Biden 46ème Occupant de l’Oval Room… [3]

| États-Unis | Présidentielles 2020 | Ils ont dit | BforBORDE |

Fait ! Le cap de la présidentielle, ou plutôt celui des Rigged elections1 de novembre 2020, est passé & sans attendre, le président des États-Unis, Joseph Joe Robinette Biden, Jr., de signer aussi sec 17 décrets & lois pour effacer les quatre années de mandat de son prédécesseur à la Maison-Blanche. Partie 3.

| Où sont-ils donc, en effet ?…
« Ah les Trumpistes … il est où votre Coup d’État de Trump ? Elle est où la Loi martiale que Trump allait mettre en place ? Ils sont où les Warriors suprémacistes qui devaient venir le jour de l’intronisation de Biden ? À part s’être fait enfler par la propagande des uns et des autres, d’être les idiots utiles de la campagne ‘démocrate’, d’avoir confondus une centaine de pro-Trump entrés dans le Capitale à Washington et les milliers de pro-trump qui sont restés dehors tranquillement, vous avez apporté quoi ? Vous êtes bien silencieux ! Ni pro Trump, ni pro Biden, l’Amérique est l’ennemi (géopolitique) de l’Europe ! America Delenda Est ! ».
Fabrice Beaur.

| Is fecit cui prodest.
« C’était tellement ‘téléphoné’ que même des Démocrates se demandent si l’échauffourée du Capitole n’était pas un coup monté de l’intérieur. On ne peut douter que c’était le prétexte idéal dont Pelosi, Schumer et McConnell rêvaient, et ils ne pouvaient pas espérer mieux, le miracle ! Cherchez à qui le crime profite…et des faits troublants abondent dans ce sens ».
Walter Pfannschmidt.

| Néo-barbares.
« Aux hommes qui prennent d’assaut le Bataclan avec des kalachnikov, tuent 130 innocents et en laissent 400 estropiés à vie, le Progressiste répond : ‘Vous n’aurez pas ma haine’. À la femme qui prend d’assaut le Capitole sans arme, sans violence, et se fait abattre sans sommation, le Progressiste-féministe répond :T’u l’as bien mérité’. Ceux qui, à ce stade de l’Histoire, n’ont pas encore compris que le Progressisme est le cheval de Troie de la barbarie — que le Progressisme, c’est la barbarie — ne comprendront rien à la suite de l’Histoire ».
Jos Newmill.

| Esprit (perverti) des lois.
« L’esprit des lois selon Creepy Joe, c’est d’abord invalider tout ce qu’à fait Trump pour protéger le pays. C’est surtout la légalisation de la trahison d’une part, avec celle de nombreuses formes de perversion et de délinquance d’autre part, enfin la répression des âmes de bonne volonté qui vient de commencer. En France le même jour, coïncidence ? est votée la légalisation de la pédophilie à partir de 13 ans. 2021 démarre bien ».
Charles Giroud-Montessuis.

| Plein les poche.
« Joe Biden préfère destitué Donald Trump plutôt que voter le plan de soutien aux plus défavorisés, c’est ça le socialiste se remplir les poches plutôt que s’occuper du peuple et Donald Trump c’était l’inverse ».
Yannick Lecomte.

| Meurtre en direct.
« Pour fêter sa prise de fonction, Old Joe a décidé de tuer le sport féminin en ouvrant les compétitions aux hommes transgenres ».
Bertrand Rivière.

| Agenda.
« Pour résumer, l’action de Joe Biden consiste à défaire tout le travail de son prédécesseur D. Trump. Quelle ambition c’est incroyable ! ».
Isabelle Bolvin.

| Échec annoncé.
« Les Démocrates, sont sur la voie d’un cuisant échec dans la procédure d’Impeachment. Trump en sortira renforcé dans l’opinion publique ».
Lisa Angelo.

| Géostratégie.
« Oui, mais voilà, face à des Xi, mais encore des Kim ou des ayatollahs, qui ne raisonnent qu’en termes de rapport de force, difficile de faire autrement que de montrer ses crocs. Ce que Trump savait faire à merveille, avec, en plus, ce grain de folie qui avait le don d’en effrayer plus d’un. Trump avait mis la Corée du Nord sous l’éteignoir, les ayatollahs de Téhéran en panique. Il avait rameuté tous les pays arabes sunnites et leur avait forcé la main pour reconnaître l’État d’Israël. Contrairement au discours ressassé sur tous les grands médias, ces quatre ans de mandat se sont soldés par de retentissants succès diplomatiques, comme aucun autre président américain depuis Reagan n’en avait enregistré. Aucun commentateur n’a souligné les satisfecit et cris de soulagement de Pyongyang, de Téhéran, de Pékin de voir partir le grand méchant Trump : on le faisait passer pour un fou dangereux, sans voir qu’il jouait au fou pour ‘terroriser les terroristes’, technique de géostratégie bien connue mais que peu osent et savent appliquer à bon escient ».
Olivier Piacentini.

| Carences.
« Ma grande amie, Laurence Haïm, celle qui m’a bloqué mais qui ne sait pas que c’est facile à contourner, suggère de changer les règles et les lois au cours d’un procès si celles-ci sont favorables à l’accusé. Méthodes utilisées par des illustres personnages comme Mao, Pinochet, Franco, Hitler, Mussolini, Saddam Hussein et consorts. Elle illustre bien à la fois la médiocrité du journalisme en France et le totalitarisme dont ils sont si friands. Quand on pense qu’elle a travaillé pour Canal+, iTélé, RTL, LCI et bien d’autres ainsi que comme assistante de Christine Ockrent, on comprend la lamentable capacité d’informer des médias français. En presque 45 ans n’ai jamais vu un seul bon journaliste français aux États-Unis. Ils se contentent de poncifs et de spectaculaires mais ne font absolument pas de travail de fonds et n’ont jamais rencontré des Américains autres que des New-yorkais, des Californiens ou des personnages tellement caricaturaux qu’ils ne représentent qu’eux-mêmes. Ils sont passés maîtres de l’exercice en futilité ou la propagande la plus primaire ».
Eber Haddad.

| Couper têtes !…
« Procès Trump : selon tous mes pointages ce mercredi il devient urgent pour les Démocrates de changer les règles s’ils ne veulent pas assister à l’acquittement à la majorité absolue de Donald Trump. Acquittement qui sera télévisé partout ».
Laurence Haïm.

| Chiffre’s).
« La presse exulte : avec 54%, Biden débute avec une popularité jamais atteinte par Trump. Enquête portant sur… 809 sondés. Si, si ! ».
L’Objecteur Médiatique.

| Priorités.
« Aux États-Unis, la fronde anti-racisme se poursuit : les noms de Lincoln et Jefferson retirés de 44 écoles.Super ! Les Américains doivent être heureux de savoir que leur pays traverse la pire récession et que leur Président fraîchement élu fasse de l’idéologie ».
Patricia Martin.

Notes

1 Ou Élections truquées.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Biden & Israël…

| États-Unis / Israël | Géostratégie | Nathalie Sosna-Ofir | Les présidentielles US & la …