Quatre questions au matelot Orélia…

| France | Défense | Infos Des Milis |

Depuis le mois de janvier 2021, le Bureau de recrutement Marine (BRM) de Guadeloupe est renforcé par le matelot Orélia. Cette jeune Guadeloupéenne de 24 ans originaire de Petit-Bourg s’est engagé au sein des forces armées aux Antilles après avoir réalisé une formation initiale élémentaire à la base navale en Martinique. Alors en licence de sociologie à Lyon, Orélia découvre la Marine en 2016 grâce au récit d’une amie qui faisait une préparation militaire marine à Toulon. De retour sur son île natale, elle décide de s’engager par un premier contrat local de deux ans où elle met sa connaissance de la Guadeloupe & de sa jeunesse au service du BRM.

| Q. Quelles valeurs militaires vous inspirent ?

Orelia. Ce qui me plaît dans la Marine c’est l’esprit d’équipage. Issue d’une fratrie de cinq enfants, je voulais retrouver l’esprit d’entraide et de famille au sein de mon milieu professionnel, et la Marine correspond totalement à cette attente. Le port de l’uniforme me correspond également tout à fait, c’est le symbole de l’unité.

| Q Qu’est-ce qui vous plaît dans vos missions au sein du BRM ?

Orelia. Quand j’ai fait ma licence en sociologie c’était pour être conseillère en orientation et en insertion professionnelle et sociale. Donc je suis très heureuse de pouvoir mettre à profit les connaissances acquises lors de mon cursus universitaire au profit des jeunes de mon île. Les recevoir, les conseiller, les accompagner, leur présenter notre large panel de métiers jusqu’à l’aboutissement de leur projet est exaltant. Je m’attelle souvent à corriger les idées-reçues qu’ils peuvent avoir sur les armées et la Marine nationale précisément.

| Q. Comment vois-tu ton avenir dans la Marine nationale ?

Orelia. Mon contrat actuel et ma spécialité de « gestionnaire des ressources humaines » me permet d’approfondir mes connaissances sur l’institution. Après cela je souhaiterais naviguer ! Mon objectif est d’intégrer l’École de Maistrance à Brest en tant qu’officier marinier (sous-officier) en spécialité « navigateur » pour être ensuite affectée sur un bâtiment de surface et travailler en passerelle. Je veux continuer à orienter, donner un cap, mais cette fois en pleine mer !

| Q. Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui veut s’engager ?

Orelia. Ayez confiance en vous, montrez votre motivation et vos convictions et vous aurez de grandes chances d’intégrer cette belle institution. Peu importe votre milieu social et votre niveau scolaire, vous pouvez trouver votre place dans la Marine nationale, donc venez nous voir au Camp Dugommier à Pointe-à-Pitre !

© Préfecture de Guadeloupe & Infos Des Milis.

(((oreloa 001)))

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Cocus… mais contents !

| États-Unis | Géopolitique | Eber Haddad | Petit papier de l’Excellent Eber Haddd sur …