Accueil / Verbatim / De la Proskynèse à la Trahison pure & simple. [3]

De la Proskynèse à la Trahison pure & simple. [3]

| Kulturkampf | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde |

Jusqu’où peut-on humainement aller pour garder ses prébendes & poltrone, comme disent nos amis italiens ? Visiblement États profonds (Deep State) & voyoucraties politiques – d’Europe ou d’outre-Atlantique, qu’importe – ont décidé de placer la barre très haut. Entre laisser ses citoyens mourir faute de vrais soins (Europe du Sud), limiter au maximum le recours à ses forces armées, dissoudre ses forces de police (Amérique), rebaptiser les bases militaires mal-nommées (sic), rien ne semble vouloir arrêter les machines cosmopolites dans leur soif du pouvoir & de viols des peuples ! Épisode 3.

« Il y a maintenant selon Saint Castaner une loi de l’émotion ? Elle arrive un peu tard pour les Gilets jaunes et le personnel soignant ! ».
Alain Richard, sur sa page Facebook.

« Comme le despotisme est l’abus de la royauté, l’anarchie est l’abus de la démocratie ».
Voltaire.

| Q. Et le débat sur les prises d’étranglement et les plaquages au sol ?

Jacques Borde. Ah, vaste sujet.  Pour ne pas sombrer dans l’enc… de mouches, d’entrée je vous ferais noter que lors de l’attaque antisémite de Londres, le 12 juin 2020 pour être précis, où un individu a poignardé un Juif orthodoxe, on voit bien que le terroriste takfirî a été maîtrisé par des passants et des ouvriers d’un chantier voisin. Honnêtes gens qui, au bout du bout, ont recouru à un plaquage au sol à peu près du même type de celui mis en œuvre à Minneapolis. Sous réserve de confirmation, la photo d’illustration montre bien l’assaillant plaqué au sol sous la contrainte par les citoyens qui sont intervenus.

Pourquoi une telle similarité, me direz-vous ? Parce que :

1- comme me l’on dit et répété mes amis policiers : avec une certaine catégorie d’individus, 98% d’entre eux doivent être maîtrisés contre leur gré.
2- plus de 90% des personnes ainsi maintenues, comme l’a subi Floyd, se plaignent de leur sort.
4- compte tenu des lois de la physique : maintenir quelqu’un au sol passe par l’exercice d’une pression du haut vers le bas, proportionnelle, qui plus est, au gabarit et au poids des personnes impliquées dans l’action.
5- s’agenouiller ou s’assoir sur la personne maintenue au sol est généralement la seule manière de l’empêcher de bouger.
6- mon passé manifestant estudiantin1 m’a appris une chose : plus tu te tiens tranquille, moins le flic, cop, gendarme, trooper, etc., aura besoin d’exercer sa pression sur toi.

Pour finir, je suis très sceptique quant au choix du taser comme solution à ce problème.

| Q. Aux USA, après les statues, les bases militaires mal-nommées (sic) ?

Jacques Borde. Oui, cela fait partie du Kulturkampf qui tourne autour du passé segrégationniste et/ou confédéré du pays, qui fait que des bases militaires portent le nom de généraux sudistes.

Charlotte Sawyer. Oui, déjà, en 2015, le Pentagone avait envisagé de renommer ces bases, après la fusillade de Charleston, en Caroline du Sud. Mais l’armée de Terre avait finalement choisi de conserver les noms confédérés alors en vigueur.

Avis repris par le commander-in-chief Trump, qui, sur Twitter, s’est dit catégoriquement opposé à l’idée de rebaptiser ces bases militaires. Dix bases de l’armée de Terre, toutes situées dans le sud du pays, portant le nom d’anciens militaires sudistes.

Dans une série de tweets, Donald J. Teflon Trump a estimé que ces bases « légendaires » font désormais partie du patrimoine américain. Et, son gouvernement n’étudiera « même pas » la possibilité de les renommer. « Respectez notre armée ! », a-t-il conclu.

| Q. De quelles bases s’agit-il ?

Charlotte Sawyer. Dans ses messages, POTUS cite en particulier Fort Bragg (Caroline du Nord). Cette base, la plus grande du pays, porte le nom d’un ancien général de l’armée sécessionniste, Braxton Bragg2, qui est surtout connu pour avoir perdu la Bataille de Chattanooga en 1863.

En Géorgie, For Benning honore Henry L. Old Rock Benning, qui dirigea la Benning’s Brigade. Existe aussi un Fort Lee, du nom du commandant en chef de l’armée sudiste Robert Lee, situé à une trentaine de kilomètres de Richmond, capitale des États confédérés pendant la guerre.

Jacques Borde. Mardi, le 27th US Secretary of Defense, Mark Thomas Esper3, s’était dit, par la voix d’une porte-parole du Pentagone, « ouvert à une discussion sur le sujet ».

Charlotte Sawyer. Défendant les tweets présidentiels, la White House Press Secretary, Kayleigh McEnany4, a estimé que changer le nom de ces bases serait insultant pour tous les soldats américains qui y ont été stationnés. Et, surtout, argué qu’il s’agissait d’une pente glissante, évoquant par exemple le retrait temporaire du film Autant en emporte le vent, de la plateforme de streaming HBO Max.

« Jusqu’où faut-il aller ? », s’est interrogée Kayleigh McEnany. « George Washington, Thomas Jefferson et James Madison doivent-ils être effacés de l’Histoire ? », a-t-elle poursuivi.

Jacques Borde. Une allusion au fait que ces présidents possédaient des… esclaves.

| Q. Toujours aussi chaud, tout ce qui touche à la Guerre de Sécession ?

Charlotte Sawyer. Normal. Ce que vous appelez Guerre de Sécession, chez nous est enseigné sous le nom de Civil War (guerre civile). Au passage, une guerre civile, qui a déchiré la nation de 1861 à 1865, et a fait quelque 620.000 morts. Soit un bilan bien plus lourd pour les États-Unis que les deux guerres mondiales réunies.

Ce qui, historiquement, est aussi assez normal.

| Q. Pourquoi normal ?

Charlotte Sawyer. Well, les guerres de fondation ou de sécession, ce qui, au fond, est la même chose, là : notre Civil War, sont la plupart du temps coûteuses en hommes. Notre armée, notre état-major, se sont littéralement coupés en deux. Contrairement à une idée reçue, beaucoup de combattants étaient formés à la hâte et jetés en première ligne où ils se faisant hacher par la mitraille.

Là, je pense aussi à ces immigrants irlandais à peine débarqués à New York que l’Union expédiera se faire massacrer en peu de jours. Il y eût même des cas où ces Irlandais bleus se retrouvèrent face à des Irlandais confédérés qui n’eurent d’autre choix que de les tailler en pièces.

| Q. Pourquoi les envoyer ainsi au massacre ?

Jacques Borde. Parce que l’Union en a décidé ainsi. Les troupes du Sud sont restés menaçantes jusqu’aux derniers instants.

Charlotte Sawyer. Les guerres se font avec le matériel humain que l’on a sous la main. Visionnez donc Ô jérusalem5 de Chouraqui. On y voit l’accrochage de Shaltiel et Marcus avec Ben-Gourion qui envoie des déportés à peine débarqués des camps de la mort se colleter avec les troupes d’élite de la Légion arabe – ou Al-Jayš al-’Arabī – jordanienne, ses 2ème et 4ème régiments, sur les contreforts de Latroun entre les 25 mai et 18 juillet 1948. Les pertes de la Guerre de 1948 furent énormes, rapportées à la population juive du moment.

Jacques Borde. Avec un détail aggravant pour les Israéliens qui s’étaient procurés des lots de Mauser 98K, de fabrication tchèque. Une excellente arme au demeurant. Sauf qu’une partie de ces fusils tchèques fabriqués sous l’Occupation avaient été sabotés par la Résistance tchèques et avaient perdu leur précision. Ce qui n’était pas le cas des Lee Enfield Mk.4 de la Légion arabe.

| Q. Et lorsque le Monde, vous parle de la défaite annoncée de Trump aux présidentielles ?

Jacques Borde. Ah, Le Monde et, comment dire, son incessante logorrhée vespérale !

C’est assez édifiant, dans son traitement de la personne politique qu’est POTUS ce titre emblématique du cloaca mediatica maxima, a toujours été fort inspiré (sic), passant par les étapes suivantes de la déchéance médiatique :

-Trump disparaitra immédiatement de la liste des prétendants !
-Trump ne sera jamais en tête de la liste !
-Trump est finaliste mais il va se prendre la raclée de sa vie !
-Trump est perdu, Clinton va gagner haut la main !
-Trump a gagné parce qu’il a triché, mais c’est un escroc il ne tiendra pas trois mois !
-Trump est fou la classe politique va le faire enfermer !
-Trump obéit à Poutine toutes les preuves sont dans les dossiers !
-Trump va être démis de ses fonctions grâce à la procédure d’Impeachement !, etc., etc. !…

Tout autre commentaire est-il nécessaire ? Ah, si, une chose : l’approbation de la politique de Trump en matière d’emploi est actuellement de 88% chez les Républicains. Contre seulement 10% qui désapprouvent. Source MSNBC Poll/Wall Street Journal.

Notes

1 Je parle, évidemment, des fois où j’étais bien le plaqué au sol.
2 Officier de l’US Army puis général de la Confederate States Army (CSA) lors de la Civil War. Diplômé de West Point en 1837, second lieutenant, Bragg sert en Floride dans les Seminoles Wars et prend part à l’occupation du Texas. Il se distingue lors de la Guerre américano-mexicaine, où il est promu major pour sa bravoure et sa conduite exemplaire lors de la Bataille de Monterrey (septembre 1846) puis lieutenant-colonel lors de la Bataille de Buena Vista (février 1847).
3 Précédemment 23rd Secretary of the Army (2017-2019), lieutenant-colonel à la 101st Airborne Division (Screaming Eagles), a servi en Irak (1990–1991), titulaire de la Bronze Star & du Combat Infantryman’s Badge, notamment.
4 ou Porte-parole de la Maison-Blanche. En fait, 31st White House Press Secretary en exercice et 4ème à occuper ce poste depuis l’arrivée de Trump à la présidence. Une battante du camp présidentiel. Commentatrice politique, essayiste politique, cette ancienne chroniqueuse de CNN, a déjà été Spokesperson for the Republican National Committee (porte-parole du Comité national républicain), en 2017, puis, en février 2019. Kayleigh McEnany est également l’auteur de The New American Revolution: The Making of a Populist Movement.
5 Film très marqué à gauche, pour ceux qui ne le connaissent pas.

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

États profonds dans les cordes : Un peu, beaucoup, ou plus ? [2]

| Kulturkampf / Deep State | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde | Novembre …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer