Byzance, Conflans, Nice, Vienne : Le Même ennemi ?… [2]

| Guerre Vs ISIS/DA’ECH | Questions à Jacques Borde |

La décapitation de Samuel Paty n’en finit pas de faire couler de l’encre. Pas que de l’encre d’ailleurs, plusieurs capitales pétrogolfiques viennent de jeter le masque (& de nous confirmer à quel camp elles appartiennent) : ce qui les navre n’est pas qu’on tue, assassine & décapite nos concitoyens mais qu’on ne soit pas assez gentil avec les musulmans vivant & débarquant sur notre sol. À se demander si, bientôt, afin de ne navrer ni Doha, ni Riyad, il ne faudra pas, en même temps, que de leur donner la carte de la CAF, leur ajouter un AK-47 & les munitions qui vont avec. En attendant, triste routine nazislamiste : une femme vient d’être décapitée dans la Basilique de Nice, mais toujours pas un mot de compassion venant des pays arabo-musulmans, bien au contraire. Épisode 2.

« Le ministre Lamorgese a dit que le terroriste de Nice est entré par Lampedusa parce que Lampedusa est la porte de l’Europe. Le problème c’est que cette porte devrait être fermée et surveillée, pas grande ouverte comme le fait la gauche au gouvernement, précisément parce qu’elle est la porte d’Italie et d’Europe ».
Giorgia Meloni, présidente de Fratelli d’Italia (FdI).

« L’attentat commis lundi soir à Vienne vient rappeler que les récentes attaques djihâdistes contre des Français ne sont ni ponctuelles, ni circonstancielles, ni dirigées contre la laïcité ou la liberté d’expression mais relèvent d’une guerre globale que mène l’Islamisme depuis mille trois cents ans contre notre civilisation et dont le terrorisme ne constitue qu’un des moyens d’action. En frappant au cœur de la capitale autrichienne les tueurs ont à la fois laissé libre court à leur haine anti-iudaïque et visé un haut lieu symbolique de la résistance européenne et chrétienne marqué par deux tentatives ottomanes de s’en emparer. Mais c’est bien notre continent tout entier qui est la cible millénaire de leur entreprise de destruction et de mort. L’Europe ne pourra faire face à ce péril que par le réarmement moral, l’unité de combat et la volonté vitale. C’est l’esprit de Vienne 1529 et 1683 qu’il nous faut retrouver ».
Jean-François Touzé.

| Q. Autre approche : Sophie Pétronin voit, elle, dans les djihâdistes l’équivalent de nos militaires ?

Jacques Borde. Quand j’ai besoin d’avis sur des questions géostratégiques, j’ai plus tendance à me référer à des pointures comme Jacques Baud, Frédéric Encel, Eric Dénécé ou Xavier Raufer qu’à des idiotes utiles d’Al-Qaïda. L’avis de la Pétroni, je m’assois dessus, si vous le permettez. Et si dame Pétroni, aime tant les terroristes takfirî, souhaitons-lui de retrouver leur affection au plus vite…

| Q. Et le fait que nous ayons tout fait pour la récupérer ?

Jacques Borde. En l’état du Droit actuel, cela fait partie de nos devoirs en tant qu’État. Lui dérouler le tapis rouge comme l’a fait le régime de Paris est une indignité et une insulte à nos soldats, vrais eux, tombés au Sahel.

| Q. Insultes d’Ankara, menaces à peine voilées d’Islamabad, Boycott arabo-golfique de nos produits, Paris et son régime, comme vous les appelez, sont-ils totalement isolés ?

Jacques Borde. La guerre des mots, en fait.

Là, le régime de Paris paye ses procrastinations méditerranéennes. Nos SNA1 auraient dû envoyer ad minimo une paire de frégates turques par le fond. Le Cumhurbaşkanı2, Reccep Tayyip Erdoğan, bombe le torse et a le verbe haut. À raison, il sait qu’il n’a qu’un foutriquet en face de lui.

Évidement, ça n’est pas la clique européiste qui va monter en première ligne pour combler le vide existentiel de la Macronie. Par ailleurs, on sait vers qui penchent les deux montures de l’Apocalypse européiste, la Bundeskanzlerin3 Angela D. Merkel, qui a refusé de prendre en compte les menaces anti-françaises de Reccep Tayyip Erdoğan (sujet reporté aux calendes grecques, ou plutôt touraniennes), et la présidente de la Commission européenne, l’ex-Bundesminister der Verteidigung (BMVg)4, Ursula G. von der Leyen, les véritables patronne de l’Union.

À noter, en revanche, l’attitude exemplaire de la présidente de Fratelli d’Italia (FdI), Giorgia Meloni, qui a eu des paroles très fermes :

« J’ai toujours critiqué Macron pour sa politique prédatoire contre les intérêts italiens, mais aujourd’hui, il est nécessaire d’exprimer sa solidarité avec le président de la République française pour les attaques ignobles reçues du président turc Erdoğan et du Premier ministre du Pakistan parce que « coupable » de vouloir lutter contre la propagation de l’intégrisme islamique en France. J’espère que toutes les forces politiques italiennes auront le courage de se ranger sans ambiguïté avec ceux qui, en Europe, veulent défendre la liberté des citoyens et la laïcité de l’État contre la propagation du fondamentalisme islamique ».

Bravo Madame.

| Q. En plus, on nous boycotte ?

Jacques Borde. (Sourire) À ce qu’il paraît, là, c’est le Golfe [Persique] qui donne le ton, avec la Turquie. Moi, je dirai qu’à force de veuleries munichoises de la part de l’Élysée et du Niais d’Orsay, ne faisant plus peur à qui que ce soit, quoi de plus normal qu’on vienne déféquer sur notre paillasson. Pour être respectés, il faut être respectables. Après avoir viré de bord face à des frégates de la Türk Deniz Kuvvetleri (TDK)5, qu’espérait-on à la fin ?

L’Université du Qatar a donc annoncé, le 23 octobre 2020, le report de la semaine culturelle française à la suite de « l’atteinte délibérée à l’islam et ses symboles » (sic).

Notons, d’entrée, le manque total d’empathie, de nos amis (sic) pétrogolfiques quant aux récentes décapitations. Apparemment, c’est le cadet de leur souci.

Eber Haddad, a pris la chose avec une dose d’humour noir, notant que Macron « …se retrouve tricard chez les Islamistes… pas de chance ! Si les Qataris boudent la France c’est catastrophique, eux qui ne payent pas d’impôts sur les plus-values, possèdent le Prix de l‘Arc de Triomphe, le PSG, sont les principaux actionnaires de Lagardère, distribuent des enveloppes aux politiciens de tous les partis qui accourent telles des mouches à leur ambassade et se comportent comme des enfants dans une confiserie, etc… ».

Olivier Piacentini, aussi, a fort bien résumé la chose :

« …Le boycott des produits français au Qatar, au Koweit, dans d’autres pays musulmans le prouve : on veut nous mener une guerre sans merci parce que nous voulons vivre sans avoir à respecter un quelconque prophète ou un quelconque livre soit disant sacré. Le seul problème, c’est que pour conduire une guerre, il faut un chef digne de ce nom, et il faut être dur, combatif. Il faut aussi accepter certains sacrifices, certains désagréments. Si, à la moindre annonce de boycott de nos produits par des États confettis comme le Qatar ou le Koweït, c’est l’affolement, je ne vois pas comment nous pourrions gagner la guerre. C’est d’ailleurs toujours nous qui posons comme des volailles d’abattoir, à chaque annonce de sanction : taxer les importations chinoises ? Vous n’y pensez pas, il vont répliquer… À chaque fois, on dirait que nous avons peur de tout, que nous craignons tout, que nous n’avons jamais aucune arme pour faire mal à ceux qui nous attaquent. Et nous ne sommes mème pas capables de bluffer, de cacher nos craintes : à la moindre escarmouche, tous aux abris, et nos dirigeants lèvent le drapeau blanc, celui de la soumission, du renoncement

« Mais enfin, tout de même, sommes nous à ce point sensibles à nos ventes de fromage frais dans le Golfe Persique, que nous ne pourrions rien leur opposer en face ? Pourtant, nous avons largement de quoi faire mal, très mal à ces pays, et surtout à leurs élites, en quelques heures à peine. Bloquons les avoirs qataris et koweïtiens, saisissons leurs biens immobiliers, leurs actions dans nos sociétés du CAC40. Renvoyons immédiatement dans ces pays tous les Fichés S pour djihâdisme, tous ceux qu’ils financent, arment et soutiennent en douce, tout en se faisant passer pour nos amis. Envoyons la police faire quelques descentes dans les palaces du Triangle d’Or parisien, ou dans quelques hôtels particuliers, voir ce qu’on y consomme, les humains qu’on y exploite, chez tous ces pieux fidèles du prophète. Et vous verrez à quelle vitesse tout cela se calmera : je suis sur qu’on assistera même à des concours d’avalage de fromage Français à Doha ! ».

| Q. Mais le Qatar est aussi client de nos Rafale, ne sommes-nous pas un peu coincés ?

Jacques Borde. Pas du tout. Pour deux raisons :

Primo, malgré ses gesticulations le Qatar a besoin de ces appareils pour doper sa Al-Quwwāt al-Jawwīyä al-Imārātiyya al-Qatariya (QEAF)6, par rapport à ses voisins séoudiens.

Secundo, faisons comme Washington en cas de vente à des pays considérés comme peu sûrs : bloquons les codes sources. L’état-major de la Tentera Udara DiRaja Malaysia (TUDM)7, avec ses F/A-18D Hornet, s’en souvient encore…

Le seul vrai risque est que les Américains ne nous fassent un coup de Jarnac avec une offre imbattable. Sinon, vu l’état du contrat, existent des pénalités. De quelle nature et de quel montant ? Nous verrons bien.

Sinon, comme nous l’a rappelé Joseph-Félix Quiñones, « Hildago et ses écolos bobos honorent Pia Klemp, la commandante de Sea Watch-3 et la ville Paris donne 100.000 euros à l’ONG SOS Méditerranée pour de nouvelles missions de sauvetage… de migrants/terroristes. On est content de savoir que le terroriste de Nice a bénéficié de leurs supports. Ouvrez, Ouvrez la porte aux oiseaux ! ».

À rappeler, en effet, que le tueur nazislamiste de Nice débarqué à Lampedusa y serait arrivé à bord du navire affrété par l’artiste (sic) Blansky, le Louise Michel, sous le commandement de Pia Klemp, ancienne capitaine du Iuventa puis du Sea Watch-3, un temps accusée par la justice italienne de « suspicion d’aide et de complicité à l’immigration illégale ».

Ces gens, intimement liés au Crime organisé immigrationniste, ne devraient-ils pas rendre des comptes ? La complicité ça existe !…

| Q. On nous parle des Loups gris ?

Jacques Borde. Oui, La DGSI s’est inquiétée cet été 2020, du développement rapide et structuré des Bozkurtlar8 en France, branche paramilitaire du parti nationaliste Milliyetçi Hareket Partisi (MHP)9, allié d’Erdoğan . Ces activistes, farouchement antieuropéens, antichrétiens et résolument panturcs, sont implantés depuis des dizaines d’années dans de nombreuses villes européennes et y mènent des activités de plus violentes.

Ainsi, dans les rues de Dijon, le 28 octobre 2020, une centaine d’entre eux ont déambulé aux cris de « Mort aux Arméniens, Allah Akbar ! ». Même scénario à Vienne, Décines, Meyzieu en Région Rhône-Alpes.

Une démonstration de force visant à impressionner et défier la France, par le déversement de haine et d’incitation à la violence intercommunautaire. Quelque chose rappelant l’Après-midi de cristal à Sarcelles en 2014.

[À suivre]

Notes

1 Ou Sous-marins Nucléaires d’attaque.
2 Ou Président de la République de Turquie.
3 Chancelière fédérale.
4 Ou ministre allemand de la Défense.
5 Ou Marine de guerre turque.
6 Qatar Emiri Air Force, Force aérienne de l’Émirat du Qatar.
7 Ou Royal Malaysian Air Force, RMAF, soit Force aérienne royale de Malaisie.
8 Ou Loups gris. Officiellement connus sous le noms de Ülkü Ocakları (Foyers de l’idéal).
9 Ou Parti d’action nationaliste.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Des Stratégie(s) de Décapitation à la Guerre civile !… [1]

| Guerre Vs ISIS/DA’ECH | Questions à Jacques Borde | Je ne sais si le …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer