Accueil / Focus / Des Femmes guerrières dans l’Antiquité ?

Des Femmes guerrières dans l’Antiquité ?

| Polémologie | Pierre Rodolphe Tran-Van |

Autre excellent texte, sur les Femmes guerrières dans l’Antiquité, de Pierre Rodolphe Tran-Van, paru sur sa page Facebook. Texte repris in extenso & titre de la Rédaction.

À notre époque « scientifique » on oublie les principes de précaution épistémologiques de base, en enrobant de scientisme des interprétations. Par exemple, le doute cartésien ou le principe de simplicité, le fameux rasoir d’Ockham1.

Exemple : les femmes guerrières du monde antique. Des Vikings aux Scythes.

Je suis tombé sur des individus qui m’affirmaient que les peuples vikings, germaniques et scythes étaient des peuples ou les femmes allaient à la guerre.

Preuve : on a découvert des tombes de femmes avec des armes.

Et c’est dit dans les titres de journaux .

Le problème, c’est que ce sont des interprétations de conjoncture mais pas des faits historiques.

Pourquoi ?

1- de tous les auteurs antiques, égyptiens grecs, perses, macédoniens, hellénistiques, romains, parthes ou même chinois qui mentionnent et décrivent ces peuples, aucun ne parle d’armées mixtes.

Il y a bien des reines, qui sont à la bataille, comme la reine celte Boadicée2, mais les sources sont contradictoires.

Les descriptions des explorateurs qui étudiaient ces peuples avaient une valeur militaire car elles aussi servaient pour instruire les chefs qui auraient à affronter ces peuples. Et un élément aussi singulier que des guerrières dans les armées aurait forcément été rapporté.

En particulier chez les auteurs grecs et romains, qui ne manquent jamais de surligner les caractéristiques considérées comme « barbares » chez les peuples non civilisés.

2- UNE tombe retrouvée, UNE une par civilisation, sur des centaines ou des milliers, c’est un peu léger pour généraliser.

3- Avoir des armes dans sa tombe ne fait pas le guerrier. Les armes de l’époque sont des objets précieux et décoratifs de prestige, du fait de la rareté des matériaux. On en retrouve même chez des marchands .

Il y a des tombes de Gaulois avec des bijoux féminins, est-ce un signe que c’était un travesti ? Ou alors l’or de ces bijoux accompagne-t-il le défunt dans l’autre monde ?

4- Pourquoi ne retrouve pas de squelettes féminins dans les charniers des sites de bataille ?

En effet, seuls les plus puissants et riches ont le droit à une tombe richement dotée. Le guerrier lambda est souvent enterré avec ses coreligionnaires sur le lieu de la bataille. Si son camp gagne. Dans la défaite il est au mieux jeté dans une fosse commune.

Normalement, ces quatre points doivent mettre un doute raisonnable, les sociétés antiques sont des sociétés violentes et les femmes ont souvent le devoir de protéger le foyer pendant l’absence des hommes et les reines ont droit aux mêmes honneurs funéraires que leurs maris.

Mais de là à décréter que l’Antiquité était une période d’égalité des sexes à la guerre, comme c’est implicitement sous entendu, c’est de l’idéologisation du passé dû à une projection de nos valeurs de 2020 sur les millénaires précédents.

Voila pourquoi la philosophie ne doit pas être séparée des domaines de la connaissance scientifique.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Iowa : Camouflet pour Biden ! [2]

  | É-U | Primaires démocrates | Eber Haddad | La première primaire des Démocrates …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer