Le Kidon derrière la mort du père nucléaire iranien, Fakhrizadeh ?…

| Israël / Iran | Géostratégie | La Rédaction |

Nouveau d’éclat du MOSSAD ? le brigadier-général Mohsen Fakhrizadeh-Mahabadi, père du nucléaire iranien, n’aura pas survécu à l’attaque le visant.

Qui a tué le brigadier-général Mohsen Fakhrizadeh-Mahabadi, père du nucléaire iranien, et chef du Projet 111 (fabrication d’une ogive nucléaire) et du Projet Amad ?

Très certainement, un commando du Kidon, le Service-action du MOSSAD. Le brigadier-général Fakhrizadeh était un officier supérieur du Sêpah-é Pâsdâran-é Enqelâb-é Eslâmi (Corps des Gardiens de la révolution islamique), et non des forces armées.

À rappeler que les frappes de type Sikul Memukad ou prévention ciblée, sont des opérations qui se font avec l’aval du Premier ministre israélien. Ici Binyamin Bibi1 Nétanyahu, qui avait d’ailleurs listé le brigadier-général Fakhrizadeh comme figurant sur la short list des ennemis d’Israël.

En règle générale, SR américains et israéliens coopèrent sur/et en Iran. Une raison à cela le Ha’Mosad Ley’Modi’in Ley Tafkidim Méyuh’Adim (MOSSAD)2 possède une expertise sans nulle autre pareille de l’Iran.

Ce sont des agents israéliens (là encore des Kidonim?) qui ont abattu, en août 2020 pour le compte des États-Unis le numéro 2 d’Al-Qaïda, Abou Mohammed al-Masri, réfugié à Téhéran depuis 2001.

Al-Masri était recherché par les États-Unis pour sa participation aux attentats de 1998 contre les ambassades américaines de Dar-es-Salam (Tanzanie) et de Nairobi (Kenya), avec un bilan, particulièrement sanglant, de 224 victimes et de 4 000 blessés.

« La date de l’assassinat d’Abou Mohammed al-Masri, le 7 août, est loin d’être anodine, puisqu’il s’agit du jour anniversaire de ces attentats, et il y a peu de place au hasard dans ce genre d’opération », avait relevé Wassim Nasr.

Jérusalem est également soupçonné d’être impliqué dans la mystérieuse explosion survenue en juillet 2020, dans un centre abritant des centrifugeuses à Natanz.

Ça ne sera que le 4ème site lié au nucléaire iraniens visé par des attaques très ciblées de cette nature. Et nécessitant l’expérience d’une grande maison (sic).

En revanche, ce sont les bien États-Unis qui ont éliminé, motu proprio, en janvier dernier à Bagdad, feu le major-général Qassem Soleimani, chef historique du Nirouy-é Ghods3, après une décision en ce sens de Donald J.Trump. Peut-être une frappe opportuniste.

À Téhéran, l’implication de Jérusalem et de ses SR dans l’élimination du brigadier-général Mohsen Fakhrizadeh-Mahabadi, ne fait en tout cas aucun doute. Moḥammad-Javâd Ẓarif, ministre en charge du Vezârat-é Omur-é Khârejé4, a indiqué, dès vendredi soir sur Twitter, avoir des « indications sérieuses du rôle d’Israël » dans la mort du père du programme nucléaire iranien.

Notes

1 Surnom donné, tant par ses adversaires que ses partisans, à Binyamin Nétanyahu, et peu apprécie par celui-ci, dit-on. Qui se consolera en se disant que feu le maître-espion, Rafaël Eitan Hanitman, plus connu sous le nom de Rafi Eitan, lors de son passage dans la Pal’Mach, suite à sa chute malencontreuse dans un trou d’égouts, reçut, à cette mémorable occasion, le surnom de Rafi, le puant. Surnom dont il ne réussira jamais à se défaire.
2 Ou Institut Central de Renseignements & des Opérations Spéciales, Mossad signifiant l’Institut).
3 Ou Force de Jérusalem, une branche à part entière du Sêpah-é Pâsdâran-é Enqelâb-é Eslâmi (en français Corps des Gardiens de la révolution islamique). Force spéciale en charge des opérations extérieures dévolues aux Pâsdâran. Elle dépend exclusivement du Rahbar-é Enqelâb (guide de la révolution), l’Ayatollah Sayyed Ali Hossaini Khâmeneî (et non du président), un peu comme le Kidon du Mossad reçoit ses ordres du seul Premier ministre israélien (la ressemblance s’arrêtant là).
4 Ministère iranien des Affaire étrangères.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Des Brits à la MINUSMA…

| Mali | MINUSMA | La Rédaction | Décembre 2020, un premier contingent de Britanniques …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer