Golpe à Capitol Hill ? Mais de qui & pourquoi ? [2]

| États-Unis | Présidentielles 2020 | Ils ont dit | BforBORDE |

6 janvier 2021, Il s’est passé quelque chose de grave & de fondamental À Washington. Alors qu’il suffisait à Mike Pence d’assumer son rôle de vice-président des États-Unis. Au cours d’une tragique pantomime (orchestrée par qui, au juste?) qui fera date dans l’histoire de ce pays, Mike Pence a préféré (restons aimable) s’aligner sur les oukases du Deep State étasunien. Alors Golpe à Capitol Hill ? Mais de qui & pourquoi, au juste… Partie 2.

| Mourir pour une cause.
« N’ayant d’autre arme que la conviction, profondément ancrée en elle, de la victoire trumpienne, Ashli Babbitt, un vétéran de l’US Air Force a été abattue au Capitole par un policier qui a déchargé son flingue sur elle. Elle avait 35 ans. Nulle trace d’un quelconque regret, d’une moindre once d’émotion, d’un quelconque questionnement dans les media qui, pendant des semaines, se sont déchaînés en excitant les foules après la mort tout aussi regrettable de Floyd. L’indignation à géométrie variable est toujours aussi présente dans la presse gauchiste. Toutes nos condoléances à la famille de cette jeune femme qui, dans des circonstances malheureuses, a fait sacrifice de sa vie pour défendre une cause qu’elle croyait juste, noble et républicaine ».
L’Objecteur Médiatique.

| Cinoche.
« Il y avait une masse de gens pour écouter le discours de Trump hier. Quatre grands rassemblements à Washington. Par un coup de baguette magique de la presse-système, cette masse de manifestants a complètement été occultée au profit du petit groupe mixte (‘Patriotes’& antifas) entré dans le Capitole. Cela s’appelle une mise en scène ».
Yves Bataille.

| G (very) OLD Party.
« … ce n’est pas Trump qui s’est coupé des Républicains, ce sont les Républicains qui se sont coupés de lui depuis qu’il était candidat. Il faut connaître ce parti de notables en train de disparaître petit à petit. Il ne revivra qu’avec une nouvelle génération qui comptera beaucoup de minorité, des noirs, des hispanique, des LGBT, etc… et quand les caciques de ce parti prendront leur retraite ou seront morts ».
Eber Haddad.

| Vrai pouvoir.
« L’oligarchie montre sa puissance en interdisant au président des États-Unis Facebook et Twitter. Ceux qui contrôlent l’information contrôlent le pays. Vous imaginez leur puissance ».
Eber Haddad.

| WLM.
« Imaginez si cette femme avait été noire?… Cette femme était non armée mais on l’a quand même tué… “White Live matter” bordel!… ».
Bernard Floriot.

| Boum.
« La personne ayant les codes nucléaires a été jugée trop dangereuse pour avoir un compte Facebook ».
Joseph-Félix Quiñones.

| Ashli Vs Deep State.
« In memoriam… Ashli Babitt. Vous ne la verrez pas en boucle sur toutes les chaînes infos de la bien pensance car :
-Ashli n’avait pas la bonne couleur de peau…
-Ashli n’avait pas un casier judiciaire long comme le bras.
-Ashli n’était pas armée et ne menaçait la vie de personne.
-Ashli était une honorable mère de famille.
-Ashli avait servi son pays durant 14 ans dans l’armée de son pays.
-Ashli avait le tort d’aimer son pays.
-Ashli est morte de ne pas s’être soumise à l’État profond.
-Aslhi, ELLE , est une vraie héroïne de la démocratie Américaine.
-Ashli n’est pas qu’Américaine, Aslhi est de la race de tous ceux qui combattent le mal “bien pensant” partout dans le monde ! ».

Gerard Diramel.

| Zero Vs 4.
« En 1967, des Black Panthers ont envahi le capitole de l’Etat de Californie avec des armes de guerre. Cela n’a jamais choqué les bien pensants de l’époque. Zéro mort ! 4 morts en 2021 c’est ça le privilégie blanc ? ».
Patricia Martin.

| Les bons comptes font…
« Ce qui va compter désormais sera la politique de Biden, mais cette politique sera paralysée par le Sénat. Même s’il a la majorité, la plus grande partie des décisions du Sénat doivent être prise par 60% des voix donc il ne pourra pas faire passer la plupart des réformes. Biden met en place un gouvernement très centriste, et s’il veut aller à gauche il se heurtera au Congrès ».
Gérard Araud, in Le Figaro.

| Causes plausibles.
« Il y a deux causes possibles à cette rébellion. La première est économique. En effet, si quarante ans de néolibéralisme auront permis aux pays émergents de sortir de la pauvreté, les classes moyennes inférieures ainsi que la classe ouvrière des sociétés occidentales auront vu leur niveau de vie stagner, voire diminuer. Ce phénomène a provoqué une hausse du chômage et un accroissement des inégalités. Ce n’est pas un hasard si la révolte touche particulièrement le Midwest où le chômage, lié à la désindustrialisation, est fort. La seconde est identitaire. La majorité des électeurs de Trump sont des hommes blancs ; plus de 60% des hommes blancs ont voté pour lui. Sur fond de changement démographique, l’Amérique blanche sent qu’elle perd le pouvoir. De ce point de vue, le trumpisme peut apparaître comme le baroud d’honneur de cette Amérique-là ».
Gérard Araud, in Le Figaro.

| Tropisme.
« #Trump a installé l’ambassade des États-Unis à #Jérusalem, et on devrait tous le faire ! Je suis pour qu’on installe l’ambassade de France à Jérusalem ! ».
Me. Gilbert Collard.

| Restons prudents.
« Je suis avec beaucoup d’attention et d’appréhension ce qui se passe aux États-Unis, j’espère que la violence s’arrêtera immédiatement comme demandé par le président Trump. Dans ces moments, une grande prudence et beaucoup de sérieux sont nécessaires. J’espère que la situation aux États-Unis pourra revenir à la normale le plus rapidement possible ».
Giorgia Meloni1.

| Poids & mesures.
« Brandon Straka est un dissident de LGBT et a créé un groupe #WalkAway qui encourage des membres de son ancienne organisation à changer leur allégeance mais surtout à quitter le parti Démocrate. Lui a été Démocrate toute sa vie, fils de Démocrates, etc… sa nouvelle organisation a eu des dizaines de milliers de membres et est jugée dangereuse puisqu’elle incite les Démocrates à être des transfuges ce qui, sous le régime stasi-securitate de Facebook, est l’anathème. On voit ce réseau social ainsi que Twitter bloquer le Président des États-Unis mais pas l’ayatollah Khamenei, ni les voyous qui persécutent leur peuple au Venezuela et ont fait s’exiler 6 millions d’entre eux, ni le gouvernement qui a mis en camps de concentration plus d’un million de Musulmans en persécutant et en privant de leurs droits élémentaires ceux qui sont encore en ‘liberté’, si le mot est vraiment approprié dans ce cas, en envahissant le Tibet et en interdisant leur religion. Si un certain cretin à moustache était encore en activité dans la région de Berlin, nul doute qu’il aurait droit à son compte sur les réseaux sociaux d’où il pourrait distiller ses idées nauséabondes et qu’il ne serait pas inquiété le moins du monde. Je ne pense pas qu’Alexis de Tocqueville aurait écrit De la Démocratie en Amérique s’il vivait aujourd’hui… ».
Eber Haddad.

| Me faire taire.
« Comme je le dis depuis longtemps, Twitter est allé de plus en plus loin dans l’interdiction de la liberté d’expression, et ce soir, les employés de Twitter ont coopéré avec les démocrates et la gauche radicale pour supprimer mon compte de leur plate-forme, afin de me faire taire — et VOUS, les 75 000 000 de grands patriotes qui ont voté pour moi. Twitter est peut-être une entreprise privée, mais sans le cadeau du gouvernement de la section 230, elle ne pourrait pas exister longtemps. J’ai prédit que cela se produirait et j’ai négocié avec divers autres sites, et j’aurai bientôt une grande annonce à faire, tandis que nous examinons également les possibilités de construire notre propre plate-forme dans un avenir proche. Nous ne serons pas réduits au silence ! Twitter n’est pas un site de LIBRE EXPRESSION. Leur but est de promouvoir une plate-forme de gauche radicale où les personnes les plus malveillantes du monde peuvent s’exprimer librement. RESTEZ CONNECTÉS ».
Donald J. Teflon Trump.

[À suivre]

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Lâcheté(s) !…

| France | Endkampf | Céline Pina | Réponse de Céline Pina à Darmanin. Court, …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer