Biden Vs Trump : Mise au point dominicale…

| É-U | Présidentielles 2020 | Eber Haddad |

D’ordinaire, je ne poste rien le dimanche. Mais, comment passer à côté de ce billet d’Eber Haddad ? Le titre est, en revanche, 100% de la rédaction…

Je reçois de nombreux messages concernant les élections présidentielles américaines, ce sont surtout des questions pour lesquelles je n’ai malheureusement pas de réponse: qui de Trump ou Biden va l’emporter ? Ma boule de cristal m’ayant donné plus souvent des réponses erronées que justes, je ne l’utilise donc plus.

Ce que je sais, en revanche, c’est que ça s’active beaucoup dans les coulisses, qu’il y a des déconvenues mais aussi des avancées pour Trump et que c’est toujours loin d’être joué malgré ce qu’en disent les media français et leurs « excellents » journalistes pour qui les superlatifs nous manquent… il y a des signes, pourtant très significatifs, qui ne trompent pas : d’abord Trump n’a toujours pas reconnu sa « défaite », ce qui veut dire que ce vieux briscard n’en a pas ressenti le besoin, il a plus d’un tour dans son sac et avait déjà démenti tous les pronostics en 2016, tant pour les primaires que pour les présidentielles, en battant à plate-couture 17 candidats Républicains très bien financés, et avec une grande expérience politique à leur actif, et en écrasant, au passage, deux puissantes dynasties familiales, les Bush et les Clinton, qui ne s’en sont toujours pas remises.

La veille encore les experts, américains, français mais aussi les Moldaves et les Martiens, avaient totalement écarté la possibilité pour Trump de gagner ces élections. On sait ce qui est arrivé.

Ensuite, et c’est un signe très fort dont il faut absolument tenir compte, les dirigeants de deux des trois pays les plus importants pour les États-Unis n’ont toujours pas félicité Biden et ont surtout bien précisé qu’ils ne le feraient qu’après le discours de l’actuel président, admettant sa défaite, et seulement sans ce cas.

Outre que le Mexique et la Russie, puisque c’est deux qu’il s’agit, sont des protagonistes très importants, le premier est l’un des deux pays frontaliers avec qui les échanges économiques mais aussi humains, familiaux et sociaux sont énormes, et l’autre, la Russie, le grand rival depuis près d’un siècle qui est très certainement le pays qui connaît le mieux les États-Unis, leurs chefs d’état respectifs, López Obrador et Poutine, comprennent parfaitement bien les fraudes électorales, l’un pour en avoir été victime (en 2006 lors de sa première candidature à la présidentielle) dans un pays où les irrégularités électorales sont la norme et l’autre pour les avoir pratiquées à répétition. Et jusqu’à ce jour, non seulement ni l’un ni l’autre n’ont fait le moindre geste dans ce sens malgré les appels du pied de plus en plus pressants du candidat Biden, appelé à tort « président-élu », mais ils se sont fendus, l’un et l’autre, de déclarations ou communiqués précisant qu’ils refuseraient de reconnaître la victoire de Biden tant qu’elle ne le sera pas par l’actuel locataire de la Maison-Blanche.

Il reste bien sûr la Chine, pays important s’il en est, qui a félicité Biden, contrairement aux deux autres, mais elle n’avait pas le choix étant un des principaux sponsors du candidat Démocrate qu’elle a « choyé » pendant les huit années où il était le vice-président d’Obama, par l’intermédiaire de son fils Hunter, ce que les media traditionnels et les réseaux sociaux se sont bien gardés de révéler en pratiquant une omertà à un niveau tel qu’il ferait rougir de honte la plus retorse des mafias.

« Il est encore trop pour savoir s’il est trop tard » avait dit Pierre Dac, et ça pourrait s’appliquer à Trump.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Fraudes, Dernières nouvelles !…

| Présidentielles US 2020 | L’Objecteur Médiatique | Petit pointage de L’Objecteur Médiatique. Pourquoi s’en …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer