Accueil / Focus / Mila, Zemmour Vs Schiappa & Griveaux : Choc des Kulturkampf [3]

Mila, Zemmour Vs Schiappa & Griveaux : Choc des Kulturkampf [3]

| France | Kulturkampf | Ils ont dit | BforBORDE |

Le choc était attendu & il a bien eu lieu : Éric Zemmour Vs Marlène Schiappa. Personnage dont il est indispensable de rappeler l’environnement idéologique : la dame est la fille de Jean-Marc Schiappa, historien trotskiste lambertiste, de Catherine Marchi, prof militante politique & syndicale, également trotskiste lambertiste. À souligner que le Lambertisme est la pire excroissance de la IVème internationale en France. Attendue aussi la victoire aux point d’ Éric Zemmour. Sinon, lecteur, je te prie d’excuser les trop nombreuses fautes que tu rencontras. En effet, tant par lassitude que commodité, j’ai décidé de me passer du prétendu correcteur (orthographe & grammaire), visiblement écrit avec les pieds par des développeurs analphabètes. Épisode 3.

| Rappel utile.
« Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes ».
Jacques-Bénigne Bossuet, sur Facebook.

| Urgence à géométrie variable.
« Mila a reçu des milliers de menaces de mort sans qu’il y ait la moindre interpellation. Et là, simplement parce que l’un des membres du système antinationale fut ébranlé, c’est la branle-bas de combat pour interpeller illico ».
Jean Messiha, sur sa page Facebook.

| Le Divin Jules, déjà.
« Si je saisis bien ce qui se dit au sujet de l’affaire Griveaux, ce serait la faute des réseaux sociaux qui n’hésitent pas à faire courir les rumeurs et ragots sur telle ou telle personnalité, quand ce ne sont pas des images qui selon certains relèveraient d’un prétendu droit à la vie privée d’un homme qui a fait le choix d’avoir une vie publique. Il paraît que cette appétence pour ce genre de chose serait nouvelle. Pourtant Suétone, dans sa Vie de Jules César, mentionne les attaques portées par des sénateurs contre les mœurs présumées dissolues de César, ainsi que sa supposée aventure avec Nicomède, le roi de Bithynie. Il fut surnommé « la rivale de la reine » et « l’étable de Nicomède ». Un jour, comme César plaidait la cause de Nysa, la fille de Nicomède, et rappelait les bienfaits qu’il devait au roi, Cicéron lui dit : « Passez là-dessus, je vous prie, car personne n’ignore ce qu’il vous a donné et ce qu’il a reçu de vous ». L’auteur rapporte également certains graffitis qui couvraient les murs de Rome ou le dictateur était ainsi dépeint : « César était le mari de toutes les femmes et la femme de tous les maris ». Même ses légionnaires de retour de la Guerre des gaules chantaient : « Vous voyez aujourd’hui triompher César qui a soumis les Gaules, mais non point Nicomède qui a soumis César ». Si ce brave Jules revenait aujourd’hui il n’aurait qu’un seul commentaire : nihil nove sub soli ».
Alexandre Koltchak, sur sa page Facebook.

| Engin(s) élévateur(s)…
« Un peu plus d’un an après avoir courageusement fui de son ministère lors d’une manifestation des Gilets jaunes, Benjamin Griveaux, tout à la fois méprisable petit marquis poudré et roquet aboyant de la macronie, doit être à nouveau exfiltré : cette fois, de sa campagne municipale parisienne. Décidément, l’ancien porte-parole du gouvernement n’a guère de chance avec les engins élévateurs… Benjamin Griveaux n’est, pour autant et quelques soient ses frasques, que l’enseigne blême d’un régime décomposé, d’un Système liquéfié, d’un État décadent et corrompu, d’une République agonisante devenue – transparence oblige, réseaux sociaux commandent et règlements de comptes exigent – cannibale de ses propres valets. Non l’affaire Griveaux n’est pas une menace mortelle pour la démocratie comme le répète depuis vendredi matin la voix officielle du totalitarisme bien-pensant. C’est, au contraire ce que la Caste au pouvoir nomme démocratie qui est la mort des peuples ».
Jean-François Touzé, délégué général du Parti de la France, sur sa page Facebook.

| Un brin cracra  !…
« « Griveaux jette l’éponge à Paris ! », dixit les media. Bin, oui : vu ce qu’il en fait!… ».
Jacques Borde, sur sa page Facebook.

| Selfim pas FSB !…
« Les « complotistes » ne manquent pas de clamer que c’est Poutine qui est derrière tout ça, une fois de plus. Il est bon de leur rappeler la séquence des événements et une évidence: s’il n’y avait pas eu « selfilm » porno, pas très indiqué comme mode d’expression pour un politicien, il n’y aurait pas eu de chantage de qui que ce soit. Il y a un dicton anglais qui dit: « si tu ne supportes pas la chaleur, ne vas pas travailler en cuisine ». Si tu veux faire de la politique il n’est pas conseillé de te filmer en train de te masturber et d’utiliser les réseaux sociaux… conseil à prendre d’ailleurs même pour ceux qui ne font pas de politique ! ».
Eber Haddad, sur sa page Facebook.

| Bla, bla, bla.
« Benjamin Griveaux, l’un des principaux candidats à la Mairie de Paris, se retire de la compétition, à la suite de la diffusion d’images privées le montrant en train de se masturber. « Un site Internet et des réseaux sociaux ont relayé des attaques ignobles mettant en cause ma vie privée », a-t-il commenté, vendredi 14 février, dans une déclaration enregistrée au siège de l’Agence France-Presse (AFP). « Ma famille ne mérite pas cela. Personne, au fond, ne devrait jamais subir une telle violence ». Mais c’est lui même qui les a mis sur la toile donc c’est son problème de diffusion de sa vie privée ? ».
Yannick Lecomte, sur sa page Facebook.

| Aléas.
« Courage Benji : Mitterrand a bien été élu président de la république après avoir été, à sa demande, médaillé de la francisque,après avoir écrit dans un journal collaborationniste et après avoir été condamné suite au faux attentat de l’Observatoire… Plus près de nous,Macron a bien été élu après avoir fraudé l’ISF et Brigitte a bien été première dame de France en faisant exactement ce qui a conduit Gabrielle Russier en prison (et au suicide) ».
Jean Michel Edel‎, sur sa page Facebook.

| Moraline à haute dose.
« Griveaux n’a qu’à s’en prendre qu’à lui-même, n’en déplaise à ces hypocrites de journalistes qui, à commencer Morandini jadis lui-même poursuivi pour harcèlement sexuel, dénoncent aujourd’hui une « intolérable » atteinte à la vie privée, hurlant au complot alors qu’ils furent les premiers à fondre sur Donald Trump accusé lors de sa campagne présidentielle, sur base d’une écoute téléphonique remontant à Mathusalem, d’avoir moqué en termes… grivois une ancestrale conquête. Donald, pour ce comportement, est à leurs yeux une crapule notoire, un dangereux misogyne, un porc à saigner, un facho en puissance. Tandis que Benjamin est un pauvre petit persécuté, victime du grand méchant loup. Deux poids, deux mesures, encore et toujours. Garçon, remettez-nous une tournée de moraline ! Non, deux ! ».
L’Objecteur Médiatique, sur sa page Facebook.

| œil de Moscou désormais.
« Les Grandes orgues se mettent en « branle » pour défendre la caste. J’aime dans cet article [du JDD], modèle du genre, la manière dont est défini l’ex-héros de la lutte pro-Femen et anti-Poutine, vanté récemment encore par toute la presse mainstream : il devient : « LE MOSCOVITE » ».
Christelle De Lepinois, sur sa page Facebook.

| Tartuffes.
« C’est l’histoire de… François Fillon, de Denis Baupin, de Tariq Ramadan, de Jérôme Cahuzac… C’est l’histoire du gars qui se présente face caméra comme un homme pieu et vertueux, comme un modèle à suivre et qui se révèle in fine être un fieffé hypocrite. C’est l’histoire de Tartuffe. Ce n’est pas le sexe qui a fait tomber Griveaux, c’est sa tartufferie, lui qui mettait en avant les valeurs familiales, sa femme, ses enfants. Tout le monde connaît, sauf les hommes politiques qui l’oublient toujours, le proverbe africain : quand le singe veut grimper au cocotier… Etc. Personnellement je trouve que c’est plutôt une bonne chose pour la démocratie que de tels individus soient écartés du pouvoir ».
Nawak, sur sa page Facebook.

| Interchangeables.
« En pleine pandémie madame quitte le gouvernement. Pas étonnant d’ailleurs car un ministre ne fout rien car ce sont les fonctionnaires qui font le travail. Que ce soit Madame Buzyn ou une autre cela ne change rien. Je dirais même que tout est décidé par Macron et son cabinet sous le contrôle des fonctionnaires ».
Cendrine Blot, sur sa page Facebook.

| 2 poids, 2 mesures.
« Pavlenski qui a osé montrer un zizi LREM, remigré ? Ok, mais les radicalisés qui tuent nos enfants on les garde donc ? ».
Thierry Cortes, sur sa page Facebook.

| Logique macroniste.
« Les députés pour l’expulsion du russe filmeur de bite ministérielle mais aussi pour le rapatriement de 500 djihâdistes. Logique… ».
Alain Attal, sur sa page Facebook.

| La main de Vlad dans la culotte de Benji ?
« De Munich, Macron accuse M.Poutine de chercher à déstabiliser l’Occident, par tous les moyens !? Griveaux, avoue que c’est la main de Vladimir qui le caresse ! ».
Michel Beauce, sur sa page Facebook.

| Abracadabra !…
« Elle est pas belle la farce ?… On nous dit qu’il a été arrêté pour une affaire de coups et blessures lors du nouvel an… Puis « Abracadabra » c’est pour la vidéo du Griveaux qu’on le poursuit. Y a pas à dire, après le cambriolage de l’appartement du scootériste de Tulles, quand ça touche les politiques, leurs affaires sont pliées en 3 jours ! ».
Bernard Floriot, sur sa page Facebook.

| Déstabilisation(s).
« Je me marre… Emmanuel Macron a estimé ce midi que « la Russie va continuer à essayer de déstabiliser les démocraties occidentales via la manipulation des réseaux sociaux ». Il est vrai que la déstabilisation par les attentats islamiques de masse, les vagues de coups de couteaux et d’incendies « inexplicables », est autrement moins dangereuse que les gesticulations supposées des Russes sur Facebook… ».
Pierre Duriot, sur sa page Facebook.

| Mat(s )en berne.
« Piotr Pavlenski l’artiste réfugié, fêté par le tout Paris est devenu un illustre inconnu agent de Poutine. Boboland débande… ».
Gilbert Dawed, sur sa page Facebook.

| Question juridique.
« Avec cette affaire grivoise, il y a un paradoxe légal et je n’ai pas suffisamment l’expertise juridique pour trancher. Si j’ai bien compris c’est un délit d’avoir diffusé la vidéo de la saucisse macroniste. Or, je crois qu’envoyer une vidéo de sa knacki a quelqu’un, ça peut aussi etre un délit, si la personne est non consentante ? De plus, je crois aussi que révéler en public une correspondance privée et intime, sans l’accord du correspondant est aussi un délit ? Donc : Si une personne fout en public les messages, vidéos ou images grivois qu’elle reçoit, sans être consentante, genre balance ton porc, c’est légal ou illégal ? Merci ».
Pierre Rodolphe Tran-Van, sur sa page Facebook.

| Paris osé.
« A l’instar de l’odieux cas du martyr Griveaux, je suis certain qu’aucun media ne balancera plus jamais sur la vie privée de Trump ».
Alain Attal, sur sa page Facebook.

| Pas kiff-kiff.
« Balancetonporc autorisé voir recommandé. Balancetonministre INTERDIT sous peine de sanctions ».
Alain Schlesser, sur sa page Facebook.

| Hilarité bien ordonnée…
« Au passage, on pourra rire d’un opposant politique à Poutine, ingérable dans son pays, accueilli à bras ouvert en France par cette intelligentsia très spéciale du Camp du Bien pour faire la nique au potentat russe, et qui finit par devenir franchement encombrant pour ce même Camp du Bien… Qui voudrait maintenant renvoyer l’enquiquinant fauteur de trouble en Russie. Poutine doit se tordre les côtes ».
Patricia Martin, sur sa page Facebook.

| Un comp(l)au, en quelque sorte !…
« Après Paris, il paraît que Poutine est en train de comploter contre la mairie de Pau… et que Bayrou sera sa prochaine victime ».
Eber Haddad, sur sa page Facebook.

| Une opportune….
« Pile le bon cadrage. À croire que le journaliste était là, par hasard, à l’avance pour savoir que l’ami Piotr allait se faire pincer pile à cet endroit. Comme si on avait planifié le truc. On oublie aussi l’impartialité du titre. Ha oui ! J e croyais que c’était illégal en France de publier une photo ou une vidéo de l’arrestation d’un tiers ? ».
Pierre Rodolphe Tran-Van, sur sa page Facebook.

| Lex mediatica saudita.
« L’enquête débute a peine, il n y a pas eu de procès, et encore moins de condamnation, mais la propagandastaffel a déjà les coupables. Car un éminent membre du parti s’est tripoté la nouille devant une caméra et à eu la bonne idée d’envoyer ça sur le net, c’est forcement un complot de fous qui menacent la civilisation. Admiration la partialité de l’Immonde, les maîtres du decodex, ceux qui décrètent la réalité, c’est à dire celle qui sied le mieux au pouvoir en place ».
Pierre Rodolphe Tran-Van, sur sa page Facebook.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Windman, Sondland : « Timber » Trump coupe quelques branches pourries !

| É-U | Géopolitique | Eber Haddad | i24News, qu’on a connu, par le passé …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer