Quel Occident pour quelle puissance ? [1]

| Occident | Endkmapf | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde |

Qu’est aujourd’hui l’Occident ? À commencer par son primus inter pares étasunien Joseph Joe Robinette Biden, Jr., infoutu de ranger son stylo dans sa poche & ne sachant pas vraiment ce qu’il signe. En passant par des rues livrées aux exactions de Grandes compagnies d’Antifas (Portland, Seattle, etc.) & d’Interahamwe de cités (Beaugrenelle) : que reste-t-il de ceux qui furent les hêgêmon dictant leurs ordres au reste du monde ? Onze porte-avions pour Washington & 6 SNA & SNLE pour Paris. Bon & après ? Partie 1.

« Procès Trump : selon tous mes pointages ce mercredi il devient urgent pour les Démocrates de changer les règles s’ ils ne veulent pas assister à l’acquittement à la majorité absolue de Donald Trump. Acquittement qui sera télévisé partout ».
Laurence Haïm.

« L’État a sorti les blindés pour les #GJ. Et là il explique qu’il est infoutu d’interdire une #raveparty à #Lieuron en Bretagne au prétexte qu’il y a 2500 sauterelles chnoufées qui frétillent de la fesse ? Mais on se fout de qui là ? ».
Jean Messiha, sur CNews.

| Q. Acide rongeant nos statuts de puissance(s) : Qu’en est-il, selon vous, de la logorrhée de la repentance ?

Jacques Borde. C’est la doxa immigrationniste, dans son jus le plus indigeste. On en a eu une nouvelle resucée avec le répétiteur onaniste Yassine Bellatar assurant – plus c’est gros, plus c’est supposé passer – à Thaïs d’Escufon1 que ses « grands parents ont délivré ton pays ».

Vieille ritournelle qui n’est qu’une forgerie antinationale née sur les bancs de cette Gauche financiarisée antisémite, qui n’a jamais digéré, en son fors intérieur, la défaite de l’Axe.

Coachés par des cadors de la Gauche financiarisée, des idiots utiles issus de l’immigration (mais pas seulement) affirment, de manière répétitive, que sans leurs grands parents, notre « pays parlerait allemand aujourd’hui et qu’ils nous ont libéré du joug nazi ».

| Q. Et, bien sûr, c’est faux ?

Jacques Borde. Sans aller jusqu’à leur repasser Si Les Ricains n’étant pas là de Michel Sardou qui n’évoque qu’une partie du camp des vainqueurs, ce discours est, au delà de la contrevérité historique, d’une indécente partialité : ce sont les armées alliées qui ont fournis le gros des troupes lors des campagnes de 1944-1945 en France. Côté France Libre, la plus importante composante sera l’Armée d’Afrique. Donc, voir comment de qui se composait cette armée.

L’Armée d’Afrique, issue pour la plupart de l’armée d’armistice, est composée en 1943-1944 de :

-176.580 Européens d’Afrique, souvent appelés Pieds noirs, soit 16% de la population totale européennes d’Afrique.
-134.000 Musulmans d’Algérie, 2% de la population totale des musulmans d’Algérie.
-26.000 Tunisiens et 73.000 Marocains, ce qui représente 0,5% de la population.

L’encadrement est lui quasi exclusivement composé de Français de métropole…

Dans un même temps, nous trouvons 70.0000 Français de métropole engagés dans les divers régiments, armées alliées, armées d’Afrique, Résistance etc…, représentant 1,7% de la population totale.

Maintenant, passons en revue les taux de mortalité des différentes catégories de combattants :

-les Pieds noirs (sic) vont perdre 12% de leurs effectifs ;
-les Musulmans d’Algérie 6% ;
-les Tunisiens et Marocains environ 5% ;
-les Français de métropole 6%.

Nous voyons donc, qui a payé le plus le prix du sang lors de ces combats. Il ne s’agit nullement de minorer, par ces chiffres, le rôle des combattants coloniaux au sein de l’Armée d’Afrique, tant paieront de leur vie la fidélité au drapeau bleu blanc rouge.

D’où l’importance de rétablir les faits…

| Q. À parler de puissance et d’armée, rassurez-moi, nous avons de beaux restes ? Notamment avec la menace montante de la Turquie à si peu d’encablures de nos côtes ?

Jacques Borde. Plus que des restes. Le Rafale – dans le registre des appareils multi-rôles – reste le meilleur. Et de loin.

Plus discrètes, et beaucoup plus décisives, nos capacités sous-marines.

Je vous est déjà parlé de nos Sous-marins nucléaires d’attaque (SNA), tout à fait capables d’envoyer par le fond la meute de frégates que la Türk Deniz Kuvvetleri (TDK)2 a projeté en Méditerranée. Nous avons aussi, hors États-Unis, la première flotte de Sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) occidentale. Ce depuis, le 28 janvier 1972, date à laquelle le premier SNLE français, le Redoutable, appareillait pour sa première patrouille de la dissuasion. Tête de série de six unités, le Redoutable offrait pour la première fois à la France une capacité de dissuasion nucléaire depuis la mer grâce à seize missiles mer-sol balistiques stratégiques M1 embarqués.

Avec la fin de la Guerre froide, la France a réduit son nombre de SNLE à 4 unités de type Le Triomphant armés par la nouvelle génération de missiles (M51) et un système de combat Sycobs de dernière génération, submersibles qui assurent, à tour de rôle, la permanence à la mer de la dissuasion nucléaire française.

| Q. Affaire Yuriy, ou en est-on ?

Jacques Borde. Face au TGV médiatique qui Kollabora…, pardon Libération en tête, fait tout pour salir le gamin et sa famille, la pétrolette de l’a-justice avance au train qui est le sien.

Concrètement, 9 mineurs ont, tout de même, été interpellés jeudi 28 janvier 2021 au matin et « ont été placés en garde à vue des chefs de tentative d’assassinat, association de malfaiteurs en vue de commettre un crime et vol en réunion avec violences », a précisé le Parquet.

L’enquête, ouverte pour « tentative d’homicide volontaire en réunion » doit examiner, entre autres, la piste d’une agression par une bande de jeunes de cités de l’Ouest parisien et tenter d’établir l’origine de la rixe et les liens éventuels entre les différents protagonistes.

Quand au ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, il fait rechercher… le flic qui aurait fait fuiter l’affaire.

| Q. Pourquoi, au juste ?

Jacques Borde. Parce que, comme le souligne Didier Long : « ...c’est pathologique, le réflexe de la majorité des commentateurs est de chercher si les circonstances de l’agression ne seraient pas de nature à atténuer la responsabilité des agresseurs – provocations de la victimes, bandes rivales –, Que sait-on ? Ils démontrent une fois de plus que la compassion de la société selon eux, plus qu’à la victime, doit aller aux agresseurs qui risquent maintenant les foudres de la justice. Le risque selon eux est de leur infliger un trop lourd châtiment. Même le mot châtiment, trop lourd, est à bannir. Une trop lourde sanction. Une trop lourde punition. C’est cela le vrai risque ».

| Q. Des media qui, aujourd’hui, s’en prennent à Yurij ?

Jacques Borde. Oui, j’ai vu le tableau.

Ainsi, Yuriy, appartiendrait à une bande surnommée RD4 et sa mère, tremperait dans une affaire de travail dissimulé. Quel intérêt à nous sortir ça, si « rien n’indique que les deux affaires sont liées », comme le souligne en BFM-TV ?

Sauf que, comme le note Pierre Jallamion : « Si Yuriy appartenait effectivement à une bande violente et sa mère, à la mafia d’Europe de l’Est, leur cause deviendrait évidemment beaucoup moins sympathique, rendrait ses agresseurs plus sympathiques et les exonérerait presque… Et donnerait raison à la gauchiste Raquel Garrido contre les ‘charognards d’extrême-droite (…). Sauf que c’est l’arbre qui cache la forêt (combien de bandes afro-musulmanes ?) et que, jusqu’à maintenant, Yuriy est bien la victime salement amochée, dans le coma, à l’hôpital. De plus, rien ne prouve qu’il aurait participé au tabassage de l’adolescent noir. Mais la rumeur fait son boulot, relayée par les journaleux de Libé et les autres (…). Bizarrement, Libération ne s’intéresse pas vraiment aux affaires très louches des gangs Luhaka et Traoré, des clans pourtant bien connus pour leur trafic incessant, leur violence et leurs condamnations ».

Le 2 poids, 2 mesures du régime de Paris et du cloaca mediatica maxima. Remarquez, ailleurs, chez les autres Latins crétins, ça n’est pas mieux…

| Q. À quoi faites- vous allusion ?

Jacques Borde. Dans l’affaire de l’ONG espagnole, Open arms, la maire de gauche de Barcelone se constitue partie civile contre Matteo Salvini, qui, en tant que ministre italien de l’Intérieur, a tenté de protéger les frontières italiennes.

| Q. Et, ça n’a pas l’air de vous surprendre ?

Jacques Borde. Pourquoi, serait-ce la cas ? L’Espagne économique (sic) est l’entité de la Gauche financiarisée immigrationniste connue pour être très grande consommatrice de migrants (sic) pour faire tourner ses latifundiae esclavagistes. Vous savez celle qui nous inonde de légumes et de fruits traités au DDT.

Quid novi sub solem ? Nada !…

| Q. Biden et l’emploi : ça va donner quoi ?

Charlotte Sawyer. Ça donne déjà un coup d’arrêt à l’industrie du pétrole. En remettant violemment en cause l’exploitation du pétrole de schiste, c’est une menace directe contre les dix millions d’emplois qui ont été créés dans ce secteur.

Autre désastre économique qui pointe à l’horizon : l’arrêt de l’oléoduc Keystone XL entre le Canada et les États-Unis. Pipe qui devait aboutir au Nouveau Mexique. Au fait, le pétrole dans cet État c’est 20% des rentrées financières.

| Q. Pourquoi ce choix ?

Charlotte Sawyer. C’est tout le problème des options idéologiques privilégiées par le couple Biden-Harris : L’Amérique des métropoles fortement tertiarisées Vs l’Amérique des périphéries.

| Q. Ceux qui accusent Biden d’être un dictateur, vous leur dites quoi ?

Charlotte Sawyer. Autant demander son avis au président des États-Unis, Joseph Joe Robinette Biden, Jr., directement, ça sera plus simple, non ?

Avant les élections, Joe Biden avait déclaré que « seuls les dictateurs » contournent le consensus bipartisan en utilisant des… « décrets ». Au cours de sa première semaine, Biden a signé 37 décrets. Clinton, Bush, Obama et Trump ont signé 10 décrets tous réunis lors de leur première semaine.

Qu’ajouter de plus aux propos de l’occupant de l’Oral, pardon l’Oval Room ?…

[A suivre]

Notes

1 Porte-parole de Génération identitaire.
2 Ou marine de guerre turque.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Conte : Encore ! Mais de justesse…

| Italie | Géopolitique | Jacques Borde | De la Rigged election1 de l’un (Biden) …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer