Ocean Viking : Du Pshychodrame inventé à la Défausse convenue ?

| UE | Migrations | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde |

À quoi tiennent les choses. Il aura suffi de quelques images controversées & commentaires affolés pour faire céder l’administration Conte sur le dossier ô combien controversé & douteux de l’Ocean Viking, ses faux migrants mais vrais mutins. De toute évidence, la gauche financiarisée esclavagiste européiste, sait comment berner & faire plier nos caciques européistes, à la colonne vertébrale plutôt spongieuse & aux idées plus que chancelantes. Mais, en serait-on là si l’autoproclamé Capitano, le gesticulant Salvini, n’avait pas si piètrement manœuvré & lâché la barre trop tôt ?

« La diplomatie est un rapport de forces, devant lequel l’UE a abdiqué ! Menaces contre des marins français, livraisons d’armes en Libye, duplicité avec DA’ECH, transformation de Sainte-Sophie en mosquée : quand va-t-on mettre fin à ce jeu de dupes avec le sultan turc Erdoğan ? ».
Jordan Bardella.

« Dans l’hémicycle pour l’information du président Conte. Les citoyens exigent des réponses d’un gouvernement qui n’a pas encore payé la caisse d’intégration à 2 millions et 600 600 Italiens, ni le « bonus de 600 euros » à 1 million de travailleurs indépendants. Pendant ce temps, pense aux réparations pour les immigrants et à multiplier les fauteuils ».
Giorgia Meloni.

| Q. Un petit tour par Paris, d’abord : de plus en plus d’analystes estiment qu’en Libye, face à Ankara, nous avons cédé ?

Jacques Borde. Que nous avons fui, vous voulez dire. Vu notre attitude en Libye, je pense qu’il est plus que temps de trouver un nouveau nom pour le « Charles-de-Gaulle » : le « Courage-Fuyons« , ou le « Poudre-d’Escampette« . À moins d’en faire une mosquée flottante pour migrants (sic) nécessiteux ?

| Q. Mais, question simple, y avait-il une solution militaire disponible ?

Jacques Borde. Oui. Question simple, réponse simple et en trois lettres s’il vous plaît : SNA. Pour Sous-marin nucléaire d’attaque, ou SSN pour Ship Submersible Nuclear, selon la classification OTAN.

Techniquement, le programme de remplacement des six historiques SNA classe Rubis par six SNA du Programme Barracuda (classe Suffren) a démarré le 21 décembre 2006. Le premier bâtiment, le Suffren a été lancé le 12 juillet en 2019. La commande du 4ème SNA a été notifiée à la DCNS en juillet 2014.

Donc, ne pinaillons pas : l’outil est là : simple, indétectable et sans bavure. Mais, là, nous entrons dans un autre registre : celui d’un pays dirigé par un vrai chef d’État. Ce que n’est évidemment pas le Tartarin de Brégançon.

| Q. Le psychodrame de l’Ocean Viking, ça vous inspire… ?

Jacques Borde. D’entrée, et pour que les choses soient claires, mon plus profond mépris pour ces nervis de la gauche financiarisée esclavagiste européiste. Autrement, pas grand-chose, en fait.

On aurait dû les laisse croupir sur leur rafiot. Ça leur aurait mis, qui sait, du plomb dans la caboche. Sinon, leur sort, aussi funeste qu’il aurait pu être, n’aurait pas perturbé pas mon sommeil une seule seconde…

| Q. Que s’est-il passé au juste ?

Jacques Borde. À en croire, la vérité c’est déjà une autre paire de manches, SOS Méditerranée : « la situation à bord s’est détériorée au point que la sécurité des 180 rescapés et de l’équipage ne puisse plus être garantie ».

Maintenant, attention : tout ce discours a aussi de fortes chances d’être une grosse manip de nos idiots utiles immigrationnistes pour forcer la main à l’administration Conte, assez niaiseuse (sic), la preuve, pour gober leur numéro de pleureuses. En effet, le navire-négrier concerné – qui prétendait que cette situation était la « conséquence directe d’un blocage long et inutile en mer » – faisait des ronds dans l’eau au large de la Sicile.

| Q. Mais que pouvait-on faire ?

Jacques Borde. Mais, justement, on ne devait rien faire ! Ce pour les raisons qui suivent :

1- la thèse du « blocage long et inutile en mer », était une forgerie, une de plus me direz-vous, de nos nervis de la gauche financiarisée européiste.
2- l’Ocean Viking n’était bloqué nulle part. Il refusait tout simplement d’aller relâcher dans l’un des nombreux port de la rive Orientale de la Méditerranée. Ce qui n’est pas la même chose.
3- il eût été plus que juste que ceux qui nous imposent motu proprio le fardeau de ces migrants (sic), qui ne sont rien de moins que des clandestins violant nos lois et nos frontières, en subissent les premiers les conséquences. Ce alors que nous sommes, officiellement du moins, en pleine épidémie, et que la circulation est encore très critique entre les pays européens.
4- ces opérations dites de sauvetage (sic), qui ne sont rien d’autre que de la traite négrière déguisée et organisée de manière volontaire et délibérée ad usum la gauche financiarisée esclavagiste européiste relèvent du droit pénal.
5- l’affaire en question relevant, en outre, du droit maritime.

Si comme l’a prétendu un des activistes-nautiques (sic) de l’Ocean Viking, le sieur Ludovic, parlant de migrants (sic) qui auraient menacé l’équipage, ne se sentait « pas en sécurité, il faut qu’on trouve un port maintenant, c’est une question de sûreté », et si les fouteurs de m… de SOS Méditerranée avaient vraiment voulu mettre un terme à ce cinéma faussement tragique :

1- ils auraient cessé leur chantage envers l’Italie.
2- ils auraient rebroussé chemin.
3- ils auraient gagné Tripoli en lançant un appel de détresse aux frégates de la Türk Deniz Kuvvetleri (TDK)1, omniprésentes sur zone.

Au premier commando-marine turc montant à bord, tout ce petit monde aurait arrêté de se plaindre et aurait filé doux…

| Q. On a parlé de tension ethnique et d’équipage menacé ?

Jacques Borde. Comment ça, des tensions zethniques ! M’enfin, il n’y que les méchants Blancs-comme-la-craie qui sont racistes !!!

Saperlipopette ! Nous aurait-on menti ? Les bras m’en tombent. Surtout à la lecture de l’AFP qui prétendait, et je dis bien qui prétendait, que « … le pont est désormais divisé en plusieurs groupes, d’un côté, environ 130 migrants « patientent dans le calme », espérant rejoindre les rives de l’Europe après avoir fui la Libye ; de l’autre, 44 Tunisiens, Marocains et Égyptiens composent « une minorité agitée » pour laquelle SOS Méditerranée a demandé une évacuation médicale en raison de « détresse psychologique aiguë ». Entre ces deux groupes, l’équipe de l’ONG, en combinaison orange, a dû doubler ses effectifs sur le pont pour des raisons de sécurité... ».

Bon, et après ? Ils n’avaient qu’à accoster en Tunisie, les ports y sont sûrs et plus proches de la Libye que l’Italie…

| Q. Et, selon vous, pourquoi cette affaire serait-elle un coup monté ?

Jacques Borde. Parce que l’Ocean Viking cherchait à accoster en Italie ou à Malte depuis le début, mais n’a essuyé que des refus. Jusqu’à la volte-face du Presidente del Consiglio dei Ministri2, Giuseppe Conte. Amnesty international, de son côté, demandait que la France fasse pression sur l’Italie pour l’accueil du navire et pour la prise en charge une partie des 185 migrants présents à bord.

En fait, tout le monde se renvoyait la balle, personne n’ayant l’idée, pourtant basique et conforme au droit maritime, de monter à bord afin de rétablir l’ordre en maîtrisant de vive force les mutins et assurer la sécurité de l’équipage.

À noter que, a contrario, le message d’Amnesty n’était pas plus alarmiste que ça, alors que s’il y avait vraiment eu danger, le ton aurait été tout autre. À se demander si l’équipage de l’Ocean Viking n’a pas commencé à crier au secours seulement pour faire pression sur les gouvernements d’Italie, de Malte et de France afin que quelqu’un se décide de lui ouvrir ses ports.

Comme quoi les maîtres-chanteurs de la gauche financiarisée esclavagiste européiste, connaissent leur monde. Et, par dessus tout, la pauvreté intellectuelle de nos décisionnaires européistes assez facile à mener en bateau. Fut-il un navire- négrier !

| Q. Pauvreté intellectuelle : Qu’entendez-vous par là ?

Jacques Borde. Oh, un exemple simple, le leader du Partito democratico (PD), Nicola Zingaretti, de prétendre sur La 7 qu’il avait commencé à faire de la politique par des piquets de protestation contre les tanks soviétiques à… Prague. Alors, dans l’ordre :

1- les tanks soviétiques sont entrés à Prague en 1968.
2- Zingaretti est né en 1965.
3- Zingaretti avait 3 ans en 1968. Oups !

Précoce le Nico ! Qu’ajouter de plus à ce sommet de clownerie médiatique ? Remarquez, on a échappé au pire : le mec, à la place du Printemps de Prague, aurait pu nous sortir l’Insurrection de Budapest. Temps où il était encore dans les braies de son paternel. Budapest, dont, promis-juré, je vous parlerai pas en tant que témoin-clé : j’avais 1 an !

| Q. Mais, comment faire face à la migration illégale et à des situations comme celle de l’Ocean Viking ?

Charlotte Sawyer. Techniquement, vous voulez dire ? Comme les Australiens, tout simplement, où deux bâtiments de la Royal Australian Navy (RAN, marine australienne) ont percuté et pris en sandwich une péniche chargée de clandestins illégaux qui n’avait pas répondu aux sommations d’usage. Les migrants illégaux ont tous été renvoyés, les membres de l’équipage arrêtés et ce qui restait de la barge a été mis au rebut.

Jacques Borde. Quant aux opérations et tentatives de mutinerie, tous les pays du monde ont des unités pour ça ! SEALs (USA), SBS (UK), COS (France), Kommado Yami (Israël), etc. ; le reste c’est d’en avoir aussi dans le pantalon !…

Notes

1 Ou Marine de guerre turque.
2 Ou Premier ministre italien.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Le Suprémacisme rend-il intelligent ? Pas les BLM & Co., en tout cas. [2]

| Occident | Kulturkampf | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde | Vomissant leur …