Le Terrorisme intérieur une guerre ? Ça dépend pour qui !… [3]

| Guerre Vs ISIS/DA’ECH | Questions à Jacques Borde |

Les aléas des présidentielles US nous ont un peu éloigné d’autres préoccupations, la guerre Vs la terreur takfirî, notamment. Concernant le régime de Paris, étonnamment, nous engrangeons des victoires & marquons des points. Mais au… Mali ! Pour le Front intérieur, en revanche, c’est plutôt « Padamalgam » à tous les étages & à toutes les sauces. Partie 3.

« Comment faire si les pays d’origine des #terroristes ne veulent pas récupérer leurs ressortissants ? Et bien on ne négocie pas, on coupe les vivres ! Si on a des accords financiers avec eux, on ne paie plus ! #AttentatVienne #Terrorisme #Islamiste ».
Me. Gilbert Collard.

« Où que le regard se pose dans l’espace public, on voit des manifestations de l’islamisation de la société. Est-il normal que, cinq ans après cet attentat, je doive continuer à me balader avec des hommes armés en plein cœur de Paris, alors que je suis pacifique ? Parfois je me demande ce que l’on aurait dit si, après la Seconde Guerre mondiale, nous avions continué à juger les crimes nazis comme des crimes de droit commun, tout en continuant à permettre des pièces de théâtre, des livres, des associations nazies. Cela aurait été monstrueux et c’est exactement ce que nous sommes en train de faire avec l’islamisme alors que c’est une idéologie qui a commis des crimes de masse. Une idéologie qui cible tous nos acquis démocratiques, nos libertés. Il y a là un écueil philosophique que je dénonce ».
Zineb El Rhazoui, in le Figaro (31 août 2020).

| Q. Dans l’UE, où est-on le plus mal loti en matière de sécurité ?

Jacques Borde. Il devient de plus en plus difficile de faire la différence, tant l’Union européiste est laxiste en ce domaine. C’est comme Les Animaux malades de la peste du fabuliste : « Capable d’enrichir en un jour l’Achéron (…) Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés »1.

Toutefois, je pense que c’est toujours les pays du Sud, les Latins crétins comme je les nomme, qui tiennent la corde.

| Q. Et entre eux ?

Jacques Borde. En tête, la France et son excroissance belgicaine, évidemment. Mais l’Italie gagne du terrain. Ainsi à en croire, le Dr. Giuseppe De Matteis, qui est questeur, les migrants (sic) se montrent de plus en plus audacieux et violents. Pire, les agressions contre les policiers augmentent parce que les migrants savent qu’à la fin rien ne se passe.

| Q. La question de la formation (en France) d’Imams dits républicains, ça vous parle ?

Jacques Borde. Le souci, c’est que les pistes envisagées reviennent à se tirer une balle dans le pied.

Comme l’a écrit Yves Mamou : « Le gouvernement veut confier la formation d’imams républicains au Conseil français du culte musulman (CFCM), un organisme largement noyauté par les Frères Musulmans. Et comme le CFCM traîne les pieds pour donner des gages de laïcité et de républicanité, le président se met en colère : ‘vous avez deux semaines’ dit-il ».

Posture du primus inter pares du régime de Paris qui pourrait sembler martiale. Sauf que, Yves Mamou encore : « Pour mémoire, les Frères Musulmans sont une organisation totalitaire islamiste que le gouvernement labellise pour former des imams qui ne soient pas islamistes. C’est un peu comme si le maréchal Hindenburg avait confié au chancelier Hitler le soin de former un gouvernement conforme aux canons de la République de Weimar ».

C’est ce qui a fini par se passer. La suite, hélas, on la connait.

| Q. Sinon, comment définir nos errements dans la gouvernance ?

Jacques Borde. Je suppose que vous voulez parler des faits et gestes du régime de Paris ?

Comme un concentré de défausses de tous les instants, je dirai. Un seul exemple : le confinement :

1- dans les banlieues rien de changé. C’est toi qui voit…
2- un bon millier de clandestins pénètrent toujours chaque jour sur notre territoire.
3- certaines (sic) communautés exercent leur culte sans retenue.
4- les prières de rue (musulmanes), pourtant interdites, se tiennent sous l’égide de la Police a-nationale (sic). À quand des motards, gyrophares allumés et sirènes hurlantes escortant les Go fast des dealers ? Mais, en revanche, la maréchaussée colle des amendes aux paroissiens venant prier devant leurs églises.

| Q. Là, vous exagérez…

Jacques Borde. Lorsqu’à Marseille le Préfet en vient à se féliciter que les chiens de dealers portent une muselière, on se demande vraiment ou l’on va…

Mais, bien sûr, ce sont les Catholiques qui sont dangereux et pour qui il importe séance tenante de mobiliser les Forces de l’ordre (FDO), en nombre, s’il vous plait.

Le souci est bien que le régime de Paris est tout à fait capable de faire fermer, en plus de nos églises, des dizaines de milliers de bars et de restaurants, ce en 48 heures, mais est toujours infoutu de faire fermer une petite centaine de mosquées takfirî. Le sens des priorités sans doute. Et les pétrodollars golfiques aussi ?

Jacques Borde. Quatre choses à retenir :

1- encore un gage donné aux agents de la doxa takfirî et à la gauche financiarisée européiste.
2- un pas de plus dans le sens de la nazislamisation de la France.
3- un pas de plus dans l’application de la Charia nazislamisate. L’un n’allant pas sans l’autre dans l’esprit des promoteurs de la doxa takfirî.
Et de toute évidence, le mauvais sort fait aux hôtesses du Tour de France relève de la même Dhimmītude, soit collectivement la ahl ul-ḏimmah2.

| Q. De quelle manière ? J’ai du mal à vous suivre…

Jacques Borde. D’abord, merci à ces méritantes jeunes femmes qui ne faisaient pas que des bises aux coureurs, mais avaient une multitude d’autres fonctions (la com, notamment) et étaient bien payées pour ça. Et, affichaient ensuite une expérience reconnue dans leur CV. Ce que les mochetés trans-trucs analphabètes sont infoutues de comprendre.

Car, dixit la bien-pensance nazislamocentrée, montrer de jeunes et jolies femmes à côté des champions cyclistes était odieusement discriminatoire. Où sont, en vérité, les trans-LGBTQ+ du genre de ceux qu’on voit dans les Gay prides et autres manifestations, avec des godes fluorescents autour de la ceinture, marchant à quatre pattes au bout d’une laisse sous la menace d’un fouet.

Comme le souligne, de son côté, Jean-François Touzé :

« La disparition programmée des hôtesses du tour de France peut paraître anecdotique. Elle est pourtant révélatrice de l’involution des esprits et de la progression des forces érosives. L’hystérie féministe qui étend son emprise vient, en effet, en complément de toutes les autres offensives auxquelles nous sommes confrontés : destruction des valeurs, submersion migratoire, contagion islamique. L’apartheid homme/femme est, au demeurant, un projet commun de l’islamisme et de l’extrémisme féministe. La différence est que le premier veut l’asservissement des femmes, le second celui des hommes. Mais les deux se retrouvent dans une volonté de destruction des principes et des mœurs qui ont fait l’Occident et participent de l’ordre naturel des choses de ce monde. Et les deux créent petit à petit les conditions de la mort de tout ce qui fait notre civilisation ».

Bon, encore un sport à boycotter ? Non, je plaisante !

| Q. Pourquoi Gérald Darmanin, rejette-t-il de l’obligation d’armer les polices municipales que lui demandent tant de maires ?

Jacques Borde. Oh, c’est très simple, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, zélote rigoureux de la pensée du prince, fait dans le macronisme pur et dur. Officiellement déterminer à combattre la délinquance et le terrorisme, Darmanin ne doit pas « en même temps » déplaire à la gauche bobo et soixante-huitarde de culture antiflics qui vote encore Macron…

Or les policiers municipaux :

1- sont souvent les premiers intervenants et donc les plus susceptibles d’être confrontés à des individus violents et armés.
2- sont, comme les policiers nationaux, les gendarmes et les militaires des cibles prioritaires pour les terroristes takfirî.

| Q. Ça n’est pas une manière déguisée de protéger le citoyen lambda de bavures ?

Jacques Borde. Tout au contraire, la décrépitude de l’État étant ce qu’elle est, policiers nationaux et gendarmes sont souvent moins bien entraînés que les policiers municipaux, lesquels sont, aujourd’hui, de mieux en mieux formé et équipés. Idem pour la Police rurale (qui, fort heureusement est armée), qui n’a plus rien à voir avec le garde-champêtre  de nos arrières grands-parents.

Dire à ces hommes et femmes « Ne vous armez pas et partez quand même combattre la délinquance, le crime et le terrorisme », comme ose le prétendre en substance, le ministre de l’Intérieur est une véritable mise en danger d’autrui.

Là, pour le coup, contrairement à l’islamophobie, un vrai délit !…

[À suivre]

Notes

1 1ère fable du livre VII, 2ème recueil des Fables de La Fontaine, édité pour la première fois en 1678.
2 En français, les gens de la ḏimmah.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Biden Vs Trump : & en attendant janvier 2021 ?… [2]

| É-U | Présidentielles 2020 | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde | Rien …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer