De Biden en Harris & de Kamala en Tarpéia ? [2]

| Kulturkampf | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde |

De prime abord, le duo Biden-Harris, mais surtout la 49th Vice President of the United States (VPOTUS), Kamala Devi Harris, a le boulevard de ses ambitions politiques ouvert devant elle. Sauf que, de se fissurer, le Trumpisme, loin de faiblir, se renforce. Plus gênant encore, la Boite de Pandore des impeachments à répétition pourrait ne pas se refermer de sitôt & les Républicains d’en user avec la même intensité que leurs prédécesseurs (dans l’opposition) démocrates. Quant à l’efficacité, seul l’avenir nous permettra d’en juger. Mais, tout bon latiniste sait pertinemment que le Capitole n’est jamais bien loin de la Roche Tarpéienne. Partie 2.

« En fin de compte, tant que Saddam Hussein est aux commandes, aucun inspecteur ne peut garantir qu’ils ont extirpé l’intégralité des armes de destruction massive de Saddam Hussein (…). le seul moyen d’éliminer Saddam est un effort militaire massif, dirigé par les États-Unis ».
Joe Biden, in The Washington Post.

« En 2016 quand Trump voulait aplanir les relations ‘USA-Russie’, les merdias ont de suite prétendues qu’il y aurait une connivence entre Trump et Poutine, ce qui a été prouvé faux et toutes les plaintes ont été rejetées… Par contre quand Sleepy-Joe s’entend avec le régime chinois pendant la campagne électorale, là, CNN et autres ne se demandent pas si des hackers chinois auraient pu aider à son élection… Et ce même si le dirigeant chinois a été l’un des premiers à féliciter Sleepy-Joe pour sa soi-disant ‘élection’... ».
Bernard Floriot.

« …Tout cela en écoutant Biden nous dire que les entreprises appartenant à des Noirs ou des Hispaniques seraient aidées prioritairement mais en commettant ‘en même temps’ une bévue monumentale en donnant la possibilité aux mêmes Noirs et Hispaniques de se faire vacciner en priorité parce qu’ils ‘ne savent pas se servir de l’informatique’ pour s’inscrire sur internet ! Dans quel monde vivent-ils ? Les politiciens occidentaux qui se trompent sur pratiquement tout depuis une quarantaine d’années sont déconnectés de la réalité, suicidaires et veulent faire disparaître leurs propres identités ».
Eber Haddad.

| Q. Un combat de longue durée qui s’annonce, non ?

Jacques Borde. Oui, tout à fait. Le Kulturkampf, qui, pour la Gauche financiarisée antisémite, est un Endkampf – ou une guerre totale d’extermination si vous préférez – ne s’est pas terminé avec la victoire issue des Rigged elections démocrates. Il a commencé en 1968 et se poursuit, aujourd’hui, avec une vigueur rarement atteinte.

Ou, comme l’a écrit Radu Portocala :

« Durant le mandat de Trump, l’ultra-gauche américaine, loin de s’affaiblir, a trouvé une nouvelle vigueur. L’enlèvement de statues, l’effacement de noms, le nettoyage de l’histoire, l’épuration des bibliothèques, la censure – tout cela a pris un effroyable essor. Ce sont, nous expliquait-on, des réactions normales à la dictature de Trump, alors que c’étaient, chaque fois, de nouvelles victoires de la terrible menace qu’est le politiquement correct. C’est, d’ailleurs, le politiquement correct et pas Biden qui a gagné l’élection de novembre. C’est l’ultra-gauche qui est au pouvoir aux États-Unis, pas un président insignifiant. Depuis la naissance du monde soviétique, l’Amérique s’est donné pour mission de combattre le communisme. Cela lui a coûté fort cher et n’a servi à rien. Pendant qu’elle créait des radios de propagande et finançait diverses publications, les agents d’influence communistes s’infiltraient dans son monde universitaire et faisaient des prosélytes avec une efficacité à laquelle Radio Free Europe, par exemple, ne pouvait même pas rêver. Ceux que l’Amérique combattait à l’extérieur, étaient en train de la ronger de l’intérieur. Y ont grandement contribué les exilés marxistes de L’École de Francfort, puis les tenants de la French Theory ».

| Q. Quid de ceux que vous nommez les RINO ?

Charlotte Sawyer. Oui. Mais, l’expression n’est pas de moi, mais je l’assume volontiers…

| Q. Elle signifie ?

Charlotte Sawyer. Simplement : Republican In Name Only. Ceux qui n’ont de Républicain que le nom, en bon français. Il est quasiment assuré que ces derniers trouveront Trump sur leur chemin électoral lors des Midterms. Voire avant, si les circonstances le permettent.

Jacques Borde. En fait, le plus tôt sera le mieux.

Charlotte Sawyer. D’ores et déjà, Donald J. Teflon Trump, a habillé pour l’hiver, comme vous le dites en français, le Senate Minority Leader républicain, Addison Mitchell Mitch McConnell Jr., et son au manque de loyauté :

Cf. « Lorsque le désastre de la Géorgie s’est produit, nous aurions dû gagner les deux sièges du Sénat américain, mais M. McConnell a modifié l’offre des Démocrates de 2.000 à 600 dollars pour les chèques destinés à relancer la consommation. Comment cela a-t-il fonctionné ? C’est devenu la principale annonce publicitaire des Démocrates, et ça leur a permis de gagner. M. McConnell, l’un des politiciens les plus impopulaires des États-Unis, s’est présenté lui-même dans les publicités. De nombreux Républicains de Géorgie ont voté démocrate, ou n’ont tout simplement pas voté, en raison de leur angoisse face à l’incompétence de leur gouverneur, Brian Kemp, du Secrétaire d’État, Brad Raffensperger, et du Parti Républicain, qui n’a rien fait pour assurer l’intégrité des élections lors de la course à la présidence de 2020 ».

Et Trump d’ajouter :

« Mitch est un politicien sans conviction, maussade, renfrogné et peu souriant, et si les sénateurs républicains restent avec lui, ils ne gagneront plus. Il ne fera jamais ce qui doit être fait, ou ce qui est bon pour notre pays (…). Si nécessaire et approprié, j’appuierai ceux qui se présentent pour rivaliser avec (les RINO et les Never-Trumpers), ceux qui ont adopté le slogan Making America Great Again et notre politique de faire passer l’Amérique en premier. Nous voulons un leadership brillant, fort, réfléchi et compatissant ».

Au moins, désormais, les choses sont claires.

| Q. Kamala Harris a une forte personnalité ?

Jacques Borde. Ça personne ne le conteste. En revanche, la Vice President of the United States (VPOTUS), Kamala Devi Harris1, n’a aucune légitimité, ou presque.

| Q. Comment ça : aucune légitimité ?

Charlotte Sawyer. Eh oui. En 2019, Kamala Harris venait en effet d’être reléguée à la 6ème place aux Primaires démocrates (3,4% selon la moyenne de l’institut RealClearPolitics) par Bloomberg.

| Q. Président au rabais, au plan opérationnel. Mais président restant dans les clous ?

Jacques Borde. Biden ? Tout dépend de quoi on parle.

Marjorie Taylor Greene, Représentante (R) de la Géorgie, en tout cas, n’en est pas très convaincue, « Ses abus de pouvoir répétés en tant que vice-président du Président Obama sont interminables et perturbants », nous dit-elle, « … Biden a prouvé qu’il fera tout ce qu’il peut pour renflouer son fils Hunter et remplir les poches de sa famille avec de l’argent d’entreprises étrangères  ».

Joe Biden a « gravement mis en danger la sécurité » du pays « à travers un népotisme flagrant » affirme-t-elle encore.

| Q. Quid des nouveaux visages que l’on voit dans l’administration Biden ?

Charlotte Sawyer. En dehors d’une notable féminisation-gauchisation (sic), à marche forcée, des postes de communication, rien de vraiment notable, ni de vraiment remarquable.

De plus, si vous tenez à aborder la question des Afro-américains, Donald J. Teflon Trump, a effectué de très nombreuses nominations de Non-Caucasiens [non-Blancs, NdlR]. Notamment, au sein des forces armées.

| Q. Des noms ?

Charlotte Sawyer. Oui. Deux Africains-Américains, ont été (et le premier l’est toujours) à la tête de la plus puissante force aérienne et spatiale du monde et de l’histoire, l’US Air Force (USAF) :

-le général Charles Q. Brown Jr., qui le 2 mars 2020, a été choisi par Donald J. Trump pour le poste de Chief of staff of the Air Force2, et confirmé à ce poste par le Congrès le 9 juin 2020. Brown a remplacé à ce poste le général David L. Goldfein.
-le Chief Master Sergeant of the Air Force (CMSgt) Kaleth O. Wright, a été le conseiller du Chief of Staff de l’Air Force et du Secretary of the Air Force. Wright a été remplacé à ce poste par le CMSgt JoAnne S. Bass, le 14 août 2020. Mme. Bass est une Asio-Américaine (mère coréenne).

Oui, le racisme est un phénomène récurrent aux USA. Mais il y a moins de 80 ans, lorsque les Tuskegee Airmen se battaient pour être les premiers pilotes de chasse noirs de l’US Army Air Force, ils n’auraient pas imaginé voir un jour deux Noirs commander les près de 600.000 aviateurs et personnels civils de leur force aérienne.

Et, désolé de le dire, Biden – longtemps cul et chemise avec le Wizard-quelque-chose du Klu Klux Klan (KKK), Byrd – n’a rien à voir avec ces avancées.

Bien au contraire.

[À suivre]

Notes

1 1ère femme, ainsi que 1ère Asio-américaine (indo-américaine), élue à la vice-présidence des États-Unis.
2 Ou chef d’état-major de l’US Air Force.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Nouvelles du Mario Kart Room !…

| États-Unis | Géopolitique | Eber Haddad | Quelques affligeantes nouvelles des lointaines Amériques passées …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer