Du Lourd & sans dentelles !…

| Russie | Défense | AC&FAE | Stéphane Pennella |

Un duo de poids pour défendre la mère-patrie contre une éventuelle agression : ces lignes postées par nos confrères de Aviation de combat & forces aériennes du monde: Passé/ Présent/ Futur (AC&FAE)…

Bonjour à tous,

Comme vous le savez tous, les Russes ne font pas dans la dentelle.

Mais là, le sujet dont il est question est un armement qui est à la fois une surprise (je pense quand même que vous êtes déjà au courant !) puisque présenté déjà en mars 2018 et en plus une surprise…de taille car il s’agit du missile hypersonique air/sol Kh-47M2 Kinzhal

Ca y est, je vous vois sourire.

On savait déjà qu’il était emporté par un vecteur connu, reconnu et même très apprécié des passionnés d’aviation puisqu’il s’agit évidemment du MiG-31K dans le cade d’un système balistique courte portée.

Pourquoi le MiG-31K ? Vous connaissez les raisons ! Je me trompe ? Voler haut et vite tout en emportant une charge utile respectable…et respectée !

Pourquoi un missile hypersonique Kinzhal ?

Pas besoin d’être ingénieur en mécanique quantique (si si, ça existe, c’est du côte de Grenoble d’ailleurs) mais la raison principale reste je cite « que ce missile est un moyen efficace de contrer les forces navales croissantes présentes dans l’Océan Pacifique ».

Mais la nouveauté qui nous intéresse pour l’édition 2021 est, selon l’agence Tass (Telegrafnoïe aguentstvo Sovietskovo Soïouza), l’agence de presse russe, que ce missile va arriver bientôt au sein des forces navales russe. On peut imaginer que ce missile peut être embarqué sur des appareils du type MiG-29K, Su-33 et autre Su-30SM.

Le but ?

S’attaquer à des unités navales majeures ? Sans doute !

Un groupe aéronaval ? Sans aucun doute !

En somme, ce missile ou tout autre missile d’ailleurs représente une menace qu’on ne peut ignorer mais les parades ne vont pas tarder à arriver sachant qu’il reste beaucoup d’inconnues sur cette arme de destruction.

Au final, pour donner une réponse géographique simple à cet enjeu géostratégique, il ne faut pas oublier que l’espace à couvrir est immensément immense (façade pacifique), lieu ou les appareils sont peu nombreux sur une superficie gigantesque même si (quand même) le MiG-31K a un rayon d’action maximal de 2.200 km avec une zone de patrouille de 900 kilomètres (Costaud quand même, Ruskov quoi !)

Affaire à suivre…

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Lâcheté(s) !…

| France | Endkampf | Céline Pina | Réponse de Céline Pina à Darmanin. Court, …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer