Accueil / Focus / COVID-19 Vs Chloroquine : Qui (& pourquoi) choisit quel camp ! [3]

COVID-19 Vs Chloroquine : Qui (& pourquoi) choisit quel camp ! [3]

| COVID-19 | Ils ont dit | BforBORDE |

Le Coronavirus, s’il aura pris tout le monde au dépourvu & tout particulièrement nos branquignols de l’Europeist Circus, n’est pas un ennemi invincible. Il a même un ennemi juré : la Chloroquine. Pas un nouveau truc de labo à vérifier, contrôler & tester sous toutes les coutures & molécules, mais un vieux soldat de la lutte contre le palu depuis des dizaines d’années, connu de tous. Or, selon les États, les humeurs & visiblement de grrooos intérêts financiers, beaucoup font des pieds & de mains pour ne surtout pas l’utiliser. Avec des dommages collatéraux difficile à évaluer pour l’instant, mais qu’il faudra comptabiliser un jour. Comme quoi même les guerres virales ont leurs traîtres, kollabos & médecins maudits, à la sauce de ceux dont nous parlait Bernadac1 ! Épisode 3.

| Liberté de parole.
« Si les journaux continuent à paraître et les media audiovisuels à diffuser, ce n’est pas pour faire la claque du gouvernement. Accepter la règle ne signifie pas l’approuver dans ses moindres détails. Ni faire le travail de la police. À titre d’exemple, il faudra qu’on m’explique pourquoi le vélo serait interdit, alors que les Allemands encouragent cette activité bonne pour la tête, bonne pour les poumons et qui place nécessairement le cycliste adulte à plus d’un mètre d’un autre humain ».
Elisabeth Lévy, fondatrice et directrice de la rédaction de Causeur.

| Mensonge d’État.
« Si nous avons dit que les masques étaient inutiles, c’était pour obliger les Français à apprendre à se laver les mains ».
Anne Genetet, député LREM, sur Cnews.

| Unité nationale ?…
« Qu’est-ce que l’unité nationale ? Participer aux mensonges du gouvernement ? Couvrir ses incompétences comme la mise en danger de gens luttant en première ligne contre le virus ? Si c’est cela, je n’en suis pas. Le rôle de l’opposition est d’alerter et de faire pression sur le gouvernement pour que les mesures efficaces soient prises. C’est ce que j’ai cherché à faire, dès le 29 janvier [2020], en réclamant la fermeture des frontières avec les régions les plus contaminées. Comme le 11 février, en posant une question au gouvernement sur la pénurie de masques et de médicaments. L’entourage du chef de l’État nous explique que c’est un Président thaumaturge, qui fait des miracles. Quand des milliers de gens sont en réanimation et que des centaines meurent. Donc, non, je ne les laisserai pas en paix. Il faut leur mettre une pression quotidienne, permanente. Pour qu’au moins ils réparent, un tant soit peu, leurs nombreuses erreurs dont les conséquences, évidemment, sont lourdes ».
Marine Le Pen.

| Retour en arrière.
« Un mot encore sur la chloroquine du professeur Raoult. Jusqu’à récemment, ce produit était en vente quasi libre, il suffisait de déclarer qu’on partait en Afrique pour obtenir une ordonnance. Depuis le mois de janvier [2020] c’est-à-dire depuis que l’on sait qu’il a peut-être des effets positifs sur les malades du coronavirus, il est passé dans la catégorie de substances dangereuses au motif qu’on n’a pas pu encore faire d’essais sur les effets secondaires. Alors, il y a peut-être un risque d’effets particuliers sur des patients infectés par le COVID-19, mais là encore, plutôt que de faire les gros yeux en engueulant les gens qui cherchent à en acheter, les blouses blanches devraient plutôt nous expliquer pourquoi un médicament si facile d’accès hier est une ‘substance vénéneuse’ aujourd’hui. On est allés à l’école, si ça se trouve, on pigera ».
Elisabeth Lévy, fondatrice et directrice de la rédaction de Causeur.

| Colère.
« Cette affaire a suffisamment duré. Politique indigne et potentiellement criminelle. Le décret scélérat d’hier qui revient sur celui de la veille, qui rendait la prescription possible par tout médecin, est limpide : le pouvoir aime bien trop les labos et l’argent. Pour le veau d’or, mourrez ! ».
Philippe Bussière-Meyer, sur sa page Facebook.

| Cigales assassines.
« Le gouvernement de la 7ème puissance économique mondiale crée une cagnotte. Nous avons versé des milliards d’euros à l’Afrique mais notre pays n’est plus capable de soutenir notre industrie et nos entreprises ? Il va falloir nous débarrasser très vite de ce gouvernement de cigales ! ».
Marie-Claude Raffermi, sur sa page Facebook.

| Ad minimo.
« Pour éradiquer le virus capitaliste qui nous menace, la France Insoumise a décidé d’agir et d’apporter sa contribution pour le bien commun. Nous exigeons ainsi : 1- que des mesures soient prises, 2- qu’elles soient appliquées, 3- qu’elles portent leurs fruits ».
Cassagne Jean-Christian, sur sa page Facebook.

| Logorrhée.
« Celui qui met en cause le gouvernement est irresponsable ».
Emmanuel Macron.

| Spécialisation ès inefficacité.
« Les médecins qui nous expliquaient que les masques étaient inefficaces, expliquent maintenant que la Chloroquine est inefficace ».
Alain Attal, sur sa page Facebook.

| Tiers-monde sanitaire.
« Le deuxième cas d’assertions proprement incroyable concerne les tests, eux aussi inutiles à entendre le professeur Salomon : « Nous avons choisi une autre stratégie », a-t-il affirmé samedi. Tu parles Charles ! Un enfant de dix ans peut comprendre que nous n’avons rien choisi du tout, puisque des tests, il n’y en a pas. J’attends toujours le journaliste qui posera cette question simple : pourquoi un double test systématique (à deux ou trois semaines d’intervalle prenant en compte la période d’incubation) de toute la population ne permettrait-il pas d’éviter le confinement des personnes non-infectées ? Et pourquoi, depuis quinze jours, n’avons-nous pas lancé la production ? Il est déjà assez agaçant que la France soit un pays du Tiers-monde sur le plan de l’équipement sanitaire, qu’on arrête de nous prendre pour des buses en prétendant cent fois par jour que tout ce que nous n’avons pas est inutile ».
Elisabeth Lévy, fondatrice et directrice de la rédaction de Causeur.

| Ceci est un prélèvement !…
« Qui aurait pu s’imaginer qu’en 2020 pouvoir se présenter à la banque avec des gants et un masque serait considéré comme normal ».
Myriam Jouveneaux Aria, sur sa page Facebook.

Notes

1 Les Médecins maudits, œuvre de Christian Bernadac publiée en 1967 qui, dans un ensemble de douze livres sur le thème de la déportation, a pour sujet spécifique l’expérimentation médicale nazie.

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Lorsque Mensonge & Crédulité s’accouplent !…

| É-U | Mass Shooting | Eber Haddad | Les tueries de masse sont, hélas, …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer