon, sur Boulevard Voltaire.

| Droit absolu. À méditer…
« La liberté d’expression et d’opinion est un droit absolu dans notre pays. elle ne souffre aucune tergiversation. menacer une personne de mort est extrêmement grave, en particulier s’il s’agit d’une mineure ».
Ghaleb Bencheikh, sur sa page Facebook.

| Faute majeure.
« Je crois que les propos de Ségolène Royal sont une faute politique majeure par ailleurs cohérents avec d’autres prises de position qu’elle a pu avoir par le passé sur ces sujets-là (…). L’angle qu’elle choisit c’est celui du respect. C’est justement ce qui est reproché à Mila, d’avoir manqué de respect à la religion, à Dieu, au prophète (…). Et Ségolène Royal se resitue sur la même critique. Elle valide le propos des harceleurs en disant  »cette jeune fille a manqué de respect » (…) Le respect pour les personnes n’est pas la même chose que l’irrespect auquel on peut accéder à l’égard des concepts. La religion est un concept. Ses symboles, ses représentations peuvent être traités de manière irrespectueuse ».
Laurence Rossignol, sénatrice (PS) de l’Oise.

| Certes !….
« Les féministes c’est comme les CRS un jour de manif. Ça fait les gaillards avec ceux qui disent rien et ça s’écrase quand les banlieues brûlent ».
Sébastien Delorme, sur sa page Facebook.

| Viols & égorgements, si affinité ?…
« Si je vivais au Nigéria et si j’avais 18 ans, je serais sans doute Boko Haram ».
Odon Vallet, Historien des religions.

| Trahison ?…
« Macron se tait obstinément sur Mila car il fait ses comptes électoraux pour son accession au deuxième tour. Il sait que parler lui coûtera sans doute sa réélection. Alors il abandonne Mila à son sort. Macron est un traître ».
Didier Long, sur sa page Facebook.

| Inversion du sens.
« Nous sommes dans une totale inversion du sens. Qui menace la liberté de conscience aujourd’hui ? Une simple adolescente qui, même si elle a pu blesser par son expression, n’a fait qu’exprimer son opinion ? Ou cet islam politique qui tord nos valeurs pour mieux tordre le cou à toute critique ? Cessons d’être naïfs et surtout, cessons d’être faibles. L’islam n’est pas intouchable et nos principes ne sont pas négociables. Nous sommes en France, pas en Arabie Séoudite ».
Bruno Retailleau, sur sa page Facebook.

| Kollaboration végane ?…
« Elle est belle la France ! Elles sont où toutes ces associations ??? Les Bobos véganes, LGTB, les féministes etc., ? Pas très courageux tout ça ! Par compte pour aller détruire les boucheries et s’attaquer aux mâles blancs. On donne une jeune fille de 16 ans en pâture ! Je ne savais pas que le délit de blasphème était rétablit et que l’islam était une race ».
Patricia Martin, sur sa page Facebook.

| Eux ont un problème.
« Les musulmans doivent être capables d’entendre que leur religion puisse être perçue comme nuisible, délétère ou rétrograde sans que cela ne déchaîne ce genre de passions (…) et si, ma foi, ils ne sont pas capables de le faire, c’est bien que leur religion a un problème ».
Ferghane Azihari, sur sa page Facebook.

| Lapidaire.
« Je ne suis absolument pas Mila (…). Elle manque de respect. Elle fait sa crise d’adolescence (…). Il y a une liberté de critiquer les religions mais cela n’empêche pas d’avoir du respect… non je ne suis pas Mila ! ».
Ségolène Royal.

| Outrance(s).
« L’outrance et la vulgarité de ses attaques en ont choqué plus d’un. Mais elles ne justifient en rien les menaces qui la visent & déshonorent ceux qui les profèrent. Mila a 16 ans. Elle a toute la vie pour découvrir que l’Islam est peut-être autre chose que ce qu’elle croit ».
Esther Benbassa, sur sa page Facebook.

| Sur Esther Benbasse.
« Collabo du jour : Outrance et vulgarité = jugement de valeurs bourgeois. Choqué plus d’un = inversion accusatoire par projection. Je suis sur que les victimes du Kampuchea ont eu toute la vie pour découvrir que les Khmers rouges sont peut-être autre chose que ce qu’elles croyaient. Ha bah non , elles étaient souvent mortes. Dommage ».
Pierre Rodolphe Tran-Van, sur sa page Facebook.

| Lâcheté au sommet.
« Qu’on l’aime ou qu’on l’aime pas, force est de reconnaître que cette jeune fille a du caractère… Déscolarisée depuis ses propos sur l’islam, elle est aujourd’hui menacée de mort dans notre pays par cette population in-intégrable et violente qui n’a pour politique que la haine de la France et des français… Que fait la macronie pour enrayer ça ? Rien ! ».
Claude Olivier Multon‎, sur sa page Facebook.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Iowa: Camouflet pour Biden [1] !

| É-U | Primaires démocrates | Eber Haddad | La première primaire des Démocrates ressemble …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer