Byzance, Conflans, Nice, Vienne : Le Même ennemi ?… [3]

| Guerre Vs ISIS/DA’ECH | Questions à Jacques Borde |

La Décapitation de Samuel Paty n’en finit pas de faire couler de l’encre. Pas que de l’encre d’ailleurs, plusieurs capitales pétrogolfiques viennent de jeter le masque (& de nous confirmer à quel camp elles appartiennent) : ce qui les navre n’est pas qu’on tue, assassine & décapite nos concitoyens mais qu’on ne soit pas assez gentil avec les musulmans vivant & débarquant sur notre sol. À se demander si, bientôt, afin de ne navrer ni Doha, ni Riyad, il ne faudra pas, en même temps, que de leur donner la carte de la CAF, leur ajouter un AK-47 & les munitions qui vont avec. En attendant, triste routine nazislamiste : une femme vient d’être décapitée dans la Basilique de Nice, mais toujours pas un mot de compassion venant des pays arabo-musulmans, bien au contraire. Épisode 3

« Pour fonder et justifier leurs attaques meurtrières sur le sol français en 2015, les propagandistes du Califat islamique (DA’ECH) sonnèrent l’heure de la revanche contre les ‘Croisés’. Cette appellation fit sourire nos esprits laïcisés et incrédules. Nous avions tort. Cette histoire longue est encore très vivante en terre d’Islam, alors que notre présentisme consumériste et culpabilisateur a tout effacé de nos mémoires. Nous avions oublié qu’Urbain II était français, que Pierre l’Hermine était français, que Godefroi de Bouillon était français, que Saint Louis était français. Nous avons oublié que, grâce à eux, nous avons échappé à la colonisation islamique et que l’Europe, enracinée solidement dans la raison grecque, la loi romaine et l’humanisme chrétien, a pu alors s’élever vers le destin inouï et glorieux que fut le sien. Si nous l’avons oublié, eux ne l’ont pas oublié ».
Éric Zemmour.

« Le Tunisien de Nice, qui a tué trois personnes à l’église, démonte d’un seul coup deux grands mensonges du gouvernement et de la gauche. « Les terroristes n’arrivent pas avec les bateaux » et « celui qui débarque n’apporte pas le Covid' » Ces deux affirmations (incroyables). Le clandestin tunisien s’est avéré positif au Covid puis est allé en France pour tuer des innocents. Quelqu’un devrait s’excuser. Mais il ne le fera pas et continuera avec ses mensonges utiles à la cause de l’immigration ».
Giorgia Meloni, présidente de Fratelli d’Italia (FdI),

| Q. Ôtez-moi un doute : la guerre contre le terrorisme est totale, ou pas ?

Jacques Borde. Du côté du Takfir, oui. Du nôtre, pas vraiment. Car, note François-Bernard Huyghe :

« Menant des opérations extérieures sans mettre trop les ‘pieds au sol’ (drone, bombardements), et opposant une défense policière, sécuritaire et judiciaire aux attentats, incapables de définir la victoire (quand plus personne ne nous haïra?), embarrassés pour distinguer nos amis et nos ennemis, craignant de ne donner des arguments de recrutement à ceux que nous combattons, les Occidentaux aiment se référer à un principe abstrait qui susciterait une condamnation universelle. Nous ne pensons l’ennemi que comme pure négativité ou comme contraire de notre représentation idéale en tant que démocratie pacifiques »1.

Pour vaincre qui que ce soit, il faudrait peut-être déjà abattre le mur de nos illusions. Pas demain la veille, visiblement !…

| Q. Et les Américains ?

Jacques Borde. Ça bouge, dans le bons, sens, mais doucement. En janvier 2020, le ministre grec de la Défense, Nikólaos Panayotópoulos, à la suite de la visite du US Secretary of State, Michael Richard Mike Pompeo2, avait annoncé, outre le passage d’une partie de la flotte des F-16 de la Polemikí Aeroporía3 au standard Block 70 Viper, l’achat de 24 F-35A Lightning II, un deal estimé à 3 Md$US.

Or, selon des nouvelles reprises par The Aviation Geek Club, citant Alert5.com et nos confrères grecs d’Estia, les six premiers F-35A livrés à Athènes seraient prélevés sur le lot initialement destiné à la Türk Hava Kuvvetleri (THK)4. Pas vraiment un signe très amical de la part de Washington. Quid de la prochaine équipe à la Maison-Blanche ?…

| Q. Quand je vous ai parlé de boycott, vous avez esquissé un sourire ?

Jacques Borde. Oui. Je pensais en fait à ce très naqshbandi5 Reccep Tayyip Erdoğan. Est-ce très malin de jouer cette carte, au moment où l’électroménager made in Turkey (Beko, notamment) s’installe durablement en France ? Sans parler du tourisme…

| Q. Les admonestations du CFCM, vous en pensez quoi ?

Jacques Borde. Soyons clair et précis : que du mal !

Comme l’a résumé Samuel Atlani, le discours du CFCM, c’est exactement ceci :
« Si vous voulez la paix et la fraternité, veuillez fermer vos gueules et ne pas « offenser l’Islam », nous fait savoir le président du Conseil français du culte musulman. C’est quoi, le niveau de fraternité possible avec des gens comme lui souhaitant imposer à tous leurs règles religieuses ? Au passage, c’est Sarko qui a mis en place le CFCM avec lui à sa tête, je dis ça, je dis rien ».

Mais, entre nous, il y a pire !…

| Q. Mais, vous aussi, vous êtes contre la diffusion des Caricatures dans le système scolaire ?

Jacques Borde. Exact. Mais pas pour les mêmes raisons que Mohammed Moussaoui. Jeter de l’huile sur le feu dans un environnement que l’État a totalement cessé de contrôler depuis des année contient une part de risque inacceptable. Simple exemple : qui et comment protègera-t-on les enseignants qui seront pris pour cibles, comme Samuel Paty l’a été ? Soyons sérieux, le régime de Paris n’est même pas capable de contrôler quelques milliers de clandestins manifestant (sic) au Trocadéro !…

| Q. Le concept d’un supposé nihilisme djihâdiste, vous y croyez ?

Jacques Borde. Absolument pas. C’est de la forgerie gauchiste post-soixante-huitarde, supposée lisser le profil du terrorisme takfirî. Posture intellectuelle, pour ceux qui s’y prêtent, à la fois munichoise et kollaborationniste.

Lisez plutôt ce qu’en dit François-Bernard Huyghe :

« Dans le même registre, des termes comme ‘nihilisme’ sonnent creux, les djihâdistes ne sont nullement animés par le refus de toute valeur ; ils sont dans l’obsession d’une seule valeur. S’ils ont le projet de détruire et de se détruire, éventuellement après avoir vécu intensément (voir des vidéos où les combattants étrangers en Syrie en Ray-Ban et Pick-up, et jouissent de leur pouvoir assez ostensiblement), c’est dans l’espérance de récompenses célestes et pour le bénéfice de leurs descendants.
« Nier cette positivité, l’inverser en haine absurde, c’est se donner bonne conscience à bon compte. Nous ferions bien de nous souvenir qu’eux nous accusent de « mécroire ». Ce verbe qu’utilisent beaucoup les djihâdistes dans leurs vidéos testaments (ainsi les tueurs de Bataclan) nous condamne du seul fait de refuser le message du Coran version fondamentaliste et donc de refuser leur transcendance. Chacun est le nihiliste de l’autre… »6.

Comme dirait l’autre, nous ne sommes pas sortis des ronces !…

| Q. Pourquoi, dites-vous ça ?

Jacques Borde. Parce que, au point où nous en sommes arrivé, le Cumhurbaşkanı7, Reccep Tayyip Erdoğan, est passé à la vitesse supérieure revendiquant même des territoires européens : Kosovo, Albanie, Bosnie et d’autres encore. Ça, c’est pour le discours. Quant aux actes, Ankara :

1- a envahi, avec le soutien tacite des régimes européistes, le nord de la Syrie, menaçant un statu quo régional qui, malgré tout, tenait bon avec Damas.
2- s’en est pris à la Grèce, notamment par l’arme migratoire, ce au mépris des accords signés avec Berlin et Bruxelles pour garder, moyennant finances, ces réfugiés sur son sol.
3- a attaqué les intérêts français, grecs, italiens et israéliens au large de Chypre.
4- a envahi, via 7.000 miliciens projetés sur zone, mais aussi avec les contingents de sa Türk Kara Kuvvetleri (TKK)8, et des véhicules blindés type MRAP9 à foison, la Libye, ce encore avec l’étonnante passivité des Otano-européistes qui n’ont pas bougé le petit doigt, pourtant chargés qu’ils étaient de mettre en application l’embargo sur les armes s’appliquant à toutes les parties en lice en Libye.
5- a relancé, via ses proxies takfirî syriens, la guerre au Haut-Karabakh entre Arméniens et Azéris.
6- a financé des groupes takfirî en France et en Europe, des écoles coraniques, des mosquées radicales, etc., probablement des groupes narco-terroristes, au moins indirectement.

Pas plus tard que le 28 octobre 2020 près de Lyon, des Bozkurtlar10, les alliés ultranationalistes de l’Adalet ve Kalkınma Partisi (AKP)11 d’Erdoğan, ont transformé une manif de rue en vaste ratonnade anti-arménienne. Faisant même déguerpir les Forces de l’ordre (FDO) présentes sur place.

La France est aujourd’hui boycottée, sur initiative d’Ankara semble-t-il, par un nombre croissant de pays musulmans.

| Q. Et comment réagissons-nous ?

Jacques Borde. De manière incantatoire, comme d’habitude. Comme l’a noté, Olivier Piacentini :

« Pour le moment, à part le rappel de notre ambassadeur en Turquie, on ne saisit pas en quoi consiste notre réplique : sanctions économiques, fermetures de mosquées, d’écoles Mili Gorus, expulsions de ressortissants turcs, on ne voit rien venir, comme si nous étions désarmés. Le front européen anti-Erdoğan se limite à des incantations. Macron et l’UE affrontent un ennemi déclaré avec de belles paroles, mais peu d’actions. L’Union Européenne n’est pas une puissance, en tout cas aux yeux d’Erdoğan qui l’affronte sans aucune crainte apparente. Quant à la France, prisonnière de cet écheveau de contraintes, et tétanisée par l’importance de la communauté musulmane sur son sol, elle est devenue pour les loups une volaille que l’on pourchasse sans crainte. L’UE n’a pas fait de l’Europe une puissance, elle a dépossédé les nations de leur puissance passée. Et à ce jeu, la France est de loin la principale victime, quoique bien consentante dans le fond. Erdoğan peut dérouler tranquillement sa stratégie de coups de force : il ira jusqu’où notre faiblesse lui permettra d’aller. C’est à dire probablement très loin… ».

Le tout avec des doses massives et régulières de pasdalagam et de çépalislam !…

| Q. Mais qui boycotte qui, au juste ?

Jacques Borde. De plus en plus de monde, dans l’Umma, la Communauté des croyants (musulmans). D’une manière – assez nouvelle, mais pas pas si surprenante que ça – les Palestiniens, également, lâchent la France avec laquelle ils ont longtemps eu des relations totems, comme disent les SR. Entendez privilégiées.

« Insulter les religions et les prophètes ne relève pas de la liberté d’expression mais favorise plutôt une culture de la haine », a indiqué le Harakat al-Muqâwama al-‘islâmiya (HAMAS)12, dans un communiqué, disant « prévenir », sans plus de précision, des « conséquences » que pourraient avoir ces déclarations.

De son côté, le Harakat al-Jihâd al-Islami fi Filastīn (JIP)13 a rappelé « qu’offenser » l’Islam et son prophète était une « ligne rouge » qui « ne pouvait être tolérée ».

Un autre monde, décidément.

Notes

1 In DA’ECH : l’Arme de communication dévoilée, p.18, VA éditions, ISBN 979-10-9340-30-5.
2 Ex-directeur de la CIA, élu républicain du Kansas, siégeait à la Commission du Renseignement au Congrès et a participé à la Commission d’enquête sur l’attaque du consulat des États-Unis à Benghazi, en septembre 2012, où l’ambassadeur Christopher Stevens et trois autres Américains ont été tués.
3 Ou Armée de l’Air grecque.
4 Ou Armée de l’Air turque.
5 Soit membre de haut vol de la Tariqa naqshbandiyya, une des quatre principales confréries soufies. Elle tire son nom de Khwaja Shâh Bahâ’uddîn Naqshband, qui est considéré comme son maître, bien que ne l’ayant pas fondée. Abû Ya’qûb Yûsuf al-Hamadânî, né en 1140, et ‘Abd al-Khâliq al-Ghujdawânî, né en 1179, sont les fondateurs des principes de cette voie soufie. Le soufisme compte 41 branches initiales de confréries soufies, dont 40 tirent leurs secrets spirituels de Ali ibn-Abi Talib, le gendre du prophète. Les Soufis expliquent ce fait par cette tradition prophétique (hadith) rapportée par Tirmidhi où Mahomet dit : « Je suis la cité de la science et Ali en est la porte ». L’initiation d’Ali a été faite par le dhikr (évocation, mention, rappel, répétition rythmique, du nom de Dieu) Lâ ilâha illa-llâh, en français : Je témoigne qu’il n’y a pas de divinité autre que Dieu (tawhid).
6 In DA’ECH : l’Arme de communication dévoilée, p.22, VA éditions, ISBN 979-10-9340-30-5.
7 Ou Président de la République de Turquie.
8 Ou Forces terrestres turques.
9 Pour Mine Resistant & Ambush Protected, une gamme produite par Otokar.
10 Ou Loups gris. Officiellement connus sous le noms de Ülkü Ocakları (Foyers de l’idéal).
11 Ou Parti de la justice & du développement.
12 Mouvement de résistance islamique, l’acronyme signifie également zèle en arabe.
13 Ou Jihâd islamique palestinien.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Des Stratégie(s) de Décapitation à la Guerre civile !… [2]

| Guerre Vs ISIS/DA’ECH | Questions à Jacques Borde | Je ne sais si le …