Faites ce que je vous dis…

| États-Unis | Géopolitique | Eber Haddad |

Analyse, courte mais dense, des premiers jours du président des États-Unis, Joseph Joe Robinette Biden, Jr., à la Maison-Blanche. Plus glaçant que rassurent. Mais faut-il s’en surprendre ? Le titre est de l’auteur…

Petit à petit, encore plus grâce à ce merveilleux virus venu à point, on se dirige en Occident vers des sociétés totalitaires à l’instar de la Chine et de la Russie. Une poignée de dirigeants, en nous abreuvant d’informations dirigées, nous soumet à ses volontés. Que ce soit au sujet du fameux « changement climatique », dont on n’arrête pas de modifier le nom ou les paramètres, ou de la « crise sanitaire » qui ressemble de plus en plus à un prétexte, « ils » sont en train de nous imposer tous les jours un peu plus de contraintes.

Dernière en date et avant le confinement en France, coïncidant avec le déconfinement à New York ou en Californie alors que la situation ne s’y est pas améliorée, les États-Unis, sous l’impulsion du billionaire Kerry, dont l’épouse possède une compagnie de jets privés, tout ce qu’il y a de plus polluant, et qui avait fait du lobbying pour ne pas qu’on construise d’éoliennes dans la région de Cape Cod où il a une de ses multiples propriétés, vont retourner dans les Accords de Paris de manière fracassante.

La nouvelle équipe a déjà détruit des dizaines de milliers d’emplois syndiqués et bien payés dans les hydrocarbures, tout en se mettant à dos les syndicats qui sont leur meilleur soutien !

Kerry leur a déclaré, de manière condescendante, de se trouver des emplois dans l’industrie solaire ! Cette nouvelle administration, qui veille au intérêts des ploutocrates, est en train de combattre le peuple qui les a élus ! Ça ne vous rappelle rien ?

La Russie qui va ainsi pouvoir vendre le pétrole que l’industrie américaine n’est plus autorisée à produire et la Chine qui va pouvoir de nouveau être compétitive, sans la moindre résistance du nouveau gouvernement américain, doivent jubiler et se frotter les mains devant ces victoires consécutives qui leurs tombent dessus sans coup férir !

Une augmentation sensible des prix de l’énergie en sera une des conséquences poussant ainsi des dizaines de millions de personnes à réduire sensiblement leurs trains de vies et pour un grand nombre d’entre-eux choisir entre se chauffer ou manger.

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Biden 46ème Occupant de l’Oval Room… [1]

| États-Unis | Présidentielles 2020 | Ils ont dit | BforBORDE | Fait ! Le cap …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer