2021 : En guise de fanfare(s) : Un Souk innommable ! [1]

| Occident | Kulturkampf | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde |

Cérémonie en peau de lapin pour Sleepy Joe Biden prenant son office : en fait, le Deep State n’ayant, semble-t-il rien d’autre à nous offrir qu’une une forêt de bannières étoilées en lieu & place d’un vrai public. De quoi avait donc si peur le locataire annoncé de l’Oral Room si cher à Bill & Monica ? Comment le successeur de Donald J. Teflon Trump, à la tête de l’hêgêmon thalassocratique étasunien va-t-il naviguer sur l’océan d’incertitudes que constitue, de toute évidence, sa Rigged election de novembre 2020 ? & Sleepy Joe n’est pas le seul : le marais européiste, nos Latins crétins en tête, est aussi sur une pente raide. Simple question : qui tiendra le plus longtemps dans les parties de chaises musicales à venir ? Partie 1.

« En rejetant les amendements pour interdire le port du voile islamique chez les fillettes, le gouvernement démontre, une fois encore, qu’au-delà des mots, il n’a aucune volonté de lutter contre le cancer islamiste ».
Sébastien Bousquet.

« Ces élections rentreront dans l’Histoire comme une des plus grandes farces politiques de tous les temps, sous couvert de démocratie. Je pense qu’après un pareil déploiement de supercheries et une telle suppression de votes en séries, jamais plus aucun dirigeant américain n’osera parler de ‘droits de l’Homme’ à un autre chef d’état ni ne suggérera d’organiser des élections démocratiques sans provoquer l’hilarité générale, et c’est bien triste. L’exemple des États-Unis devenus en quelques semaines une république bananière fera des émules, en Europe bien-sûr mais également dans bien d’autres pays au monde ».
Eber Haddad.

« L’une des premières mesures décrétées par Biden lors de son investiture visera à amnistier et à légaliser la présence sur le sol US de 11 à 18 millions d’illégaux qui constitueront dans les années à venir un réservoir de voix inépuisable pour les démocrates mais aussi et surtout de main d’œuvre à très bon marché pour les entrepreneurs milliardaires, principaux contributeurs financiers de la campagne électorale du ticket Biden-Harris. Biden, sur pression de ses soutiens proxénètes de la Silicon Valley et des grands lobbies financiers et industriels va aussi promettre de rouvrir toutes grandes, pour les mêmes raisons, les vannes de l’immigration, créant déjà aux frontières un formidable appel d’air. Une colonne de 8.000 Honduriens en quête de l’eldorado s’est mise en route en direction des États-Unis, créant le chaos sur son passage et un vif émoi au Guatemala et au Mexique ».
L’Objecteur Médiatique.

« Biden n’a pas encore prêté serment que, sans attendre, l’Europe américaine se prosterne déjà devant celui qui, pour un temps, sera son nouveau maître au nom des forces profondes qui régissent l’Empire ».
Jean-François Touzé

| Q. Dites donc, on fait vraiment les fonds de tiroirs : Jack Lang reconduit à son poste de président de l’IMA…

Jacques Borde. J’aurai dit les poubelles, mais bon ! Insolite. Donc tous les vieux (sic, du moins les hiérarques du régime de Paris) ne sont pas destinés à finir comme cobayes dans les EPHAD ? Bon à savoir !…

Sur ce sujet, Eber Haddad s’interroge : « Pour quelles raisons Jack le tentaculifère est-il reconduit à son poste de président de l’Institut du Monde arabe (IMA)à 80 ans ? Je donne mon Lang au chat… c’est sa flagornerie incurable pas ses compétences, inutiles à ce poste, et dont il n’a jamais fait preuve jusqu’à présent ».

Je n’aurai pas dit mieux !

| Q. Autre incertitude, vous soutenez toujours que Paris ne combat pas le terrorisme ?

Jacques Borde. Ce que je dis c’est que le régime Macron ne fait que suivre celui de Hollande qui nous a embarqué dans son aventure sahélo-saharienne sans beaucoup de jugeote. Mais quel miracle à attendre de quelqu’un conseillé par Le Drian ?

Pour le reste – à commencer par la tragédie du Bataclan, où nos Forces (dites) de l’ordre (FDO) ont été en dessous de tout ce qui était imaginable – nous subissons et réagissons de manière désordonnée, aléatoire et jamais proactive face à un ennemi Al-Dawla al-Islāmiyya fi al-Irāq wa al-Chām (ISIS/DA’ECH)1, et ses semblables, qui suit, lisez donc DA’ECH : l’Arme de la communication dévoilée2 de Francis-Bernard Huyghe, un agenda bien précis.

Sur ce sujet, comment ne pas vous citer Aron Vells qui déclare que :

« La seule fois où @EmmanuelMacron n’a pas menti, c’est quand il a dit que la France était en GUÈRE… il avait raison :
-guère de masques,
-guère de lits d’hôpitaux,
-guère de respirateurs,
-guère de vaccins ».

Et, pendant ce temps, nous perdons nos hommes en OPEX, au Mali surtout.

| Q. Diriez-vous que c’est encore pour la France que envoyons ainsi nos soldats à la mort ?

Jacques Borde. C’est tout le problème.

Platitude géostratégique : le Mali n’est pas la France et Bamako n’est pas Paris. Or, depuis une dizaine d’années une cinquantaine de soldats français ont trouvé la mort au Mali, un pays qui, de son côté, ne sait pas, et, surtout, ne veut pas se battre.

Charlotte Sawyer. A contrario, les djihâdistes qui affrontent vos soldats, savent pourquoi ils combattent et ce pourquoi ils sont prêts à mourir : pour que la doxa takfirî devienne force de loi au Mali. Les soldats maliens – quelques dizaines de milliers dont les soldes sont payées par l’État Français – ne savent, ni ne veulent se battre avec la même pugnacité que leur ennemi.

Jacques Borde. Pourtant le Mali est un grand pays (mais seulement par sa superficie et sa population) : 19 millions d’habitants. Il y aurait de quoi lever une armée de plusieurs milliers d’hommes non ? Ce n’est pas ainsi que les choses se passent. Nos soldats vont au Mali, les Maliens viennent en France ! Ils sont environ 120.000 sur notre territoire. Combien d’entre eux seraient volontaires pour repartir au Mali, leur pays, et se battre contre les djihâdistes ?

La plupart d’entre eux préfèrent manifester pour Adama Traoré et, le cas échéant, affronter la police française qui est sensiblement plus molle, dans ses réponses, que les djihâdistes.

Pour le reste, la Constitution du Mali spécifie que ce pays est une démocratie. Mais une démocratie qui reste rythmée par des élections assujetties au vote ethnique. Et surtout par des coups d’État militaires à répétition. Voilà une réponse évidente à ceux qui se demandent à quoi sert l’armée malienne.

| Q. Et, au Mali, nous y sommes pour longtemps ?

Jacques Borde. Cinq, voire dix ans. C’est, en tout cas, ce que laissait entendre la ministre française des Armées, Florence Parly, lors d’une visite aux troupes sur place, courant 2020.

| Q. Bon. Et qu’en pensent les Français ?

Jacques Borde. Alors que l’armée française attaque sa huitième année de présence au Sahel, une enquête d’opinion a donné, pour la première fois, une majorité de Français se montrant hostiles à cet engagement extérieur.

Le 12 janvier 2021, l’institut Ifop a obtenu 51% de sondés défavorables à l’Opération Barkhane, dont 19% franchement opposés. Un possible effet des soldats tués et blessés fin 2020.

Ainsi, pour, le député de La France insoumise (LFI) Bastien Lachaud, membre de la Commission Défense de l’Assemblée nationale :

« Personne ne considère chez nous qu’il existe une situation simple alors que la situation sur le terrain est complexe. Mais malgré cette complexité, on ne peut pas dire que la situation s’est améliorée depuis huit ans. Le nombre de djihâdistes ne réduit pas durablement. Le coût humain et financier est sans commun rapport avec ce qu’on peut en tirer. Il faut redonner aux peuples sahéliens les moyens de décider eux-mêmes ».

Simple question : à quoi serviront des moyens supplémentaires, si la troupe (malienne, il s’entend) ne suit pas ?

Idem, pour notre supposé Saint-Père : un Jean-foutre de première…

| Q. Parce que, pour vous le Pape aussi…

Jacques Borde. Oui. Comme l’a rappelé Valérie Caudron, sur sa page Facebook : « Le pape serait plus crédible s’il s’occupait de défendre les chrétiens d’Orient et les catholiques d’Occident. Formellement, le pape reçoit mission du Christ (selon la foi catholique), en tant qu’évêque de Rome et successeur de l’apôtre Pierre, de veiller et de présider à l’unité de toutes les Églises locales catholiques ».

Ce que François-Bergoglio3 a visiblement cessé de faire pour plonger – et je pèse mes mots – dans l’hérésie. En clair, dogmatiquement, le Pape n’est plus le pape ! À la rigueur, le boss d’une ONG pro-wahhabî, filiale Vatican. Mais, alors, quel rapport avec le siège de Pierre ?

| Q. Lorsque Eber Haddad, sur votre blog entre autre, parle de « désordre comme mode de gouvernance », à propos de Biden, il n’exagère pas un peu ?

Jacques Borde. Pas vraiment. D’ailleurs, la première épreuve de vérité sur l’immigration – un des dossiers chauds de l’administration Biden-Harris – risque d’être plus proche que prévue car, à en croire Le Monde, plus de 4.000 migrants (sic) honduriens se dirigeant à pied vers les États-Unis sont entrés au Guatemala.

Charlotte Sawyer. L’estimation du nombre de personnes a été donnée par un chef de la police guatémaltèque au poste frontière d’El Florido, à 220 km à l’est de la capitale Guatemala.

La seule chance de Sleepy Joe4 : que le Mexique tienne…

Mais qu’y peut réellement le presidente de los Estados Unidos Mexicanos Andrés Manuel López Obrador ? Et, surtout, que veut-il ?

[À suivre]

Notes

1 Ou ÉIIL pour Émirat islamique en Irak & au Levant.
2 Édité par V.A. Éditions (2017).
3 Jorge Mario Bergoglio pour l’état civil.
4 Un des surnoms de Joe Biden.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Le Deep State s’est-il inoculé sa propre Révolution orange ? [2]

| Occident | Kulturkampf | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde | De toute …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer