Accueil / Focus / COVID-19 Vs Chloroquine : Qui (& pourquoi) choisit quel camp ! [1]

COVID-19 Vs Chloroquine : Qui (& pourquoi) choisit quel camp ! [1]

| COVID-19 | Ils ont dit | BforBORDE |

Le Coronavirus, s’il aura pris tout le monde au dépourvu & tout particulièrement nos branquignols de l’Europeist Circus, n’est pas un ennemi invincible. Il a même un ennemi juré : la Chloroquine. Pas un nouveau truc de labo à vérifier, contrôler & tester sous toutes les coutures & molécules, mais un vieux soldat de la lutte contre le palu depuis des dizaines d’années, connu de tous. Or, selon les États, les humeurs & visiblement de grrooos intérêts financiers, beaucoup font des pieds & de mains pour ne surtout pas l’utiliser. Avec des dommages collatéraux difficile à évaluer pour l’instant, mais qu’il faudra comptabiliser un jour. Comme quoi même les guerres virales ont leurs traîtres, kollabos & médecins maudits, à la sauce de ceux dont nous parlait Bernadac1 ! Épisode 1.

| Contre, sauf besoin urgent.
« Juste une constatation le Gouvernement est contre la Chloroquine et pourtant les députés… l’utilisent. Ça choque personne ? ».
Joseph-Félix Quiñones, sur sa page Facebook.

| La Voie des lâches.
« Que le confinement soit purement et simplement violé, moqué, ridiculisé dans les centaines de territoires perdus de la République, voilà qui ne pose aucun problème. Il est plus facile de faire verbaliser mon vieil ami qui fait sa balade autour de son pâté de maison avec son épouse, d’une amende de deux fois 135 €, que d’appréhender ceux qui font des barbecues dans la rue, brisent les pare-brises pour voler les caducées dans les voitures des soignants, organisent ensuite le trafic de matériel médical volé, se font photographier vêtus de combinaison de protection en faisant les doigts d’honneur qui plaisent tant au résident, continuent le business de la drogue, crachent sur la police en disant que le Coronavirus est une maladie de blancs et qu’Allah les en protège, tout en interdisant à cette police débordée, de porter des masques sous prétexte que ce serait anxiogène, alors que la véritable raison est que l’État n’en a pas à distribuer ».
Michel Onfray.

| Calculs de… mort.
« Ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre. J’ai, en revanche, du mal à comprendre l’intransigeance des autorités en la matière. Querelles de mandarins, raisons politiques ou peut-être même économiques ? Je ne vois pas pourquoi on n’essaye pas des protocoles surtout quand pour beaucoup c’est une condamnation à mort. Est-ce simplement un calcul froid et cynique qui permettrait d’éliminer d’un coup un grand nombre de personnes âgées économisant ainsi leurs retraites, le coût de leurs soins, etc… ? ».
Eber Haddad, sur sa page Facebook.

| Honnête homme.
« Beaucoup d’admiration pour le Pr. Juvin qui à une question des journalistes a répondu juste : « Je ne sais pas ». J’admire. Loin de tous ceux qui savent mieux que tout le monde ».
Frédérick Dendecker‎.

| Hydroxy/Azithro vs Macron.
« Hydroxy/Azithro vs Macron. Le conflit politique majeur de ce quinquenat n’aura pas été les Gilets jaunes, la loi retraite ou l’ « Islam de France » mais une simple combinaison médicamenteuse hydroxychloroquine+azithromicyne que l’on pourrait donner aux malades fébriles atteints par le COVID-19 mais qu’on ne leur donne pas. Une clique politico-administrative au pouvoir qui n’a rien prévu, rien anticipé et rien organisé, veut empêcher cette solution médicamenteuse d’émerger parce qu’elle ne vient pas d’eux. Et puis peut être aussi parce qu’elle dérange leurs plans un peu indécents et très incestueux avec de grands laboratoires américains. Ces deux molécules à trois cacahuètes divisent la France et sont potentiellement susceptibles de faire chuter le système. Elles sont le plus important des conflits politiques parce que les gens ont compris que c’est de vie et de mort donc on parle, et principalement leur vie et leur mort à eux. Les combattants qui sont au front sont les médecins avec à leur tête une tribu marseillaise convaincue de son savoir et de son bon droit et l’opinion publique qui penche de plus en plus pour le village marseillais. L’issue – la défaite de la clique politico-administrative – ne fait pas de doute, mais ce sont les modalités de cette défaite que l’on ignore encore ».
Yves Mamou, sur sa page Facebook.

| Tout sauf une surprise.
« Chloroquine : les mandarins préfèrent donc laissez mourir à coup sûr les patients, plutôt que de risquer leurs vies. Logique ».
Alain Attal, sur sa page Facebook.

| Bonne question.
« La Chloroquine, pourquoi ne l’utilise-t-on pas ? Elle a un avantage, elle n’est pas chère. Est-ce que c’est parce que les grands labos aimeraient se faire de l’argent sur le dos de nos concitoyens ? »
Bruno Retailleau, sur sa page Facebook.

| Chloroquine : j’ai la haine.
« Les USA, la Chine, la Corée, la Belgique, la Suisse, le Maroc, Marseille, la Salle Petrière, Strasbourg, Lyon, et aujourd’hui Israël, ont décidé de suivre le Protocole. Et ça va continuer. Et, dans 21 jours, lorsque les résultats seront positifs partout, mais que nous aurons 800 morts par jour… la France sera la triste risée de monde ! Nous avons sans doute, le futur grand Nobel de médecine mais les mandarin franchouilles et combinards le traitent comme une merde. Le parisianisme lilliputien, en réglant ses comptes avec un homme libre et brillant, précipitent la France dans la honte criminelle. Petits chapeaux pointus ridicules qui jugent que, le même traitement convient pour les cas graves, mais pas pour les cas moins graves, est une atteinte au sens commun le plus élémentaire. Les mêmes tartuffes infectiologues de la Salle Pétrière, plastronnent à la TV pour démonter le Pr. Raoult, alors que leur propre service utilise déjà la Chloroquine. Car, en temps de guerre, nous n’avons pas le temps de finasser sur la pureté éthique et procédurale, les murs dussent-ils ruisseler de sang ! Cela est compréhensible de tout un chacun plus ou moins cérébré (excepté les médias bien sûr..). Je suis extrêmement en colère. Car il ne s’agit pas ici de petits arrangements pour avoir son petit César, mais de la vie et la souffrance de dizaines de milliers d’êtres humains. Et de voir le suivisme stupide des médias qui le massacrent pour convenir à la macronsphère, c’est à vomir ».
Alain Attal, sur sa page Facebook.

| Quid du Pr. Raoult ?…
« Chez nous on le traitait de conspirationniste et aux États-Unis, les conseillers de Trump l’ont écouté très rapidement. Ce médecin explique aussi l’inanité des mesures actuelles en France, Italie et Espagne. La solution pour lui serait de diagnostiquer et de confiner les malades, non pas de confiner et d’effrayer toute la population ».
Pierre-Antoine Plaquevent.

| Bonne Question.
« La vrai question est : Comment ce pays est arrivé dans un tel état que l’on préfère écouter les gens qui ne savent pas ? Que plutôt ceux qui savent ».
Pr. Didier Raoult, sur sa page Facebook.

| Doxa gauchiste.
« Cette histoire d’hydroxychloroquine prend une tournure politique inattendue. Les gauchistes ont décrété que ce traitement ne marcherait pas car : chloroquine = Raoult = Trump ».
Christian Cuppens, sur sa page Facebook.

| Aie.
« C’est la cata ! La nivaquine va peut-être tuer tous les espoirs financiers des labos du gouvernement ».
Alain Schlesser, sur sa page Facebook.

| Raisons douteuses.
« Tous avec Raoult qui est le seul à utiliser les procédures dites d’urgence, en bon fils de médecin militaire ! Le « Haut Conseil » de Macron est complètement à côté de ses pompes, et devra rendre compte de son impéritie, manifestement jugulée par des impératifs scabreux, et des intérêts qui ne le sont pas moins ! »
Paul Steiger, sur sa page Facebook.

[À suivre]

Notes

1 Les Médecins maudits, œuvre de Christian Bernadac publiée en 1967 qui, dans un ensemble de douze livres sur le thème de la déportation, a pour sujet spécifique l’expérimentation médicale nazie.

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Mila, Zemmour Vs Schiappa & Griveaux : Choc des Kulturkampf [2]

| France | Kulturkampf | Ils ont dit | BforBORDE | Le choc était attendu …