Accueil / Verbatim / Minneapolis : Racisme ou Kulturkampf US pur & dur ? [1]

Minneapolis : Racisme ou Kulturkampf US pur & dur ? [1]

| États-Unis | Kulturkampf | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde |

Que s’est-il réellement passé à Minneapolis : Racisme ou Affaire emblématique du Kulturkampf US, au moins aussi pugnace que le nôtre ? Naturellement, sans attendre quoi que ce soit – bien que TOUS les policiers (dont un seul Blanc) présents au moment des faits aient été suspendus – tout ce que l’ultra-gauche américaine & le marais suprémaciste indigéniste & africaniste US comptent d’activistes & idiots utiles sont descendus dans la rue pour brûler, agresser & détruire. Quant à la vérité, il est à espérer qu’elle arrivera à se frayer un chemin dans l’une des villes démocrates les plus mal gérées & rongées par la corruption des États-Unis. En attendant, les violences s’étendent, mais pas de manière aussi importante que nous le prétend le cloaca mediatica maxima. Épisode 1.

| Q. Minneapolis et ses suites, comment analysez-vous tout ça ?

Jacques Borde. Factuellement d’abord. De prime abord, il s’agit, de toute évidence, d’un contrôle de police qui a tragiquement tourné (1 mort : George Floyd). Ceci dit :

1- les Flics ont fait le boulot. By the book, même : la méthode utilisée est couramment enseignée et appliquée dans le monde par de nombreuses Forces de l’ordre (FDO). Cela, au stade actuel de l’enquête, ressemble plus à une regrettable bavure qu’à la volonté planifiée de tuer qui que ce soit.
2- à ce stade, toujours, le policier inculpé, Derek Chauvin, ne serait poursuivi que pour meurtre au troisième degré et accusé d’homicide involontaire.
3- la victime est morte après sa prise charge par les paramedics et peu après son arrivée à l’hôpital. Donc, les personnels soignants, eux aussi, auraient fait leur job.
4- laissons la médecine légale faire le sien.

Avec, possiblement, un petit souci.

| Q. Lequel ?

Charlotte Sawyer. Le médecin indépendant (sic) supposé procéder à l’autopsie de George Floyd serait celui qui a mené l’autopsie de Jeffrey Epstein, l’homme d’affaires et pédocriminel connu. Avec des résultats pour le moins obscurs et controversés…

| Q. Pourquoi un médecin indépendant, la ville de n’en a pas ?

Jacques Borde. Autre problème, en fait. Minneapolis est une ville de gauche, d’ultra-gauche même, très, très mal gérée. Elle est même emblématique du camp démocrate. Donc, soyons clair : si la police et la Forensique1 locales y sont si catastrophiques, il serait peut-être temps de s’interroger sur ce qui va si mal à Minneapolis. Et pourquoi ? Non ?

Sinon, le policier en question a été arrêté et inculpé, dans l’attente d’un procès. Il y a une enquête concernant ses quatre collègues qui pourraient être également inculpés aux mêmes titre et/ou de complicité. Donc, contrairement aux délires de nombreux media, la justice suit son cours.

Charlotte Sawyer. De son côté, le président des États-Unis, Donald J. Teflon Trump, a eu des mots très durs quant au comportement de ces policiers. Mais, ça n’est pas la première fois que la police de Minneapolis se retrouve dans le collimateur…

| Q. Comment ça ?

Charlotte Sawyer. Juillet 2017, Minneapolis, déjà, l’officier de police Mohamed Noor abat d’une balle dans la poitrine Justine Damond. Celle-ci, désarmée et pieds nus, venait d’appeler la police pour signaler un possible viol.

À cette époque, malgré l’aspect odieux de l’affaire, il n’y a eu aucune émeute.

Après deux ans de procès, Noor, a été condamné à 12 ans de prison pour meurtre et, aussitôt, le cloaca mediatica maxima étasunien s’est ému de son sort – nada, en revanche, pour sa victime, Justine Damond – cette sentence leur paraissant être l’œuvre d’un racisme rampant. Donc, soyez-en sûr, Noor sortira bien avant la fin de sa peine.

Jacques Borde. À part ça, l’affaire Diamond-Noor, en avez-vous jamais entendu parler ? Y-a-t-il eu des émeutes, à Minneapolis ou ailleurs ?

Doit-on en déduire que le meurtre d’une femme blanche ne compte pas, aux yeux des media mainstream ? Ni des organisations et idiots utiles de l’aile gauche du Parti démocrate. Donc de la gauche financiarisée, qui, des deux côtés de l’Atlantique a massivement pris fait et cause pour les émeutiers ?

| Q. Et en France ?

Jacques Borde. Désolé, je ne suis pas tous les faits divers.

Toutefois, des policiers coupables d’un viol collectif sur une femme blanche et blonde ont été reconnus coupables par la justice mais :

1- aucune peine de prison n’a été prononcée.
2- les policiers ont conservé leur travail.

Là non plus, ça n’a pas pas beaucoup ému les media mainstream.

Mais, pour revenir à ce qui vient de se passer à Minneapolis, il se pourrait aussi qu’il y ait une affaire dans l’affaire.

| Q. Comment ça ?

Jacques Borde. George Floyd et l’auteur de sa mort (homicide volontaire pour l’inculpation retenue), le policier Derek Chauvin, ont, semble-t-il, travaillé ensemble pendant 17 ans dans une discothèque locale. En fait, jusqu’à l’année derrière.

De possibles circonstances aggravantes en ce cas pourraient alourdir le dossier.

Charlotte Sawyer. Quant aux trois autres policiers impliqués, il s’agit de Tou Thao, un Hmong-American de 37 ans, de Thomas Lane et J. Alexander Kueng. De ces trois là, seul Thao a été visé et condamné pour excessive-use-of-force, soit usage excessif de la force, comme Derek Chauvin. Qui lui, apparemment aurait été mêlé à des fusillades ayant entraîné mort d’hommes.

Il est donc absolument faux de parler à propos de cette affaire de « la mort de George Floyd, étouffé lors d’une arrestation violente par des policiers blancs ».

Un seul d’entre eux l’étant.

| Q. Là encore, vous mettez en cause le rôle des media ?

Jacques Borde. Tout à fait. Il est évident qu’en cette affaire le cloaca mediatica maxima a pris fait et cause pour les émeutiers. Ajoutons-y les réseaux sociaux.

Comme l’a noté Bernard Floriot : « Une ville américaine est mise à sac et au pillage, et quand le président des USA prend une mesure ferme, et justifiée, Twitter ose dire que son message serait… »Contre les valeurs de Twitter » et autres conneries?… Donc pour Twitter, le saccage d’une ville serait « Dans les valeurs de Twitter » (…). Si Twitter avait existé en 1940, Churchill aurait été viré de cette merde « Bien-pensante »… ».

| Q. Ce classement des Anfifas & co., comme terroristes, ça a un vrai intérêt ?

Jacques Borde. Oui, énorme. Ce classement comme organisation terroriste par l’administration fédérale, une fois acté :

1- vaut ajout de l’organisation concernée à la Blacklist obligatoire pour les établissements financiers du pays.
2- vaut impossibilité d’avoir le moindre contact avec tout établissement pratiquant des transactions en dollars.
3- techniquement : plus de compte, de legs, ni autre financement d’aucune sorte.
3- comme cela a été le cas pour l’Iran, cette impossibilité d’accéder à des transactions en dollars, pourra s’appliquer à des pays étrangers. Donc empêcher l’aide de la gauche financiarisée européiste, à certains groupes extrémistes étasuniens.

| Q. Vous pensez que, concrètement, ça fonctionnera ?

Jacques Borde. Peugeot, Renault, Total, etc., ont bien dû renoncer au marché iranien.

| Q. Trump ne ratisse pas un peu large dans sa vindicte contre les organisations d’extrême gauche ?

Jacques Borde. Comme toujours, cela pose la question de savoir où vous mettez le curseur ?

Or, à Los Angeles, les gentils happenings anti-flics dépeints par les media mainstream ont carrément viré à l’après-midi de cristal2 visant la communauté juive.

Outre les destructions et les graffitis infligés aux synagogues, un certain nombre de restaurants, boulangeries et magasins casher ont été saccagés par des manifestants, pillant une grande partie de la marchandise et causant d’importants dégâts matériels. Parmi les magasins touchés : Ariel Glatt Kosher Market, Mensch Bakery & Kitchen et Syd’s Pharmacy & Kosher Vitamins, tous situés dans le quartier de Fairfax.

Il a également été signalé que la Congrégation Beth Israel, l’une des plus anciennes synagogues de Los Angeles, a été vandalisée par des graffitis antisémites.

Ce qui a provoqué, vous vous en doutez, de vives réactions de la part des responsables communautaires.

Ainsi, le directeur régional du Comité juif américain de Los Angeles, Richard S. Hirschhaut, a condamné les actes de vandalisme, déclarant dans un communiqué au Jewish Journal combien il était « déplorable que certains manifestants à Los Angeles aient aujourd’hui recours à la violence et au vandalisme. Malheureusement, leur opportunisme destructeur comprenait la dégradation de la Congrégation Beth Israel, l’une des plus anciennes synagogues de Los Angeles et le foyer spirituel de nombreux survivants de la Shoah au fil des ans. Les épithètes griffonnées sur le mur de la synagogue ne font rien pour faire avancer la cause de la paix ou de la justice, ici ou à l’étranger ».

De son côté, Liora Rez, directrice de Stop Antisemitism, a souligné que « une fois encore, nous voyons un vil antisémitisme déguisé en activisme. Vandaliser une synagogue pendant cette période horrible ne fait que diviser davantage un pays brisé ».

À se demander ce que va bien pouvoir trouver à leur dire, terré dans son sous-sol de campagne, le (plus que probable) candidat démocrate à la présidence, Joseph Robinette Biden, Jr., dit Joe Biden ?…

| Q. Sinon, la justice fédérale s’est mise en marche, semble-t-il ?

Charlotte Sawyer. Effectivement, le temps se couvre pour les idiots utiles du Deep State : notre US Attorney General3, William P. Barr, aurait donné l’ordre aux 56 Regional Joint Terrorism Task Forces (JTTF)4 de rechercher et d’appréhender les dirigeants de la mouvance Antifa, ce dans tout le pays.

Par ailleurs, Twitter a suspendu le compte principal d’Antifa US au motif d’« avoir incité des émeutiers à s’introduire chez des Blancs ».

Excellentes nouvelles, si vous voulez mon avis !…

[À suivre]

Notes

1 Englobe les méthodes de police scientifique, de comptabilité judiciaire, d’informatique forensique, de médecine légale (analyse physiologique et psychiatrique), d’intelligence stratégique et de Renseignement. Elle est actuellement enseignée à l’Université de Lausanne (Suisse), de Cergy-Pontoise (France), mais également à Sciences-Po.
2 Référence à la Reichskristallnacht (nuit de Cristal) qui se déroula dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938 et dans la journée qui suivit. Sur tout le territoire du Reich, près de 200 synagogues et lieux de culte furent détruits, 7.500 commerces et entreprises saccagés. Une centaine de Juifs furent assassinés, des centaines d’autres se suicidèrent ou moururent des suites de leurs blessures et près de 30.000 furent déportés.
3 Ou Procureur général des États-Unis, soit ministre de la Justice.
4 Ou Forces opérationnelles régionales conjointes de lutte contre le terrorisme.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Affaire Romano : Péripétie ou « Rainbow Warrior » pour Conte ? [3]

| Corne d’Afrique / Italie | Géostratégie | Questions à Jacques Borde | Redorer son …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer