lundi , 23 octobre 2017
Home / Actu / Espagne, Ukraine

Espagne, Ukraine

| Quai d’Orsay | Point de presse du 21 septembre 2017 | Extraits |

Comme cela nous a été suggéré par quelques lecteurs historiques du blog ; Nous reprenons une vieille habitude : reposter les Q&R du Point de presse quotidien, tenu au Quai d’Orsay. Ces reprises seront faites sans commentaire de notre part. Bonne lecture à tous.

(…)

| Q.Une «représentation» de la République autoproclamée de Donetsk doit être inaugurée le 25 septembre à Marseille. Dans quelle mesure une telle représentation est-elle légale sachant que cette entité n’est pas reconnue par la France ? Le Quai d’Orsay peut-il et va-t-il demander sa fermeture ?

R. L’entité à laquelle vous vous référez (dite Centre de représentation en France de la République populaire de Donetsk) est enregistrée en tant qu’association au titre de la loi de 1901, ce qui ne nécessite pas d’autorisation préalable. Les autorités françaises n’accordent aucune reconnaissance officielle à cette association, qui ne dispose pas d’un statut diplomatique et ne saurait bénéficier des privilèges et immunités associés.

Notre position est constante : la France est attachée à l’intégrité territoriale de l’Ukraine dans ses frontières internationalement reconnues et au plein rétablissement de sa souveraineté ; elle ne reconnaît pas les entités séparatistes de certaines zones des régions de Donetsk et de Louhansk, avec lesquelles nous n’avons pas de relations.

Estimant que l’objet de l’association est illicite, le ministère de l’Europe et des affaires étrangères a par conséquent transmis des éléments au procureur de la République.

La France est engagée, aux côtés de l’Allemagne, dans le cadre du format «Normandie» pour trouver une solution politique pacifique et durable à la crise.

| Q. Le ministère de l’Europe et des affaires étrangères a-t-il reçu un courrier de la Délégation de la Catalogne à Paris concernant la déclaration institutionnelle du président catalan, Carles Puigdemont ? Si c’est le cas, quelle est la réaction du ministère ?

R. Nous n’avons pas reçu à ce stade le courrier auquel vous faites référence.

Sur le fond, comme nous l’avons déjà indiqué le 9 juin dernier, cette question relève de la politique intérieure de l’Espagne, dans laquelle la France n’a pas vocation à s’immiscer. Elle doit être réglée dans le respect du cadre constitutionnel espagnol.

Les peuples français et espagnol sont unis par des liens de proximité particulièrement anciens et étroits. La France et l’Espagne, pays alliés et amis, entretiennent depuis de nombreuses années une coopération d’une densité et d’une qualité exceptionnelles, notamment dans le domaine prioritaire de la sécurité intérieure. À l’heure où l’esprit d’unité et de solidarité doit plus que jamais nous guider dans la relance du projet européen, les autorités françaises rappellent leur attachement à une Espagne forte et unie.

About Jacques Borde

Consulter aussi

SmartGlider : Parfaite machine à tuer du djihâdiste !

| Le Bourget 2017 | Armements | Jacques Borde | Death from above. La mort …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer