Washington, Rome,Trappes : Quid des territoires perdus de l’Occident ? [1]

| Occident | Kulturkampf | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde |

De Washington à Trappes, en passant, par Rome, où les affaires (sic) seront désormais conduites par l’ex-boss de la BCE, Draghi, lige avéré de Goldman Sachs, que reste-t-il des territoires des républiques de ce vaste monde. Ou du moins de son Occident ? Poser la question, c’est, un peu y répondre, non ? Partie 1.

« Mario Draghi l’homme de Golman Sachs et de l’orthodoxie financière (mot poli pour politique d’austérité) à la tête de la BCE, reçoit le soutien de Matteo Salvini, chef de la Lega, pour former le nouveau gouvernement/radeau-de-la-méduse italien. Salvini c’est fini! Ou plutôt… c’est Fini ! ».

Jean-François Touzé

« ACQUITTED ! Messieurs/dames les journalistes, après votre infâme chasse aux sorcières et s’il vous reste une once de déontologie, ne pourriez-vous pas accomplir votre devoir qui est d’investiguer la fraude massive lors des élections du 3 novembre dernier ? ».
Luc Mathen.

« Notre mouvement historique, patriotique et magnifique pour rendre l’Amérique à nouveau, Make America Great Again, ne fait que commencer. Dans les mois à venir, j’ai beaucoup à partager avec vous et j’ai hâte de continuer notre incroyable voyage ensemble pour atteindre la grandeur américaine pour tous nos gens. Il n’y a jamais rien eu de tel ».
Donald J. Teflon Trump.

« Les débarquements sur les côtes italiennes reprennent : le gouvernement a indiqué Augusta comme un port sûr pour Ocean Viking de l’ONG Sos Méditerranée, qui transportait 422 immigrants. La défense des frontières et la lutte contre l’immigration incontrôlée de masse pour Fratelli d’Italia demeureront prioritaires et nous continuerons à soutenir nos propositions au Parlement : blocage naval au large des côtes libyennes pour arrêter les départs, centres surveillés pour ceux qui entrent illégalement, rapatriement immédiat pour qui n’a pas droit à la protection internationale et stop aux ONG taxis de la mer. Notre crédibilité en Europe est également en jeu, qui demande depuis longtemps à l’Italie de défendre les frontières extérieures et de ne plus être la principale porte d’accès à l’UE de l’immigration illégale ».
Giorgia Meloni.

« Une véritable purge stalinienne s’installe à tous les niveaux aux USA, avec un président qui parle à l’écran d’unifier la nation mais qui de son bureau émet des fatwas iniques, menteur un jour, menteur toujours. Trump n’a jamais demandé aux fonctionnaires du DOJ engagés sous Obama de démissionner… Et il n’y a pas qu’au DOJ… Ce qui s’installe aux USA est clairement une dictature, celle d’un parti unique. Vous avez haï Trump, vous allez adorer Biden… ».
Walter Pfannschmidt.

| Q. L’acquittement de Trump, en quelques mots. ?

Charlotte Sawyer. Très simple :

-57 Sénateurs voulaient le condamner.
-43 étaient contre.

Il manquait donc 10 voix pour atteindre la majorité des deux tiers nécessaire à sa condamnation. Donald J. Teflon Trump, est le premier président des États-Unis à avoir fait l’objet de deux procédures d’impeachment.

Sept sénateurs républicains se sont joint aux 50 démocrates. Il en aurait fallu 17 pour que Trump soit condamné. Dans deux ans, aux Midterms, j’en connais qui vont avoir des sueurs froides.

Sur ce sujet, on rappellera que Nancy Antoinette P. Pelosi, éminente Speaker of the US House of Representatives1, avait averti que « Si Trump n’est pas empêché, je démissionne ».

Simple question que fait encore Nancy Antoinette en son perchoir ? Les Démocrates sont des menteurs nés. En 2016, Whoopi Goldberg avait promis, mais vraiment promis que si Trump était élu, elle quitterait les USA pour le Canada. Hélas pour les États-Unis, elle n’en a rien fait.

Jacques Borde. La Pelosi, une autre menteuse patentée, visiblement. Les Démocrates ne seraient que de grandes gueules à la peau tirée ?

| Q. Le débat autour des contrôles au faciès ?

Jacques Borde. De nos jours, c’est de l’onanisme associatif et, plus encore, de la forgerie médiatique. Ne serait-ce parce que la police – reflet de la société, tout simplement – est, nécessairement, le reflet de la diversité de la population qu’elle contrôle.

Maintenant, c’est aussi une question de comportement.

Anecdotiquement, mon dernier contrôle d’identité parisien à deux sur un scooter, devant le Sénat, il y a quelques années, avec, lisez bien :

-un S&W Mod.15, calibre .38 ;
-un S&W mod. 66, calibre .357, plus 50 munitions de .38 ;

a duré moins de 4 minutes montre en main ! Ah, oui, précisons tout de même :

-aucune contestation de la procédure tout, à fait justifiée et normale ;
-détentions en règle ;
-papiers en règle ;
-assurance en règle ;
-et, surtout, poli avec les fonctionnaires, eux-mêmes courtois et faisant, simplement, leur travail…

| Q. Trappes, en quelques mots…

Jacques Borde. Quelques chiffres plutôt, Trappes, c’est :

-15 mosquées ;
-6 salles de prières ;
-80 jeunes partis faire le djihâd en Syrie.

À part ça, tout va bien Mme. la marquise !…

| Q. Qu’en est-il de l’avance de l’Occident en matière de libertés publiques ?

Jacques Borde. Quelle avance ? Et de quel manière serions-nous tellement en avance sur le reste du monde ?

Prenons la Chine par exemple – plutôt deux exemples –, dans l’Empire du Milieu comme on disait jadis, il est tout à fait possible de :

1- critiquer l’Islam sans être menacé de mort (Zineb El Rhazoui2, et tant d’autres) ;
2- sans être déscolarisée et traquée par la lie nazislamiste (la jeune Mila).

Sans parler de la fermeté – dura lex, sed lex – de la justice chinoise lorsqu’elle s’occupe d’adeptes de la doxa takfirî.

Sans parler des pratiques médiatiques déontologiquement douteuses depuis l’arrivée aux commandes du duo Biden-Harris.

| Q. Comme les questions posées à la White House Press Secretary, Jennifer Jen Psaki3, toutes, ou presque, convenues à l’avance ?

Charlotte Sawyer. Semble-t-il. Cette pratique hétérodoxe, de trier par avance les questions posées à Jen Psaki a été reconnue par l’animatrice d’extrême-gauche et anti-Ttump, Josephina Victoria Joy Behar4.

Comme l’a écrit Brigitte Gabriel, « Je me demande ce que Joy Behar aurait dit si Kayleigh McEnany [la White House Press Secretary de Trump] avait fait la même chose ».

| Q. Tout ça va très loin, donc ?

Jacques Borde. Oui, comme le souligne Patricia Martin, désormais :

« Après le Capitole, la roche Tarpéienne ? L’invasion était inacceptable, mais les événements prennent une tournure orwellienne, Tout y est : censure, novlangue, double langage, fabrication d’un héros de circonstance et d’une figure a détester, dénonciations, purges et effacement de l’histoire. La censure est inédite, avec des comptes Twitter ou Facebook fermés jusqu’en France. La novlangue parle de ‘coup d’État’ alors qu’il s’agit d’une manif qui a dégénérée. Double langage : les Démocrates aussi ont été mauvais perdants en 2016 en tentant un impeachmnent. On se souvient des émeutes et des lynchages de Blancs soupçonnés d’avoir voté Trump….Grâce au Capitole, les progressistes se sont mis à bénir les policiers, d’habitude honnis. Les images ne montrent aucune violence des manifestants durant son acte de bravoure. La figure offerte à la détestation des foules était au choix le charmant Viking, l’homme au drapeau sudiste ou Trump en personne. Les dénonciations ont vu des milices de geeks démocrates assistant le FBI, avec données personnelles, noms et adresses jetés en pâture. Et les factieux n’ont pas caché leur visage, contrairement aux professionnels de l’ultra-gauche. Les purges touchent de nombreux élus républicains et l’entourage de Trump. Le but est d’effacer toute trace de lui. Ses banques le lâchent, Ses clubs de Golf le bannissent. On est dans un processus de réécriture des archives ».

| Q. Parleriez-vous d’une radicalisation, des deux côtés, je veux dire ?

Jacques Borde. Sans doute aucun. Ainsi, pour Marjorie Taylor Greene, « La vaste majorité des électeurs, bénévoles et donateurs républicains ne sont plus loyaux au Parti républicain et à ses candidats juste parce qu’ils ont un ‘R’ à côté de leur nom. Leur loyauté revient désormais à Donald J. Trump ».

Charlotte Sawyer. A contrario de ce qu’anticipaient les Démocrates, sa défaite aurait plutôt ancré le Trumpisme dans notre paysage politique. D’où la guerre sans pitié que lui livrent le Deep State et la Gauche financiarisée antisémite.

| Q. Sinon, vous pensez que nous avons perdu le sens des vraies priorités ?

Jacques Borde. Depuis la basculement de l’Amérique dans le camp de la repentance victimaire et de l’autisme géopolitique, c’est un peu ça.

Prenez la France, par exemple ;

-plus d’un millier de Fichés S & de radicalisés identifiés (donc, sans parler des autres) ;
-plusieurs centaines de mosquées takfirî identifiées (donc, sans parler des autres) ;
-des millions de migrants (sic).

Mais la priorité pour le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, c’est la dissolution de G*n*ration ident*taire. Le régime de Paris (sic) marche sur la tête.

En fait, beaucoup passe par le traitement médiatique.

Ce ce qu’a souligné Éric Zemmour, en disant qu’ « Il y a des femmes de droite [ou étiquetées comme telle] qui peuvent être insultées et cela ne gêne personne. Mais quand une femme de gauche se fait insulter c’est l’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la Lune ».

[À suivre]

Notes

1 Présidente (et chef de la majorité démocrate) à la Chambre des Représentants.
2 Une des figures du mouvement #ExMuslim, qui réunit des apostats de l’islam. Elle compare l’islam à l’occupant nazi, présente le voile comme un étendard de propagande nazislamiste, et défend l’idée que le monde politique, notamment à gauche, souffre d’aveuglement ou de laxisme envers les Frères musulmans et les Takfirî. Auteur de Détruire le fascisme islamique, Ring, 2016, ISBN 979-10-91447-56-0.
3 White House Communications Director (directrice des Communications de la Maison-Blanche) du 1er avril 20151 au 20 janvier 2017.
4 Une des animatrices, depuis 1997, de l’émission The View, diffusée sur ABC. Behar a animé de 2009 à 2011 The Joy Behar Show, une émission d’information quotidienne diffusée sur la chaîne d’information en continu HLN, petite sœur de CNN.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Notre-Dame : Objet & non plus Sujet du Kulturkampf !

| France | Kulturkampf | Questions à Jacques Borde | Un peu de rangement ne …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer