Hors Trump, Meloni, Orban, etc., Qui face au(x) Deep State(s) ? [3]

| Occident | Géopolitique | Questions à Jacques Borde |

Rigged Elections ou pas, Budapest & Varsovie exceptés, c’est bien le Deep State qui demeure la donne en Occident. &, fors les tricheries des A-Démocrates US, c’est largement la stupidité crasse – voire la trahison, pour certains d’entre eux – de nombre de dirigeants souverainistes &/ou de droite qui auront pavé la voie de leur défaite. Après… Partie 3.

« Personne ne se souvient de Mustapha. Son nom et son visage diront peu à beaucoup car presque personne n’en a parlé. Il s’appelait Mustapha Milambo, c’était l’homme qui était hier à la tête du convoi frappé par l’attaque dans laquelle ils ont été enlevés puis tués l’ambassadeur italien au Congo Luca Attanasio et le carabinier de l’escorte Vittorio Iacci. Mustapha est mort sur le coup, tondu par les rafales de Kalachnikov. Musulman, anti-fondamentaliste, diplômé, marié, travaillait comme chauffeur pour le World Food Programme (WFP) et avait consacré sa vie à la coopération internationale. Mustapha, comme Attanasio et Iacovacci, était aussi un serviteur de l’État. Le sien. Et le moins que nous puissions faire, alors que nous célébrons nos morts, c’est de se souvenir de lui aussi. RIP ».
Roberta Ferrero.

« Pendant des années, le Vatican n’a pas bronché sur le martyre des Chrétiens d’Orient, qui ont pour la plupart fuit le berceau de leur Histoire. Et, pour couronner le tout, aucun Juif invité dans la ville d’Abraham. Soumission papale globale à l’Islam radical ».
Me. Gilles-William Goldnadel.

« Parties en #Syrie pour rejoindre #Daech, des femmes font la grève de la faim pour réclamer leur rapatriement en France : elles auraient mieux fait de faire la grève du #terrorisme que de faire ce révoltant chantage humanitaire ! ».
Gilbert Collard.

| Q. Trump jugé pour les incidents du Capitole ?

Jacques Borde. Tout sauf une surprise : le procès politique, type Blouses blanches, est un must de la Gauche financiarisée antisémite.

Comme, l’a noté L’Objecteur Médiatique : « Excellent! Rien de tel pour permettre à Trump de rester sous les projecteurs. Chacun aura compris que cette accusation formulée par un élu démocrate et qui sera plaidée devant un juge démocrate devant un parterre médiatique démocrate pue une fois encore le procès politique. Cette gauche américaine ne sait plus quoi inventer ni qui saisir pour tenter de discréditer un président qui n’en finit déjà plus de faire de l’ombre à Robinette, déjà en chute libre dans les premiers sondages ».

| Q. Blouses blanches ?

Jacques Borde. Le complot (dit) des Blouses blanches1, affaire tournant autour d’un prétendu complot de médecins, presque tous juifs, accusés en janvier 1953 d’avoir assassiné deux dirigeants soviétiques et d’avoir prévu d’en assassiner d’autres. Il s’agissait d’une machination montée de toutes pièces par le Narodniï komissariat vnoutrennikh diel (NKVD)2.

| Q. D’après le JDD (article du 6 mars 2021), Sarkozy n’exclut pas de soutenir Macron en 2022…

Jacques Borde. Asinus, asinum fricat, disait-on dans l’Urbs (Rome). Pourquoi pas ? L’homme m’inspire le dégoût politique le plus total, mais c’est son droit le plus absolu de rallier ainsi une Macronie dont si peu, au fond, le sépare. Si la chose prenait corps, cela aurait, qui sait, le mérite d’amener à la raison ceux et celles qui prennent toujours Sarko-Bismuth (sic) pour une homme politique de droite, voire un homme d’État !…

Mais, honnêtement, comment se surprendre d’un tel choix ? Sarko reste l’homme (politique) de :

-la suppression de la police de proximité ;
-du, bis repetitas, non-respect du vote referendum sur l’UE ;
-la Guerre en Côte d’Ivoire ;
-la Guerre en Libye, avec son flot de migrants hors normes sur toute l’Europe ;
-la Guerre en Syrie ;
-la suppressions des lits d’hôpitaux dans les HAP, etc., etc., etc. !

Sur ce point précis, comment ne pas vous faire profiter de ces lignes de Jean-François Touzé ?

« Cela, j’espère, n’étonnera personne.
1- Même si les Parquets sont réputés indépendants dans cette République foutraque, Sarkozy, compte tenu de la délicate situation judiciaire qui est la sienne, va avoir besoin d’un ami puissant sur qui pouvoir compter dans les prochains mois et les années qui viennent. Puisque la droite ne dégagera d’ici 2022 aucun candidat susceptible de l’emporter, il faut bien, quand on est Sarkozy, préparer l’avenir au mieux de ses intérêts.
2/ Ces deux hommes partagent les mêmes convictions puisqu’ils n’en ont aucune, la même vision de la politique — celle de la méduse entre deux eaux — et le même sens de l’État intimement confondu avec celui de leurs destins personnels.
3/ C’est une loi universelle de portée absolue : ‘asinus asinum fricat’ ».

| Q. Question enjeux : (Re)parlons du COVID-19 : ça ne vous alarme toujours pas ?

Jacques Borde. Là, je vous reposte le commentaire d’un ami sur la Toile, ça sera plus simple : « Les 99,975% de survivants aimeraient bien se faire un p’tit apéro au bar, un resto, un cinéma ou un concert ! ».

Autre sujet, SVP !

| Q. À propos de l’Italie : quid de cette affaire de l’ambassadeur, du Carabinier et leur chauffeur, tués dans le Kivu ?

Jacques Borde. Un choc dans la Botte, vous vous en doutez. Une étrange affaire, aussi. Était-il si utile à l’Italie d’imposer (ou de laisser faire) à son ambassadeur en République démocratique du Congo (RDC), Luca Attanasio, un voyage à travers l’une des régions les plus dangereuses d’Afrique pour visiter un obscur projet scolaire dans un village ? Les deux autres victimes – le Carabinier Vittorio Iacovacci (30 ans) et le chauffeur, Mustapha Milambo, étant, quelque part les victimes d’une initiative particulièrement peu opportune et risquée.

À moins que Luca Attanasio s’y soit rendu pour d‘autres raisons. Ce qui est sûr et certain est qu’Attanasio était l’un des plus jeunes – et des plus prometteurs, nous dit-on – ambassadeurs d’Italie.

| Q. Vous estimez que je jeu n’en valait pas la chandelle ?

Jacques Borde. Outre l’intérêt même de l’expédition dont je ne connais des tenants et des aboutissants que ce que la bonne presse (sic) a bien voulu nous en dire, je suis surtout étonné de la légèreté du dispositif.

Ce 22 février 2021, un convoi du Programme alimentaire mondial (PAM), d’à peine trois véhicules, soit sept personnes de la la Mission de l’Organisation des Nations-unies pour la stabilisation en RD Congo (MONUSCO), qui devait rallier Rutshuru, ville située à 70 kilomètres au nord de Goma, ne disposait d’aucune escorte digne de ce nom. Le PAM prétendant – après coup – que l’attaque a eu lieu sur une route qui avait auparavant été autorisée aux convois sans dispositif de sécurité.

Oui, vous avez bien lu : escorte zéro !

Or, Attanasio était bien, semble-t-il, la cible principale d’une attaque en règles. Alors que les hommes armés tentent de l’enlever, ils ouvrent le feu et tuent, d’entrée, Mustapha Milambo, le chauffeur de l’ONU. Alors que les forces de sécurité congolaises locales arrivent sur les lieux, les hommes armés tuent, alors, le Carabinier Vittorio Iacovacci, âgé de 30 ans et blessent grièvement Attanasio. Les assaillants prennent alors la fuite. Attanasio est hospitalisé dans un état critique à l’hôpital des Nations-unies à Goma et y meurt très peu de temps après son admission en raison de blessures par balle à l’abdomen.

À rappeler qu’Attanasio est le premier ambassadeur étranger tué en RDC depuis 1997.

« Aujourd’hui, l’Italie pleure la perte de deux de ses fils et embrasse leurs familles », va aussitôt déclarer le le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio, exprimant « grand choc et son immense chagrin » face à ces meurtres « brutaux ».

C’est le Raggruppamento Operativo Speciale (ROS)3 du corps des Carabiniers qui est chargé de l’enquête.

Que nous apprendra-t-il de cette ténébreuse affaire ?…

Notes

1 Ou Delo vrachej, littéralement L’affaire des médecins.
2 Ou Commissariat du peuple aux Affaires intérieures, l’organisme d’État équivalent à un ministère, duquel relevait la police politique « chargée de combattre le crime et de maintenir l’ordre public ».
3 Ou Regroupement opératif spécial, fondé le 3 décembre 1990 afin de coordonner les activités des carabiniers en matière de lutte contre le crime organisé et l’anti-terrorisme. Le ROS a été créé à partir des cendres du Nucleo Speciale antiterrorismo (NSA) l’unité anti-terroriste fondée par le général Carlo Alberto Dalla Chiesa dans les années 1970.

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Opération Shomer Ha’Homot : RETEX N°7 [7]

| Israël / HAMAS | Géostratégie | Questions à Jacques Borde | Les combats qui …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer