Après l’horreur…

| France | Tuerie de Nice | Eber Haddad |

Les réflexions amères d’Eber Haddad, sur la triple tuerie de la Basilique de Nice. Le titre est de la Rédaction.

Après l’horreur des tueries de la Basilique de Nice, on se rend compte à quel point, non seulement les pouvoirs publics sont dépassés, mais à quel point ils ont fait de l’intox, de concert avec l’Union européenne, sur toutes les problématiques liées à l’immigration, l’islamisme ou encore le terrorisme…

L’assassin, un Tunisien de 21 ans, a « bénéficié » d’un statut de réfugié politique tout en ne l’étant pas. La Tunisie n’est ni en guerre ni une dictature et cette pourriture n’avait aucune qualification. Pourquoi est-ce qu’on l’a autorisé à rentrer sur le sol européen, ày rester et pourquoi n’a-t-il pas été expulsé et mis immédiatement dans un avion à destination de son pays d’origine ?

L’espace Schengen est une véritable passoire. Il a été possible de le restreindre et même de fermer les frontières les premiers mois du Coronavirus, pourquoi ne pas les maintenir sous contrôle tant que le problème des migrants n’est pas réglé ?

L’Union européenne (UE) maintient la Tunisie à flot par des « prêts » qui sont vitaux à ce pays. Pourquoi n’ont-ils pas fait pression sur le gouvernement tunisien pour qu’il contrôle mieux le flux de « migrants », qui sont pour la plupart des migrants économiques, partant de ses rivages. La marine tunisienne en est tout à fait capable. Il n’y a pas de volonté politique de le faire de la part des Tunisiens peu motivés par le laxisme européen.

Quand il s’agissait de « migrants » syriens la qualité de « réfugiés » était avancée pour justifier leur accueil à cause de la guerre civile qui y avait lieu. Ce n’est pas le cas en ce qui concerne ceux qui arrivent de Tunisie.

Comment une personne de 21 ans, très probablement illettrée ou, en tous cas, peu scolarisée, n’ayant certainement pas l’habitude des voyages, peut-elle se mouvoir entre la France et l’Italie, disposer de vêtements de rechange, d’un Coran, de deux téléphones, de nombreux couteaux, de connaissance des lieux et d’un plan d’attaque s’il n’y avait pas une infrastructure bien organisée derrière elle pour la guider ? Sans compter que cet individu a certainement dû subir une formation clandestine en Tunisie…

Comment et pourquoi un pays comme la France qui a 6 millions de chômeurs, 9 millions de pauvres et qui est surendetté, accepte-t-il encore plus de migrants pour lesquels il n’a ni emplois à offrir, ni logements à proposer et qui vont partager le « gâteau » des prestations sociales, de plus en plus mince et qui ne suffit même plus aux Français ou aux personnes résidant en France, légalement ou pas ?

Quand on aura des réponses claires à ces questions on pourra considérer que le gouvernement est sérieux dans son intention de combattre le terrorisme mais aussi le trafic d’êtres humains en Méditerranée.

L’Italie a le même problème et le même laxisme.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Accord Russie-Arménie-Azerbaïdjan

| Artsakh / Arménie | Géostratégie | Kremlin | Le Kremlin a publié, en intégralité, …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer