Du Kulturkampf au Endkampf : De la Haine de soi à la Haine de l’autre ! [3]

| Occident | Kulturkampf | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde |

Haïr, se Haïr, n’est-ce pas, quelque part, un peu la même chose ? Un sentiment qui mène bien souvent à la destruction pure & simple de l’autre. Le moins qu’on puisse dire est que l’homme a consacré à la Haine de soi & à la Haine de l’autre (surtout) une bonne partie de son temps, de son imagination & de ses actions. Pas les plus belles, hélas, à compter dans l’histoire de l’Humanité. Épisode 3.

« La victoire a cent pères, mais la défaite est orpheline »1.
John Fitzgerald Kennedy

| Q. Enfin une riposte aux provocations turques en Libye ?

Jacques Borde. Oui, pas trop tôt, mais de qui ? Les sources divergent et nous parlent d’auteurs différents. À moins qu’il ne s’agisse d’une opération combinée. Ce qui semble assuré est que la Base d’Al-Watiya, au sud-ouest de Tripoli a été très durement touchée par une série de frappes aéroportées, au cours desquelles les quatre systèmes de défense aérienne turcs, de type MIM-23 Hawk positionnés il y a peu, ont tous été détruits. Ainsi que des drones d’attaque turcs. Probablement des Bayraktar TB-2, puisque ceux-ci ont bien été déployés, en toute illégalité, en Libye.

Les systèmes MIM-23 Hawk turcs, eux, auraient été atteint par des Mirage-2000-9. Donc des appareils de la Al-Quwwāt al-Jawwīyä al-Imārātiyya (UAEF)2. Vu que la UAEF est la seule à avoir ce modèle en parc.

L’Al-Jayš al-’waṭaniyy al-Lībii (LNA)3 du maréchal Ḫalīfa Bilqāsim Ḥaftar4, qui revendique également l’attaque, a, de son côté, évoqué des pertes dans le personnel militaire, dont des officiers des Renseignement turcs intégrés aux forces de la GNA.

Est aussi évoqué un raid de… Rafale. Appareil en dotation dans les armées de l’Air française et égyptienne.

Une riposte, alors, plus que justifiée après les incidents franco-turcs, notamment les tentatives de tir contre nos frégates Courbet et Forbin et le refus d’obtempérer aux contrôles effectués par la France dans le cadre de l’Opération Sea Guardian. Sans parler des avertissement lancés par le président égyptien, ‘Abdu l-Fattāḥ Sa‘īd Ḥusayn Khalīl as-Sīssī, à Ankara.

À noter que selon l’analyste Ibrahim Belqalsem, ce serait bien l’armée de l’Air française qui aurait effectivement mené l’attaque d’Al-Watiya, malgré la revendication de la LNA.

| Q. Un risque d’escalade ?

Charlotte Sawyer. Oui, plus que probable, nous verrons bien. Mais, quelle que soit la main derrière ce raid (Aboû Dabî, Le Caire, Moscou, Paris), il était plus que temps de rabattre son caquet au Cumhurbaşkanı5, Reccep Tayyip Erdoğan, et à ses visée néo-ottomanes.

| Q. À propos des Rafale : est-il possible que les appareils n’aient pas été français ?

Charlotte Sawyer. Tout à fait possible. Les Rafale fournis par Paris à l’Égypte sont opérationnels et les pilotes de l’Al-Qūwāt al-Gawwīyä al-Misrīya6 parfaitement à même de mener des frappes aéroportées de ce type.

Jacques Borde. Pour rappel, c’est BforBORDE qui avait annoncé plusieurs semaines avant tous ses confrères la menée à terme du contrat Rafale égyptien.

Quant à l’Al-Jayš al-’waṭaniyy al-Lībii (LNA), ses appareil sont en fait des MiG29S fournis pas la Vozdushno-Kosmicheskiye S’ily (VKS)7.

| Q. Vous persistez à croire que les BLM sont un danger pour la société ?

Jacques Borde. Et même à m’étonner que, ainsi que les Antifas, les Black Lives Matter (BLM) ne soient toujours pas traités comme des Unlawful combatants8, au même titre que les Jound al-Khilafah9 d’Al-Dawla al-Islāmiyya fi al-Irāq wa al-Chām (ISIS/DA’ECH)10.

| Q. Ça n’est pas la même chose tout de même ?

Jacques Borde. Pas à écouter Hawk Newsome, bien réel Chairman of BLM’s Greater New York Chapter, lorsqu’il déclare que BLM est en train de développer « une armée hautement entraînée » pour faire « la guerre à la police ».

Si ça, ça n’est pas du terrorisme intérieur…

| Q. Du coup, évidemment, à propos de Kulturkampf, vous ne ne croyez pas à la soif de justice des BLM ?

Charlotte Sawyer. (Éclat de rire) pas plus qu’au Père Noël. Donc, absolument pas. C’est du discours, de la posture. Attitudes qui, bien sûr, cachent une doxa suprémaciste à connotation strictement raciale.

Les BLM & co. démontrent chaque jour qu’ils ne luttent pas contre le racisme, mais, tout au contraire, qu’ils se battent uniquement pour abattre l’Histoire, la civilisation et la culture occidentale afin d’imposer au monde leur seul discours et leur vision de l’Histoire frelatée, revisitée et totalement fabriquée. C’est un Kulturkampf virant au Endkampf : l’élimination de l’autre.

À se demander ce qui les différencie d’Al-Dawla al-Islāmiyya fi al-Irāq wa al-Chām (ISIS/DA’ECH), d’Al-Qaida ou Boko Haram11.

Derniers avatars de cette doxa infâme :

Primo, un syndicat d’étudiants africanistes a exigé de l’Université de Madison (États-Unis) de déboulonner la statue de… Lincoln. Oui, vous m’avez bien entendu : Abraham Lincoln, l’homme qui a fait ratifier le XIIIe Amendement de la Constitution des États-Unis abolissant l’esclavage. Qui a rayé de la carte géopolitique les États confédérés après une des guerres civiles les plus implacables de l’Histoire, nos étroits du bulbe suprémacistes-africanistes nous parlent bien de ce Lincoln-là.

Argument invoqué : « Ce n’est pas parce qu’il était anti-esclavagiste qu’il était pro-Noir ». Évidemment, vu comme ça…

Secundo, le jeune Secoriea Turner (8 ans), rapporte Fox News, a été abattue dans la nuit de samedi à dimanche (4-5 juillet 2020) par la milice des Blacks Lives Mater/Antifa parce que sa mère a tenté de parquer son véhicule dans leur zone autonome (sic), à Atlanta.

Ah, oui, au fait, la malheureuse fillette était Afro-américaine !…

| Q. À propos d’esclaves et cette rumeur faisant des Traoré eux-mêmes des esclavagistes ?

Jacques Borde. En fait, plus qu’une rumeur, une réalité historique. Isabelle Deakin-Drown nous rappelait que :

« Le nom de Traoré est une déformation du nom de Tarawélé, un des 44 clans de l’ethnie Soninké, ethnie qui s’étend essentiellement en Afrique de l’Ouest sahélienne. Dans l’empire du Ghana, les Soninkés se disaient “enfants de la chasse” et le groupe qui nous intéresse prit le nom patronymique de Tarawélé ou Traoré après l’occupation du royaume par Diabé Cissé ».

Mais, là où ça se gâte pour le conte de fée de dame Assa, c’est qu’« Après leur conversion à l’islam au XIe siècle, les Soninkés se sont dispersés en Afrique de l’Ouest pour fonder, entre autres, le royaume de Galam, spécialisé dans le commerce de l’or, de la gomme arabique et… des esclaves… capturés dans d’autres tribus et vendus sans aucun état d’âme, non pas aux méchants Blancs mais aux Maures dont ce commerce était la spécialité. Le commerce avec les Européens viendra plus tard et ne sera que la continuité des traites négrières arabo-musulmanes ».

Donc des Africains-négriers. Comme ça doit faire chic au Café de Flore !

« La société soninké évoluera très vite et ce, dès l’époque précoloniale, vers un modèle esclavagiste extrêmement brutal. À la fin du XIXe siècle, alors que les Blancs ont aboli l’esclavage depuis un demi-siècle, la société soninké compte près de la moitié d’esclaves qu’il faut réprimer par la violence et parquer dans des quartiers réservés. Ces malheureux captifs ne connaîtront l’affranchissement qu’à partir du début du XXe siècle sous l’influence des vilains Occidentaux colonisateurs ».

Temps anciens, direz-vous !

Que nenni : « … les traditions ont la vie dure chez les Soninkés puisque des cas d’esclavagisme perdurent encore de nos jours dans leur société en particulier en Mauritanie, les Maures et les Soninkés étant depuis toujours les spécialistes de ce type de commerce ».

Donc en conclusion, « le clan Traoré peut certes fièrement porter ses origines soninkés mais il serait de bon ton que toute la famille mette un genou en terre et demande pardon au nom de ses ancêtres aux autres populations africaines maltraitées par eux. Traoré, à esclavagistes, esclavagistes et demi ? ».

Charlotte Sawyer. À moins, bien sûr, que cette proskynèse ne soit de mise que pour les… Blancs ? Donc, dans ce cas-là, une forme avérée et incontournable de racisme. Avec ça, la démocratie avance à grands pas, mais à reculons. Surtout depuis vos municipales, je veux dire.

| Q. Justement, que voulez-vous dire ?

Jacques Borde. Que Abdelaziz Hamida, le nouveau maire de Goussainville (Val-d’Oise) serait Fiché S pour islamisme radical.

C’est en tout cas ce ce que croit savoir L’Express, depuis septembre 2019 : « De source policière », Abdelaziz Hamida « est réputé proche du mouvement fondamentaliste Tabligh, une organisation dont le nom a été cité dans le dossier judiciaire de la filière djihâdiste de Lunel, responsable du départ de plusieurs jeunes français pour la Syrie et l’Irak dans les années 2014-2015 ».

Et l’Express d’expliquer qu’Abdelaziz Hamida, avait éveillé l’attention des Renseignements français en raison de ses « activités prosélytes et de son entourage ».

Élu avec 38,58% des suffrages, Abdelaziz Hamida nie en bloc l’incrimination d’être un Fiché S. Tout comme les accusations de communautarisme qui pleuvent sur lui. Une plainte pour diffamation a, d’ailleurs, été déposée contre L’Express, et un jugement devrait être rendu en septembre 2020.

Le souci est que nous parlons de Lunel qui a été l’une des filières les plus dures de la terreur takfirî. À elle seule, la filière nazislamiste de Lunel a généré parmi les plus sanglants serial killers et violeurs en réunion de l’archipel takfirî.

| Q. Et ces dérives et liaisons dangereuses ne préoccupent pas vos confrères ?

Charlotte Sawyer. Pas outre mesure, en fait.

De mon côté de l’Atlantique, c’est le kulturkampf anti-blanc qui mobilise toute l’attention du cloaca mediatica maxima. Et sans beaucoup de retenue.

Ainsi, dans une de ses envolée onanistes dont il a le secret, le Washington Post estimant que George Washington et madame étaient d’odieux esclavagistes, il serait bel et bon d’en effacer définitivement la mémoire en supprimant toutes les traces de leurs noms. Jusque là, rien de particulier dans ce délire nombriliste, assez conforme à sa doxa libérale, gauchiste pour vous.

Well, il y a juste un ‘tit problème : le WASHINGTON Post a oublié comment il s’appelait ! Beaucoup moins drôle, les nouvelles de la ZAD12, comme vous dites en français, BLM de Seattle, aux USA : agressions, tirs, morts, viols n’ont jamais cessé d’y grimper.

Avec, comble de l’horreur, un des cops13 levés par la Capitol Hill Autonomous Zone (CHAZ)14 qui a tué un jeune adolescent noir.

Pour rappel, militants antifas et BLM avaient déclaré cette zone territoire autonome, refusant police, pompiers et ambulances.

Jacques Borde. Du coup, surprenant, c’est… la zone !

Notes

1 Conférence présidentielle du 21 avril 1961.
2 United Arab Emirates Air Force, Force aérienne des Émirats Arabes Unis.
3 Ou Armée nationale libyenne du maréchal Ḫalīfa Bilqāsim Ḥaftar.
4 Promu à ce grade en septembre 2016 par le Parlement de Tobrouk.
5 Ou Président de la République de Turquie.
6 Armée de l’Air égyptienne.
7 Ou Forces aérospatiales russes. Créées le 1er août 2015 suite à la fusion de la Voïenno-vozdouchnye sily Rossiï (VVS, armée de l’Air) avec les Voïenno Kosmicheskie Sily ou (UK-VKS, Troupes de défense aérospatiale.
8 Traduite par combattant illégal, combattant ennemi ou encore combattant ennemi illégal. défini dans le PATRIOT Act, ou plus précisément le Uniting & Strengthening America by Providing Appropriate Tools Required to Intercept & Obstruct Terrorism Act of 2001, pris sous la présidence de George W. Bush, qui permet de soustraire au droit commun les combattants armés capturés dans le cadre de la guerre contre le terrorisme.
9 Ou Soldats du califat. Terme officiel de DA’ECH pour qualifier ses combattants armés. Vient en droite ligne de Jound al-Khilafah fi Ard al-Jazair, groupe armé terroriste salafiste, qui s’est fait connaître par l’assassinat d’Hervé Gourdel. A fait scission d’AQMI (officiellement en septembre 2014) et prêté allégeance à DA’ECH.
10 Ou ÉIIL pour Émirat islamique en Irak & au Levant.
11 Plus exactement le Jama’atu Ahlis Sunna Lidda’Awati Wal-Jihâd (Groupe sunnite pour la prédication &le djihâd).
12 Zone à défendre, comme à Notre-Dame-des-Landes.
13 Ou policier.
14 Ou Zone autonome de Capitol Hill.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Le Suprémacisme rend-il intelligent ? Pas les BLM & Co., en tout cas. [1]

| Occident | Endkampf | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde | Vomissant leur …